* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

A la poursuite du soleil de Karina Halle

  

 

 

 

New Romance

360 pages

Parution : le 18 janvier 2018

Editions HUGO ROMAN

 

 

 


Synopsis :

 

Il est temps pour Amber MacLean - 24 ans - de prendre les bonnes décisions. Après six mois de voyage- sac à dos à travers la Nouvelle Zélande, l'Australie et l'Asie du Sud-Est, la voici en Méditerranée, fauchée, sans même avoir de quoi payer un billet retour pour la Californie. Il y a pire dans la vie que de se retrouver coincé en Italie du sud, au bord d'un littoral magnifique. Malheureusement, le seul travail qu'Amber trouve consiste à enseigner l'anglais à deux morveux. 

 

L'avis de *Sandra* 25 ans, rêveuse et mangeuse de papier :

 

 

Après six mois de voyage autour du monde, Amber n'a plu un sou pour rentrer chez elle en Californie. Provisoirement installée dans une auberge de jeunesse italienne avec deux compagnons de voyage, il lui faut trouver un travail au plus vite. C'est à Capri qu'elle est rapidement embauchée, pour apprendre l'anglais à deux enfants. Même si Amber n'a aucune expérience dans le domaine, elle est soulagée. Mais son enthousiasme retombe très vite lorsqu'elle découvre qu'elle travaille pour une famille complètement brisée. Les deux enfants ont perdu leurs parents et leur grand-frère Derio, désormais leur tuteur légal, est loin d'être accueillant...

 

Karina Halle nous embarque pour un séjour dans une ville somptueuse. L'île italienne offre un cadre à couper le souffle et comme dans Ciel et Mer je me suis laissée charmer par le décor de rêve et les descriptions de l'auteure. La lecture est dépaysante et ça fait un bien fou. Puis, inévitablement, je me suis attachée à l'histoire d'Amber et Derio.

 

Capri a beau être une ville éblouissante pour Amber, la demeure de la famille Larosa lui donne envie de partir en courant. Après la mort des parents, la maison a perdu de son éclat en même temps que ses habitants ont perdu la joie de vivre. Amber ne voit pas comment elle pourrait gérer cette situation pendant deux mois mais elle n'a pas le choix. Elle a trop besoin de cet argent. Finalement, c'est plus fort qu'elle, elle finit par s'attacher à cette famille touchante et à s'intéresser à Derio, malgré les règles de la maison et les mises en garde de la gouvernante. Peut-être, pourra t-elle aider à résoudre les problèmes des Larosa, d'une manière ou d'une autre?

 
Amber est une jeune femme pleine de bonne volonté et c'est un personnage que j'ai beaucoup aimé suivre. Son voyage autour du monde l'a fait grandir et contrairement à ce que ses parents disent d'elle, Amber est capable d'être responsable et de prendre ses propres décisions. Elle ne souhaite désormais qu'une chose ; trouver sa place. Derio, quant à lui est un homme brisé, très  froid et très discret au début du roman. Un homme profondément triste et résigné, qui ne se livre pas. Difficile à cerner donc. Puis, on découvre peu à peu un homme taquin et passionné, qui a un charisme fou...

 

J'ai été agréablement surprise par la romance, qui s'est révélée plus complexe que ce à quoi je m'attendais, en raison du passé qui hante Derio. Ok, il est craquant, mais ce n'est pas un homme facile à aimer. Pendant tout un tiers du récit, je trouvais même que la romance manquait un peu de magie. C'est dire. Derio n'était pas parfait dans son rôle et je me suis posée des questions sur ce que l'auteure recherchait pour ses héros. Amber semblait abandonner ses rêves et Derio semblait l'aimer pour les mauvaises raisons. Que se passait-il?  Je vous laisse découvrir ce qu'il en est. Une chose est sûre j'ai passé un agréable moment, et une fois de plus, l'auteure m'a fait voyager !

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

« L’air sec, la brise marine et le soleil brûlant à travers quelques nuages bas me donnent envie de rester ici pour toujours. Me voici seule face à la terre, la mer et le ciel. Oublié mon avenir incertain, oubliées mes peurs ... »

 

 

 

 

 

« Je me demande si ce baiser l’effraie autant que moi. Parce que j’ai l’impression de me noyer. Mais nous nous noyons ensemble en nous cramponnant l’un à l’autre, comme on s’accroche à un radeau. »

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et  FNAC.



21/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 119 autres membres