* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Paris est tout petit de Maïté Bernard

  

 

 

 

 

A partir de 14 ans

Romance contemporaine - Attentats

376 pages

Parution : le 1er février 2018

Editions SYROS

 

 

 

 

Synopsis :

 

Inès a 17 ans et un objectif : être admise à Sciences Po après le bac. Elle vient de trouver un job de femme de ménage chez les Brissac, dans le 7e arrondissement de Paris, mais elle n'avait pas prévu le coup de foudre intense entre elle et Gabin, le fils aîné de ses employeurs.
" Paris est tout petit pour ceux qui s'aiment, comme nous, d'un aussi grand amour. "
Cette phrase de Prévert devient leur credo. Inès et Gabin sont ensemble le soir de l'attentat du Bataclan, quand le pire se produit. Dès lors, leur histoire et la ville qui les entoure prennent d'autres couleurs, celles de l'après.

 

 

 

L'avis de *Sissi* 22 ans, rêveuse et mangeuse de papier :

 

 

Inès est une jeune musulmane qui vit en banlieue parisienne. Brillante, elle aspire à passer le concours d'entrée à Science Po. En plus de ses cours au lycée, Inès travaille pour aider sa famille. Elle vient tout juste de décrocher quelques heures de ménage chez les Brissac, une famille aisée. Sa première journée de travail prend un tournant inattendu lorsque Gabin, le fils des Brissac, l'embrasse dans l'ascenseur. Ils sont si différents et pourtant... 

 

Gabin et Inès n'ont pas eu la même éducation mais ça ne les empêchent pas de s'intéresser l'un à l'autre. Elle est discrète. Il est passionné. Ils ont tant de choses à s'apprendre. Je m'interrogeais tout de même un peu sur la nature de cette relation qui débute bien vite. Gabin est-il sincère? Profite t-il de la jeune et innocente Inès? Inès se questionne aussi. Peut-elle ressentir du désir pour le fils de ses patrons? Elle ne trouve pas cela correct mais en apprenant à connaître Gabin, elle ne peut s'empêcher de craquer.

 

Gabin est un garçon avec des rêves plein la tête. C'est un jeune homme bienveillant, à l'écoute. Un amoureux de Paris aussi, qui a bien des choses à partager sur cette ville chère à son coeur. Des choses qu'il partage avec Inès et le lecteur. En tournant les pages, j'ai été ravie de découvrir que ce roman était une douce déclaration d'amour à Paris, à la culture française, à la Culture tout court.

 

Mais j'ai encore plus apprecié l'évolution du personnage central qui prend peu à peu du caractère. Inès est en Terminale. Elle se questionne sur son avenir et sur ses envies. On en vient à parler de ses origines et de sa religion, du frein qu'elles représentent, parfois. C'est alors plaisant de voir Inès évoluer, murir, s'affirmer au fil de la lecture. On sent qu'elle s'épanouit doucement, qu'elle s'est trouvée. Malheureusement, la jeune fille doit surmonter quelques épreuves pour y arriver et il lui faut s'armer de courage. 

 

Si la première partie du roman nous conte une belle histoire entre deux jeunes gens qui ont grandi dans des milieux opposés, la deuxième partie du roman est  beaucoup plus douloureuse. Si vous avez lu le synopsis, vous savez que cette histoire parle aussi des attentats du 13 novembre 2015. Ces événements terribles bouleversent tout. Tout le monde. Le lecteur, inévitablement. 

 

Ce n'est pas facile de revivre cette sombre période. On angoisse avec les personnages qui sont fragilisés. On partage leur douleur. Puis vient le temps de la reconstruction, qui est tout aussi difficile. La lecture est alors forte en émotions, mais en tournant la dernière page, on respire à nouveau. Parce que la vie continue. Parce qu'il faut rester fort. Parce que, comme l'a si bien écrit Jacques Prévert : " Paris est tout petit pour ceux qui s'aiment comme nous d'un si grand amour". Je suis ravie d'avoir pris le temps de découvrir cette douce lecture, qui fait réfléchir.

 

 

 

 

 

 "... Je me demande si je les aurais lus si je n'essayais pas autant de m'intégrer. Parce que j'ai beau être française, on ne me regarde pas comme française, on me regarde comme un exemple d'intégration réussie. Et ce n'est pas normal. Mes grands-parents venaient d'un autre pays, d'une autre culture, c'est eux qui se sont intégrés. Je parle arabe avec eux, mais ma mère et moi sommes nées ici et nous nous parlons dans notre langue, le français. Nous ne devrions rien avoir à prouver... "

 

 

 

 

 

 

"... On t'a élevée dans l'idée que tu peux faire beaucoup de choses parce que tu es intelligente et  bosseuse. On ne t'a pas élevée dans l'idée que tu peux les faire parce que la vie, c'est génial, que ça t'offre plein de cadeaux, qu'il suffit de tendre la main... "

 

 

 

 

 

 

"... Quand on sait qui on est, quand on sait quelle force nous anime, on est plus fort. Ca ne veut pas dire que vous ne changerez pas. Vous trouverez d'autres raisons de conquérir le monde tout au long de votre chemin... "

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.



05/02/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres