* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Brigade Verhoeven de Bertho et Corboz (volume 2)

 

 

 

(Volume 2)

Bande dessinée - Policier

Adaptation des romans de Pierre Lemaître

76 pages

Parution : le 13 mars 2019

EDITIONS RUE DE SEVRES

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Ce n'était pas une lettre de menaces, mais plutôt de félicitations. C'est normal que le fils d'une artiste et artiste lui-même reconnaisse le travail d'un autre artiste. En post-scriptum, Camille apprit même l'endroit où retrouver ce pauvre Cottet. Effectivement, il était là, enterré sous un chêne, une balle dans la tête.

 

 

 

 

L'avis de *Jim* 21 ans, rêveur et mangeur de papier

 

 

Alors qu’il a pris des vacances pour prendre soin de sa femme enceinte, le commandant Verhoeven est envoyé en renfort sur les lieux d’une scène de crime. C’est une véritable scène d’horreur. Deux prostituées ont été retrouvées en morceaux dans un appartement parisien...

 

Si le tueur ne semble avoir laissé aucune trace, Verhoeven a l’intuition que cette vision d’horreur est une sorte de mise en scène. Ses doutes sont malheureusement rapidement confirmés et l’enquête prend un drôle de tournant. On rouvre une ancienne affaire. Le tueur s’amuse. Le tueur nous nargue. Le tueur écrit à Verhoeven, le guide parfois. C’est assez déroutant et la lecture n’en est que plus prenante.

 

Encore une fois, on se laisse guider par les intuitions de notre héros et le suspense est au rendez-vous. Mais on réalise bien vite que cette affaire n’est pas comme les autres. On suit les pistes, avec l’impression de passer à côté de quelque chose. Le commandant nous semble alors dépassé mais il continue de creuser. Peut-être est-il déjà trop tard?

 

Verdict : J’avais déjà beaucoup aimé le premier volume qui nous offrait une première enquête captivante. L'adaptation des romans de Pierre Lemaître débutait superbement. La suite est excellente, passionnante, aussi sombre soit le scénario. Les planches sont vives, pleine de réalisme, et il est bien difficile d’en décrocher avant d’avoir le fin mot. Fin mot qui se veut terrible, brutal. À suivre!

 

 

 

 

 

 IMG_2934.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.



05/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 138 autres membres