* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Ce qui fait battre nos cœurs de Florence Hinckel

 

 

 

 

 

 

A partir de 13 ans

Anticipation - Science Fiction

448 pages

Parution : le 22 aout 2019
Editions SYROS

 

 

 

 

 

Quatre ados en cavale, en quête de leur part d'humanité.

 

 

 

Synopsis :

 

 
À la moindre émotion, la petite sœur d’Esteban est en danger : elle vit avec un cœur artificiel bas de gamme. En 2030, le marché propose pourtant des organes performants et sûrs, fabriqués par la société Organic… encore faut-il pouvoir se les payer. Désespéré, Esteban kidnappe Leila, une jeune fille célèbre car « artificielle » à 96 %, ainsi que Noah, le riche héritier d’Organic. Le deal ? Il relâchera les otages s’il obtient un nouveau cœur pour sa sœur. Commence une nuit de cavale sur les routes de France, retransmise en direct sur les réseaux sociaux.
 
 

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

 

A cause d’une malformation cardiaque, la petite sœur d’Esteban a reçu une greffe de cœur artificiel à l’âge de trois ans. Malheureusement, elle ne pouvait bénéficier que d’un coeur qui a déjà servi, un coeur qu’il est déjà temps de changer quelques années plus tard. Esteban est prêt à absolument tout pour offrir un coeur tout neuf à sa petite sœur...

 

Esteban est un garçon sans histoires, bon élève. Il en vient pourtant à kidnapper une fille célèbre dans un acte désespéré. Son plan n’est pas très au point et cela pourrait déraper à tout moment. Mais Esteban fonce, simplement pour sauver sa petite sœur. Lors de sa prise d’otage, on fait la rencontre de Leila, la fille dite artificielle puisque 96% de ses organes ont été remplacés. Noah et Maria sont aussi de la partie et c’est ce quatuor que nous suivons tout au long du roman, tout au long de cette cavale.

 

On s’implique rapidement dans cette fuite et nous ne sommes pas les seuls. Les réseaux sociaux s’enflamment, les gens prennent parti, la revendication d’Esteban fait écho. L’auteure nous présente un monde où l’accès aux organes artificiels est relativement simple quand on a les moyens. Biensûr il existe des limites et on prend peu à peu connaissance des lois restrictives, des débats en cours. Il y a donc toute une réflexion politique, idéologique derrière cette histoire et je l’ai beaucoup apprécié. Doit-on rallier les bioconservateurs, les transhumanistes ou les technoprogressistes?

 

On ne sait pas vraiment comment cette aventure va se terminer mais on s’attache peu à peu à nos héros grâce à l’alternance des points de vue. On a là quatre profils d’ados très différents, avec des expériences de vie  et un rapport à la science opposé. Seul Noah restait difficile à cerner selon moi, mais l’auteure m’a quand même énormément surprise avec ce personnage! 

 

C’est un roman d’anticipation des plus intéressants puisqu’il soulève bien des questions, principalement tournées vers les progrès scientifiques, technologiques et médicaux. Dans un monde où les greffes d’organes artificiels sont fréquentes, quatre destins se croisent. Si je n’étais pas toujours en accord avec les choix de ces quatre adolescents, j’ai aimé toutes les réflexions apportées par l’auteure tout au long de la lecture. On se demande quel genre de futur nous attend et Florence Hinckel nous laisse entrevoir un monde quasiment sans limites, ou en tout cas un monde où les limites font débat... Un monde effrayant et fascinant. 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

"  - Il y a une solution simple qui contenterait tout le monde : accorder cette greffe à ma petite sœur.

- On en discutera quand tu auras libéré les otages.

- Quoi? Qui me dit que ça donnera quelque chose? Et dans combien de temps ça prendra effet? C'est la vie d'une petite fille qui est en jeu ! J'exige une greffe immédiate.

- Je te rappelle qu'on est au beau milieu de la nuit.

- La maladie et la mort ne dorment pas.... "

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Dans ton milieu, les hommes dans la force de l'âge meurent d'overdose, ou d'accident dans des voitures de sport rutilantes... Ils crèvent après s'être bien éclatés. Ils crèvent de trop de plaisir, en fait, ces cons-là ! Mais dans mon milieu à moi, les hommes crèvent de trop de chagrin, de trop d'efforts, de trop d'amertume, de trop de désespoir et de trop de travail... "

 

 

 

 

 

 

 

 

" - Je vois en toi tout le mystère de l'âme humaine. Tu es la preuve vivante que l'âme est dissociable du corps. Tu as un corps en grande partie artificiel et pourtant ton âme est intacte... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 



24/09/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres