* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Dernières chroniques


Follow me back de A.V Geiger (tome 1)

 

 

 

A partir de 13 ans

Thriller Young Adult

Parution : 360 pages

Editions ROBERT LAFFONT

COLLECTION R

 

 

 

 

 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec la COLLECTION R

que nous remercions pour la découverte !

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Follow me. Love me. Hate me.


#EricThornObsessed


Agoraphobe, Tessa Hart ne parle à presque personne au quotidien, exception faite des réseaux sociaux où elle nourrit sa passion pour Eric Thorn, le prodige pop-rock de sa génération. Prenez-la pour une folle si vous voulez, mais il est le seul qui semble la comprendre, alors même qu'ils ne se sont jamais rencontrés...

Pris au piège entre son contrat et des fans envahissants au point de lui faire craindre pour sa vie, Eric se crée un faux compte Twitter pour troller l'un de ses plus gros followers, @Tessa♥Eric. Au lieu de ça, la relation qu'ils tissent sur Twitter dépasse vite tout ce qu'ils auraient pu imaginer. Et lorsque les deux se donnent rendez-vous dans la vraie vie, ce qui aurait pu être la plus belle rencontre de tout les temps vire au cauchemar...

 

 

 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

Jeune rock-star, Éric Thorn se sent épié et traqué. Depuis le meurtre d'un célèbre chanteur, le jeune homme angoisse de peur de subir le même sort. Avoir autant de fans aussi envahissants derrière lui le terrifie et il commence sérieusement à les détester. Il décide alors de créer un faux compte Twitter, se cachant derrière le prénom de Taylor, avec l'intention de défaire quelque peu sa belle réputation. C'est de cette façon qu'il fait la connaissance de Tessa, une jeune fille agoraphobe qui l'idolâtre...

 
Après quelques tweets et retweets, quelques messages privés, la fan et la célébrité finissent par se confier l'un à l'autre. Ce n'est absolument pas le genre d'échanges qu'ils imaginaient tous les deux et pourtant le courant passe. Tessa a beau ne pas connaître la véritable identité de son interlocuteur, on réalise qu'ils ont beaucoup en commun. Ils parlent de leurs angoisses, de leur solitude, et c'est de cette manière que nous apprenons à connaître ces deux personnages.
 
Si la lecture est fluide dans la première moitié du roman, elle n'était pourtant pas assez captivante à mon goût. On reste dans la découverte de nos deux héros, de leur personnalité, et l'action n'arrive que tardivement. Cependant, j'ai beaucoup apprécié le travail sur la psychologie de ces deux personnages principaux. Tessa et Eric sont deux héros angoissés et on a envie d'approfondir les raisons qui les poussent à se méfier, qui les poussent parfois à la panique, à la paranoia.
 
Tous ces éléments et questionnements les rendent plus attachants, plus intéressants. D'ailleurs, si l'auteure parle de l'agoraphobie à travers Tessa, elle va aussi beaucoup plus loin et aborde différents sujets tels que les dangers des réseaux sociaux, le poids des mensonges, les conséquences d'un traumatisme, les dérives des fans ...
 
Finalement, c'est lorsqu'un troisième personnage entre en scène que ma lecture est devenue sérieusement addictive. Il apporte un peu de tension et alimente le coté thriller. On sent qu'il va se passer quelque chose de terrible et chaque page tournée nous rapproche un peu plus du moment fatidique. Tout au long de la lecture, nous avons aussi droit à des extraits d'interrogatoire et il est vrai qu'ils nous intriguent toujours un peu plus. On sait que ça va déraper d'un moment à l'autre mais on n'a pas encore tous les éléments en main pour comprendre ce qui s'est réellement passé. Jusqu'au final, qui soulève de nouvelles questions!
 
A suivre...
 
 
 
 
 

 

Ma note : 8/10

 

 

 

 

 

 

 

 

« Je te le dirai en MP. Follow me back. »
 
 
 
 
 
« Il ne peut pas se payer le luxe de se mettre toutes ses fans à dos. Il suffirait qu’une seule pète un câble et se rue sur lui avec un couteau de boucher. Combien sont-elles à vaciller tout au bord de la folie, n’attendant qu’un faux pas de sa part pour basculer et passer à l’acte ? »
 
 
 
 
 
« Je ne vais jamais guérir. J’ai l’impression que j’ai passé ces trois derniers mois à me battre pour me sortir d’un trou noir super profond et que je viens juste de perdre pied et de dévaler toute la pente pour me retrouver au fond. Je ne sais même pas si j’ai encore envie d’essayer. »
 
 
 
 
 
 
« Un coup d’œil au compteur de retweets et il sent un frisson lui dégringoler la colonne vertébrale. Le total flirte allégrement avec le millier. Comment peut-il y avoir un millier de gens sur cette planète qui ne trouvent pas cette image carrément répugnante ? OK, c’est juste pour rigoler. On peut jouer avec ça… jusqu’à ce qu’un petit marrant décide de passer du jeu à la réalité. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.


17/07/2018
0 Poster un commentaire

Une année chez les Stevenson de Dana Alison Levy

 

 

 

 

A partir de 9 ans

Famille -

255 pages

Parution : le 16 mai 2018

Editions MILAN

 

 

 

 

Synopsis :

 

Dans la famille Stevenson, je demande le fils ! Lequel ? Car il y a quatre garçons : Sam, Jax, Eli et le petit Castor (et même Flash, son ami imaginaire). Dans la famille Stevenson, je demande le père ! Lequel ? Car il y a deux papas : Tom, alias "Daddy", et Jason, alias "Papa". Dans la famille Stevenson, je demande l'animal de compagnie ! Lequel ? Car il y a Mr Puggle, le chien flemmard, et Zeus, le chat obèse.

 

 

 

L'avis de *Alex* 19 ans, rêveur et mangeur de papier

 

 

Dans ce petit roman, l'auteure fait le tendre portrait d'une famille comme les autres. Ou presque. Il s'agit d'une famille homoparentale, composée de deux papas et de quatre garçons adoptés. On ne tarde pas à s'attacher à chacun des membres de cette belle et grande famille. Les quatre frères Sam, Jax, Eli et Castor sont tous plus différents les uns que les autres et nous promettent bien des aventures rocambolesques. En quelques pages, cela se confirme et la lecture se fait avec le sourire du début à la fin.

 

Cette lecture, c'est le récit d'une année auprès des Stevenson. Une année qui commence par la rentrée des classes, et qui est rythmée par de drôles de mésaventures, par des éclats de rires, par des petites catastrophes aussi. Ce n'est pas une famille parfaite (quelle famille l'est vraiment?), elle est même parfois un peu bizarre. Mais finalement, ce qui compte véritablement, c'est de voir tous ses membres heureux. C'est une lecture pleine de vie et chaque petite anecdote nous met de bonne humeur.

 

J'ai beaucoup aimé les débuts de chapitres avec les petits post-it, les petits mots sur le frigo, les mails, les sms ... On a l'impression de faire partie de la famille et on s'attache davantage à cette petite tribu. Leurs échanges nous font sourire et on espère que chaque personnage réglera ses petits tracas. Et finalement, on sait qu'ils peuvent compter les uns sur les autres et qu'ils se sont bien trouvés.

 

J'ai adoré ma lecture. C'est drôle, attendrissant et on n'a aucune envie de quitter cette petite famille. Mais surtout, l'auteure aborde des sujets peu exploités en littérature jeunesse et c'est le véritable point fort de ce roman. On parle d'adoption, d'homoparentalité, mais aussi de la diversité culturelle puisque les quatre garçons ont des origines différentes. Agréable surprise !

 

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4124049_201409233958665.png


 

 

 

 

 

 

"... Quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi mes employés indiens de Bangalore ont pu voir ceci, demanda t-il en soulevant le chat trempé, foncer sur mon bureau, suivi par deux de nos fils, dont l'un en slip avec une cape ? ... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.


