* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

La Venin de Laurent Astier

 

 

 

 

VOLUME 1/5

Bande dessinée

Western

70 pages

Parution : le 9 janvier 2019

Editions RUE DE SEVRES

 

 

 

 

Synopsis :

 

Colorado, Juillet 1900. 

Emily débarque à Silver Creek, petite ville minière en pleine expansion. Mais la jeune femme est-elle vraiment venue se marier comme elle le prétend ? Rien n'est moins sûr, car dans l'Ouest encore sauvage où les passions se déchaînent et les vengeances sont légion, les apparences sont parfois trompeuses... Et la poudre dicte toujours sa loi ! Surtout lorsque votre passé est plus lourd que la valise que vous traînez.

 

 

 

 

L’avis de *S* 28 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

Silver Creek, Colorado. Emily vient d’arriver en ville. Elle dit venir s’y marier prochainement mais il semblerait que ses projets soient tout autres. La belle Emily est bien moins vulnérable qu’il n’y parait. Elle est venue pour tuer...

 

Le western est un univers habituellement réservé aux héros masculins et j’ai été plus que tentée en découvrant cette parution et son héroïne. On y découvre une jeune femme rusée et intrépide qui a bien soigneusement préparé son coup. Malgré la longue fuite qui l’attend, elle semble toujours avoir un coup d’avance sur ses poursuivants et on la suit, plus intrigué que jamais par ses motivations.

 

Ce premier volume donne le ton et annonce des aventures rythmées, en compagnie d’une hors la loi très intéressante. Certaines planches nous font d’ailleurs remonter treize ans plus tôt et on y découvre son enfance dans une maison close et une relation mère-fille compliquée. Bien des informations et des éléments de son passé restent flous mais on garde tout ça en tête pour les prochains volumes puisqu’il s’agit d’une série en cinq tomes. 

 

Au niveau du graphisme, j’y ai trouvé mon compte. Les tons bruns et orangés prennent le dessus et le lecteur s’imprègne immédiatement de la poussière et de la chaleur du Far West américain de la toute fin du 19ème siècle. Ce décor sauvage est agréablement mis en valeur et nous donne envie de rester un peu plus longtemps dans le coin alors que l’aventure se termine bien trop vite. On finit tout de même sur une belle note, avec les extraits des Carnets d’Emily en fin de volume, qui contiennent des notes personnelles sur ses sombres projets, des documents vieillis, des photos de l’époque. Belle surprise !

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

Découvrez les  « premières planches » 

 

 

 

 

 

 IMG_0356.JPG

 

 

 

 

 

 

 


Disponible en librairie.



11/01/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 134 autres membres