* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Entre chiens et loups de Malorie Blackman (tome 5)

 

 

 

 

 

 

A partir de 12 ans

Drame - Young Adult

416 pages

Parution : le  21 octobre 2020

(première parution française du tome 1 en 2005)

Editions MILAN

 

 

 

 

 

 

Description :

 

"Entre chiens et loups" revient avec une nouvelle saison, où l'on retrouve les thèmes chers à Malorie Blackman : racisme, ségrégation, famille, amour.

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

Le premier tome est paru il y a une quinzaine d'années et je me rappelle combien il m'avait brisé le cœur lors de ma toute première lecture. J'avais été très touchée par cette histoire d'amour impossible, et par ce récit terrible qui couvrait plusieurs années et qui mettait en avant des sujets forts tels que le racisme, la haine et le chaos.  Il était question de deux populations, blanches et noires, qui se déchirent, se haïssent. Ils n'ont pas les mêmes privilèges, ni les mêmes droits, et l'auteure cherchait à nous faire réagir quant à notre actualité en renversant la situation : ce sont les Blancs qui sont persécutés. Ce n'est finalement que très récemment que j'ai poursuivi la lecture en me plongeant dans les autres tomes, juste avant la parution du cinquième tome.

 

Je pense que le tout premier tome restera mon préféré. Peut-être parce qu'il m'a secoué comme jamais, ou parce que les tomes suivants ne poussent pas la réflexion aussi loin que je l'aurais espéré. En tout cas jusqu'à l'arrivée du cinquième tome et donc de la saison 2. On retrouve alors Callie Rose, avocate, et Tobey, presque Premier Ministre, mais il est aussi question de deux adolescents. Les choses ont bien évolué entre les Nihils et les Primas, mais certains jugements persistent et divisent. Mais c'est surtout avec une enquête et davantage de politique que l'auteure renouvelle son intrigue.

 

Si votre lecture des tomes précédents datent, il faudra probablement un petit temps pour vous réapproprier l'histoire, resituer le contexte et les différents personnages. Mais dans ce cinquième tome, les chapitres sont plutôt courts et cela offre une belle dynamique à la lecture. Et si vous aimez découvrir plusieurs points de vue, vous serez servis. Le récit est quant à lui efficace, fluide. L'auteure sait comment tenir le lecteur en haleine et on se laisse porter. Cette série est définitivement un appel à la tolérance. La lecture est loin d'être douce, elle est plutôt amère.  D'une façon ou d'une autre, l'auteure veut faire réagir ses lecteurs avec toutes ces tensions et ces préjugés qui divisent ce monde pas si fictif.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Pourquoi la différence effrayait-elle autant ? » (tome 1)

 

 

 

 

 

 

« Qu’est-ce qu’il avait contre moi ? Est-ce que la couleur de ma peau le dégoûtait à ce point ? Je ne pouvais pas plus m’empêcher d’être blanc que lui d’être noir. » (tome 1)

 

 

 

 

 

 

 

 

« je refuse de vivre dans un monde où je ne serai jamais assez bien, où tout ce que je ferai sera mal seulement parce que je suis une Nihil. » (tome 1)

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 



15/11/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 145 autres membres