17/07/2018
0 Poster un commentaire

Love & Gelato de Jenna Evans Welch

 

 

 

 

 

A partir de 12 ans

Romance contemporaine

400 pages

Parution : le 13 juin 2018

Editions BAYARD

 

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Je comprends pourquoi on dit « Tomber amoureux ».

Parce que, quand ça arrive, c'est exactement ce qu'on ressent. Une chute vertigineuse... Croyez-moi, j'en sais quelque chose.

 

 

 

 

 

 

L'avis de *Sissi* 22 ans, rêveuse et mangeuse de papier :

 

 

C'est seulement à l'âge de seize ans que Lina a découvert l'identité de son père. Après la mort de sa mère, la jeune fille est contrainte de le rejoindre en Italie, le temps d'un été. Lina n'est pas particulièrement emballée à l'idée de vivre chez un inconnu et n'a qu'une seule envie, celle de rentrer à Seattle. Pourtant, ce séjour a bien des choses à lui apporter, si ce n'est la vérité ...

 
Bon, je vous avoue tout, j'ai totalement craqué pour la jolie couverture, avec ses petits cœurs en surimpression, et j'avais super hâte de me plonger dans cette lecture cet été. J'avais surtout envie d'une lecture mignonne et légère pour les vacances. Love & Gelato a rempli son contrat, et plus encore, puisque j'ai trouvé ce roman rafraîchissant et dépaysant à souhait. Lina est une héroïne attachante qui nous emmène en Italie, en Toscane plus précisément, et son histoire m'a beaucoup touchée. 
 
À l'aide du journal intime de sa mère, Lina remonte dix-sept ans plus tôt. Ces confidences de jeune étudiante la font se sentir plus proche de sa mère. Au fil des pages, Lina découvre la ville de Florence et s'adapte peu à peu à son nouvel environnement. Mais surtout, ce journal lui permet de découvrir la vérité sur l'histoire d'amour de ses parents. Une histoire qui a bien des zones d'ombre. Pourquoi tant de secrets? Pourquoi ses parents se sont-ils séparés? Pourquoi sa mère a t-elle décidé de réunir père et fille, bien des années plus tard?
 
Les questions s'accumulent et on s'attache de plus en plus à cette histoire et à la vérité, qui permettront sans aucun doute à Lina d'avancer, de se reconstruire. Puis il y a aussi ses propres aventures en Italie. Lina fait des rencontres, dont celle de Ren, son voisin, qui va l'accompagner dans sa quête. Ren est un garçon charmant et sympathique qui nous fait lui aussi découvrir l'Italie. On se laisse alors embarquer avec plaisir aux côtés de cet attachant duo, émerveillé par l'architecture et les rues florentines.
 
Verdict : Love & Gelato est un roman qui sent bon le soleil et l'Italie. Malgré un contexte tragique, c'est une lecture toute douce, idéale en cette période estivale. On parle de reconstruction, de la famille, du premier amour aussi. Le récit est vivant, divertissant, porté par une héroïne pétillante. Si vous recherchez une romance contemporaine mignonne comme tout, dans un cadre magnifique, vous savez ce qu'il vous reste à faire. 
 
 
 
 
 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg
 
 
 
 
 
« Ren s’est glissé à côté de moi et, la tête contre le mur, on a tous les deux contemplé le pont en silence. J’ai enfin trouvé l’endroit qui me convenait. C’était comme si ma mère m’adressait un signe au ras de l’eau. En plissant les paupières, j’arrivais presque à la voir. À travers mes yeux embués de larmes, les lumières se transformaient en grands halos dorés. Il m’a bien fallu trente secondes pour surmonter mon envie de pleurer. »
 
 
 
 
 
 
« J’avais enfin une vision claire de la vie de ma mère, comme si je l’avais regardée jusqu’ici à travers une vitre pleine de buée, sans le savoir. J’ignorais qu’elle avait autant souffert, qu’elle avait eu le cœur déchiré à ce point. »
 
 
 
 
 
 
« Une vie sans amour, c’est une année sans été. »
 
 
 
 
 
 
 
 Disponible en librairie, sur  AMAZON et FNAC.

09/07/2018
0 Poster un commentaire

Alex Verus de Benedict Jacka

 

 

 

 

Urban Fantasy - Fantastique

440 pages

Parution : le 1 er juin 2018

Editions ANNE CARRIERE

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Alex Verus vit à Londres et il est devin. Il peut voir le futur comme une faisceau de probabilités. Pour le commun des mortels, c'est un don impressionnant. Mais pour les autres mages, c'est le bas de l'échelle des arts occultes. De toute façon, Alex a tourné le dos à cette confrérie. Trop de rivalités, de secrets, de complots, trop de morts... Sa seule ambition est de mener une existence sans histoires, caché dans sa petite boutique d'accessoires pour magiciens amateurs. Dans l'arrière salle, il continue à faire un peu de marché noir, c'est risqué mais le commerce des vrais objets magiques lui permet de payer le loyer. Quand une relique puissante échoue entre ses mains, il se retrouve la proie des forces auxquelles il avait essayé d'échapper, forcé de choisir un camp dans une bataille qui le dépasse. Voir le futur n'est pas toujours drôle, surtout quand le sien semble à ce point compromis.

 

 

 

 

L'avis de *Alex* 19 ans, rêveur et mangeur de papier

 

 

 

Alex Verus tient le Grand Bazar de l'Occulte, une boutique à Londres dans laquelle il vend toutes sortes d'objets magiques. Mais Alex est surtout un devin, qui mène sa vie de mage dans l'ombre, à l'écart du Conseil. Jusqu'au jour où, malgré leur relation tendue, le Conseil fait appel à lui pour mettre la main sur un artefact pour lequel beaucoup sont prêts à tuer. Cela ne présage rien de bon... 

 

Alex est dans une situation délicate et c'est dans ce contexte que nous faisons sa connaissance. Il se révèle être un personnage honnête et mature, qui tient à son indépendance, qui ne veut pas faire partie d'une communauté de manipulateurs, de traitres.  Il s'est retiré du monde magique, il a ses raisons et cela en fait rapidement un personnage intéressant. Son histoire nous intrigue. C'est sans compter sa nature de devin. Son talent lui permet d'avoir un coup d'avance, d'évaluer ce qui l'attend si il prend telle ou telle décision. Dans les ennuis jusqu'au cou, c'est un pouvoir qui lui est très utile pour espérer s'en sortir. Mais il y a des évènements qui restent malheureusement imprévisibles, surtout quand la magie s'en mêle...

 

Si j'ai aimé le héros de l'histoire, j'étais toujours plus enthousiaste à chacune de ses rencontres, au fil des présentations avec les personnages secondaires. Luna, Arachné, Brise Stellaire, Sonder... chacun d'entre eux apporte un petit quelque chose à l'aventure, un peu d'originalité grâce à leur nature. On s'attache à tout ce petit monde et ils deviennent vite indispensables.

 

Dans l'ensemble, les pages se sont tournées rapidement et facilement. Ce premier tome est un tome de découverte et on reste captivé par la magie de ce monde et par les mésaventures d'Alex. Mais ce premier tome peut également être assez complexe parfois, dans le sens où il nous faut prendre le temps de bien comprendre le contexte, les rivalités entre les grandes puissances de mages, les conflits, les enjeux. Les différentes informations nous sont données peu à peu et une fois que tout est clair pour le lecteur, le roman devient difficile à lâcher, jusqu'à un final explosif.

 

Verdict : Un début de série prometteur. Je me suis laissé porter par un récit dynamique et j'ai pris plaisir à découvrir un univers fantastique travaillé et moderne. On s'implique dans la mission d'Alex Verus jusqu'au bout. Magie, manipulations, quête de pouvoir... tout est réuni pour nous faire passer un bon moment. A suivre !

