* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Nos vies en mille morceaux de Hayley Long

 

 

 

 

 

 

 

A partir de 13 ans

Roman Contemporain - Deuil

336 pages

Parution : le 16 août 2018

Editions GALLIMARD JEUNESSE

 

 

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Le monde de Griff et Dylan, 13 et 15 ans, s'écroule à la fin de l'été, quand un accident de voiture les laisse orphelins. Installés à New York depuis peu, les deux frères sont d'abord recueillis par Blessing, collègue haute en couleur de leurs parents. Puis à l'autre bout du monde, chez un oncle et une tante qu'ils ne connaissent pas, dans une petite ville du Pays de Galles, où ils trouvent bienveillance et nouvelles amitiés. Dylan n'a qu'une idée en tête : aider Griff à revivre, protéger son petit frère. Mais il a lui-même son propre chemin à faire, et une dernière vérité à affronter.

 

 

 

L'avis de *Sissi* 22 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Après le drame qui a touché leur famille, Dylan et Griff ont besoin l'un de l'autre. Plus que jamais. Les deux frères tentent de tenir le coup malgré les évènements. Un peu effrayé, Dylan veille sur son petit frère, pour qui il s'inquiète beaucoup. Griff a perdu le sourire et n'est pas rassuré par la vie qui l'attend ...

 

Nos vies en mille morceaux est une histoire bouleversante, qui nous parle du deuil de deux enfants. Ils ont perdu leurs parents et leur vie change du jour au lendemain. Ils restent un peu à New York et partent d'abord vivre chez la principale du collège pendant quelques jours. Puis, c'est au Pays de Galles, chez la cousine de leur mère, que les deux garçons s'installent.

 

Cette lecture est rythmée par différentes rencontres et j'ai aimé les répercussions qu'elles ont sur Dylan et Griff. Angel, Blessing, Marlon le chien, la vieille Freda, Dee et Owen, Powell, Hari... Chacun de ces personnages permet aux garçons de s'apaiser d'une manière ou d'une autre. La bienveillance et l'optimisme de leur entourage fait vraiment toute la différence. C'est touchant et si vrai. Il y a aussi autre chose qui joue un rôle important dans le deuil des garçons. L'auteure fait passer quelques messages à nos jeunes héros à travers la musique, la poésie, le gallois aussi. C'est juste magique...

  

Dans ce roman, nous avons seulement le point de vue du grand frère et pourtant je n'ai eu aucun mal à ressentir la peine de Griff. Je pense même m'être plus attachée à lui qu'à son grand-frère, narrateur du récit. Dylan nous raconte comment va son petit frère et si il arrive à reprendre le dessus au fil du temps. Lui est bien plus discret sur ce qu'il ressent et c'est en cours de lecture que nous découvrons pourquoi. Il se dévoile surtout lorsqu'il nous fait part de ses souvenirs, à travers lesquels il nous fait voyager. Les deux garçons ont un parcours très différent et on prend plaisir à suivre leur évolution respective. Et finalement, on se laisse réconforter par les mots de l'auteure.  

 

Verdict : Le temps s'est comme arrêté pendant cette lecture. C'est un récit doux et triste à la fois. Dès les premières pages, il nous touche en plein coeur. On s'attache aux deux frères et on leur souhaite de se relever, de reprendre goût à la vie, malgré l'épreuve difficile qu'ils doivent surmonter et accepter. L'auteure parle du deuil avec justesse et la lecture se fait tout en émotions. On tourne finalement les dernières pages le cœur débordant d'amour et d'espoir. Le temps fera les choses...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... - Il n'y a que nous deux maintenant, Griff, j'ai murmuré. Juste nous deux. Je te promets que je serai fort et que je vais te sortir de là... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... je suis resté à regarder fixement le tourne-disque. Je voulais qu'il tourne à nouveau. Parce que je venais de comprendre quelque chose. Que la musique n'est pas juste de la musique, c'est aussi de la magie. Qui peut conjurer des émotions dont on ignorait jusqu'à l'existence, et faire naître à la vie des sentiments que l'on pensait éteints à jamais... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Malgré notre tristesse, Griff et moi, on n'était pas proches. C'est comme si on était déconnectés. Il était dans son univers, moi dans le mien, et je ne savais pas comment le rejoindre. Il était toujours près de moi et, en même temps, à des millions de kilomètres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Le temps passe. Ecoute. Le temps passe..."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... En regardant fixement la bibliothèque, Griff a dit :

- Tous ces mots. Il y en a des millions, là-dedans. Et je parie qu'il n'y a pas un seul livre qui parvienne à exprimer ce que je ressens.

Je me suis gratté la tête et, moi aussi, je me suis mis à regarder les livres. Puis là, juste comme ça, j'ai dit :

- Je suis sûr que si, Griff. Il doit bien y en avoir un.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.



15/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres