* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Vicious de V.E Schwab

 

 

 

 

 

A partir de 16 ans

Thriller Fantastique

532 pages

Parution : le 7 février 2019

Editions LUMEN

 

 

 

 

 

Le combat du mal contre le mal absolu...

 

 

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

 

Autrefois, Eli et Victor étaient les meilleurs amis du monde. Mais cette époque est bien finie. Elle est même... morte et enterrée.

À la fac, Eli le brun et Victor le blond partagent la même chambre. Ils sont inséparables et pourtant absolument aux antipodes l'un de l'autre. Victor, c'est l'ombre : complexe et torturé, il passe ses journées à noircir les ouvrages de développement personnel de ses parents pour laisser apparaître des slogans d'un pessimisme saisissant. Eli, c'est la lumière – un garçon fascinant, doté de toutes les qualités, charismatique et solaire. Pourtant, sous la surface lisse du visage parfait de son ami, Victor entrevoit des démons inavouables. Et il n'est pas au bout de ses surprises...

Car un jour, Eli fait la découverte du siècle : des pouvoirs surhumains semblent se manifester chez ceux qui ont subi une expérience de mort imminente. On les appelle des EO – pour " ExtraOrdinaires ". Aveuglés par l'ambition et la curiosité, les deux amis se lancent un défi insensé : celui de frôler la mort pour percer ce mystère. Malheureusement, leur tentative tourne au désastre. Dix ans plus tard, Victor croupit en prison, tandis qu'Eli est acclamé en héros. Mais ce que le monde entier ignore, c'est que le véritable monstre rôde dehors, en toute liberté...

Le combat du mal contre le mal absolu commence ! Après Shades of Magic, retrouvez une jeune auteure prodige dans une nouvelle série unanimement saluée par la critique. Avec la virtuosité qui a fait sa réputation, V. E. Schwab précipite les uns contre les autres des personnages beaucoup trop intelligents pour leur propre bien, dans un voyage qui va les emmener au bout d'eux-mêmes. Écriture léchée, littéralement addictive, talent pour décortiquer les démons et les jalousies de ses héros et faire monter un suspense insupportable, une intrigue imprévisible... Du grand art !

 

 

 

L'avis de *S* 28 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

Victor et Eli sont amis et étudiants en médecine à l'Université de Lockland. Ils entament tout juste leurs recherches pour leur mémoire de sciences physiques. Ces recherches qui portent sur les EO et les pouvoirs surhumains sont sur le point de bouleverser leur vie à tous les deux. Mais je ne vous en dirais pas plus sur ces événements. Vous devez simplement savoir que dix ans plus tard, Victor, pelle à la main, est en train d'exhumer un cadavre dans le cimetière de Merit, avec une adolescente. Dans l'unique but de faire passer un message à Eli, désormais son ennemi juré...

 

Victor et Eli sont deux personnages qui dégagent clairement quelque chose, et ce dès les premiers instants. Et contre toute attente, ils ne sont pas là pour faire bonne impression. L'auteure développe ses deux personnages peu à peu au fil de l'histoire et ils se dévoilent l'un après l'autre par petite touche. Une certaine noirceur s'installe. Je les ai trouvé dingues, inconscients, insensibles, et même mauvais. L'auteure arrive tout de même à nuancer l'ensemble pour nous permettre de nous attacher et de comprendre ce drôle de duo. Et bon sang... ça fonctionne ! Victor et Eli sont deux étudiants qui jouent avec la vie, avec la mort, et qui deviennent deux personnages déroutants.

 

Le récit est construit de telle manière que nous n'avons pas tous les éléments pour comprendre ce qui est arrivé il y a dix ans. Comment Victor et Eli sont-ils devenus rivaux? On se laisse alors entraîner avec facilité, des questions plein la tête et les pages filent. Le choix pour la narration y est aussi pour beaucoup. On fait sans cesse des bonds dans le temps, on balance entre le présent et le passé, on s'accroche aux souvenirs de nos personnages. C'est ultra efficace. La lecture d'un chapitre entraîne inévitablement la lecture du suivant. On veut en savoir plus, toujours plus. Et c'est sans compter les personnages secondaires. Si je vous ai parlé de Victor et Eli, n'oublions pas que le récit est aussi porté par la jeune Sydney, par Mitch (et ses briques de lait), par Serena... qui nous surprennent chacun à leur façon.  

 

Dans une autre vie, Eli et Victor auraient pu être des véritables super héros. Mais entre les ambitions malsaines de l'un et la soif de vengeance de l'autre, le récit s'assombrit peu à peu. L'auteure a clairement choisi un autre chemin pour ce duo. Rien que pour mieux nous déstabiliser. Nous voilà confrontés à des anti-héros, qu'on déteste, et auquel on s'attache bien malgré nous. C'est plutôt audacieux et c'est l'un des points forts de ce premier tome.

 

Verdict : L'auteure a un talent tout particulier pour rendre ses personnages fascinants, aussi dangereux et imprévisibles soient-ils. Victor et Eli ne sont pas fréquentables et comme l'a si bien dit Mitch : "Les gentils, dans cette histoire, il n'y en a pas". Le récit est sombre, plein de haine, de ressentiment, et pourtant il est bien difficile d'en décrocher. Je lirai sans aucun doute la suite. C'est aussi avec ce roman que je découvre la plume addictive de V.E Schwab et j'ai encore plus envie de découvrir sa trilogie Shades of Magic !

 

 

 

 

 

 

 IMG_1529.jpg

 

 

 

 

 

 

 

"... Perdez-vous. renoncez. Rendez les armes. En fin de compte mieux vaut capituler avant d'avoir commencé. Perdez-vous. Perdez-vous et alors, peu importera qu'on ne vous retrouve jamais... "

 

 

 

 

 

 

 

"... S'il ne semblait pas avoir vieilli un seul jour - ni même d'une seule heure - , le sourire conquérant qu'il arborait si souvent du temps de l'université avait cédé la place a un rictus plus cruel. Comme si, avec le temps, le masque avait fini par tomber, révélant la créature qui se dissimulait derrière... "

 

 

 

 

 

 

"... Je ne sais pas qui tu es, mais tu n'es pas Victor. Tu es la créature qui s'est emparée de son corps, le démon qui s'est glissé dans sa peau... "

 

 

 

 

 

 

 

"...  - Tu te sens différent, toi aussi, avoue le ... poursuivit-il. La mort emporte avec elle une partie de nous-mêmes. Qu'est-ce qu'elle t'a pris? .... "

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Ces monstres conservaient peut-être l'apparence des êtres humains qu'ils étaient autrefois mais, à l'intérieur, ils étaient gris comme de la cendre... "

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Les gentils, dans cette histoire, il n'y en a pas... "

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 



06/02/2019
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 137 autres membres