 

 

 

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg
 
 
 
 
 
 

 

"... Nous ne savons ni voler ni lancer du feu ou désintégrer des trucs. Nous ne sommes ni plus résistants ni plus forts que les autres hommes, et notre magie ne nous confère aucun pouvoir sur le monde physique. Ce que nous possédons, en revanche, c'est la connaissance, et à condition de l'employer à bon escient, elle peut devenir un moyen de pression redoutable... "
 
 
 
 
 

 

 

 

"Brise stellaire, danseuse de l'air, amis des nuées, toi qui connais les secrets des pics montagneux et de tout l'entre terre et ciel. Moi, Alexander Verus, je t'appelle. Viens à moi, dame du vent ". Une petite brise s'est levée, puis le vent bruissant à emporté mes paroles d'une bourrasque, en direction du nord. Je les ai répété vers le sud, l'est et l'ouest, et j'ai scruté l'avenir.
 
 
 
 
 

 

 

 

"... Je venais de me faire de nouveaux ennemis, j'avais donné au Conseil des raisons supplémentaires de me détester et j'avais failli me faire tuer deux fois. Comme journée, ce n'était pas l'idéal..."
 
 
 
 
 

 

 

 

"... Il vaut mieux apprendre rapidement à se méfier de ce que l'on voit : les monstres les plus vicieux peuvent ressembler à de vrais anges. Ou à des licornes. Ah, ne me lancez pas sur le sujet des licornes. Pour une raison mystérieuse, tout le monde en a une image idéalisée, comme s'il s'agissait de flocons de neige splendides et innocents. Splendides, certes. Mais innocents? Laissez-moi rire. Attendez qu'un de ces petits salopards essaie de vous transformer en kebab, et vous allez vite changer d'avis... " 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.


04/07/2018
4 Poster un commentaire

Ameline, joueuse de flûte de Clémentine Beauvais

 

 

 

 

 

A partir de 9 ans

Conte revisité

44 pages

Parution : le 25 janvier 2018

Editions ALICE Jeunesse

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Ameline vit chez son grand-père, qui lui raconte souvent la même légende, une histoire de rat et de flûte. À sa mort, la petite fille doit se rentre dans un village inconnu, pour y rejoindre sa nouvelle famille adoptive. Sur le chemin, elle croise trois drôles de gamins aux noms bizarres et aux pieds trempés. Et il n'y a pas que les enfants qui soient bizarres : dans le village rôdent des dizaines de chats et il est interdit de siffler...

 

 

 

 

L'avis de *Sissi* 22 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

Ameline adore écouter son grand-père Popi lui raconter l'histoire du joueur de flûte de Hamelin. Bien que cette histoire soit terrifiante, elle aime l'écouter encore et encore. Jusqu'au jour de ses dix-ans. Ce jour-là, Popi ne se réveille pas et la vie d'Ameline en est toute chamboulée. Ameline part alors retrouver sa famille adoptive dans un drôle de village plein de chats, et dans lequel il est interdit de siffler...

 

Vous connaissez probablement le célèbre conte des Frères Grimm. Tout en nous rappelant les faits du conte traditionnel Le Joueur de Flûte de Hamelin, Clémentine Beauvais nous présente ici une suite, ou plutôt une fin alternative. J'ai été agréablement surprise par cette lecture. D'abord par ses merveilleuses illustrations aux traits doux. Mais aussi par son texte qui respire la poésie.

 

Le début de notre lecture est pleine d'émotions et on s'attache immédiatement à la petite Ameline. On a envie de la serrer dans nos bras et de l'accompagner dans cette épreuve. Heureusement, l'enfant est accueillie dans un chaleureux foyer et Griselda, Marin et Prosper ne tardent pas à entrer en scène. Malgré leurs drôles de vêtements et leurs souliers tout mouillés, Ameline sympathise avec ces enfants sortis de nulle part. 

 

Cela nous réchauffe un peu le cœur de la voir à nouveau sourire, de la voir s'amuser. Ameline n'est plus seule. Pourtant, il y a quelque chose qui retient notre attention et qui rend notre lecture étrange, mystérieuse. Tout comme le conte d'origine, le récit se veut parfois sombre. Mais celui-ci est surtout plein d'espoir et trouve sa lumière dans un dénouement magique, nous laissant des étoiles plein les yeux.

 

Verdict : C'est un merveilleux album, tant au niveau du récit que des illustrations. La lecture est douce, les pages pleines de mélancolie et de tendresse. A découvrir !

 

 

 

 

 

 

 

 Découvrez les << premières pages >>

 

 

 

 

 

 

 

 

 Image associée

 

 

Image associée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Quand j’étais petite, mon grand-père me racontait souvent la même histoire. Comme toutes les bonnes histoires, elle commence par il était une fois. Il était une fois un rat. Voire deux, voire trois…voire quatre ou cinq ou six mille rats... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.


03/07/2018
0 Poster un commentaire

Suivez le guide ! Aventure en forêt de Camille Garoche

 

 

 

 

A partir de 3 ans

Album cartonné

20 pages

Parution : le 20 juin 2018

Editions CASTERMAN

 

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Le chat Rominagrobis s'est aventuré dans les bois, à la recherche d'un chiot perdu. Soulève les volets pour découvrir la face cachée de l'histoire, et deviens le complice des animaux de la forêt. Ils réservent au chat bien des surprises...

 

 

 

 

 

L'avis des *Rêveurs et Mangeurs de Papier*

 

 

 

Nous voilà parti à la recherche d'un chiot qui s'est aventuré seul en forêt. Deux autres chiots partent sur ses traces, sous la protection du chat siamois Rominagrobis. L'aventure peut commencer, allons explorer la forêt !

 

Notre héros est un chat un poil paresseux et peu attentif. Il dit connaître les lieux, les chiots n'ont donc rien à craindre à ses cotés. Pourtant, on remarque vite qu'il n'observe pas tellement la forêt, préférant faire sa toilette et vanter ses qualités. Il ne soupçonne alors pas  un instant ce qui se cache sous terre, dans les arbres, derrière les feuillages et hautes herbes. Les petits animaux de la forêt suivent son aventure de près, sans qu'il ne prenne jamais conscience de leur présence. Le lecteur s'en amuse beaucoup !

 

L'album renferme 54 fenêtres de différentes tailles, à ouvrir au fil de la lecture. Derrière les volets, bien camouflés, toujours discrets et alertes, se cachent des petits hérissons, des castors, des marcassins, des loutres, des blaireaux, des chouettes, des renards... Nous avons été agréablement par leurs différentes cachettes, rigolotes et très nombreuses. Il a presque fallu une deuxième lecture pour mettre le doigt sur chacune d'entre elles et on y retourne avec le sourire.

 

Verdict : C'est une nouvelle lecture pleine de surprises, qui rejoint les trois autres albums de la collection. On se lance dans une délicieuse aventure, suffisamment courte et entraînante pour les plus jeunes lecteurs. C'est un album riche en détails et en couleurs, qui permet de développer la curiosité des enfants. Ils restent d'ailleurs étonnamment attentifs et enthousiastes tout au long de l'exploration de la forêt. Les petites cachettes y sont pour beaucoup et on s'amuse à les dénicher avec plaisir ! 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4124049_201409233958665.png

 

 

 

 

 

 

 Feuilletez les << premières pages >>

 

 

 

 

 

 

 "... On m'a dit que des animaux redoutables rôdaient dans la forêt ! Avec moi, vous êtes en sécurité : sous ses coussinets dodus se cachent de terribles griffes acérées... "

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Grâce à mon odorat exceptionnel, je peux flairer n'importe quelle bestiole. Et croyez-moi, il n'y a personne au bord de cette rivière... "

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.


03/07/2018
0 Poster un commentaire

Aspirine de Joann Sfar

 

 

 

 

Bande dessinée

Fantastique - Adolescence - Humour

140 pages

Parution : le 6 juin 2018

Editions RUE DE SEVRES

 

 

 

 

 


Synopsis :

 

Aspirine, étudiante en philosophie à la Sorbonne a la rage, elle ne supporte plus de revivre sans cesse les mêmes épisodes de sa vie pourrie. Et ça fait 300 ans que ça dure car Aspirine est vampire, coincée dans son état d'adolescente de 17 ans...

 

 

 

 

L'avis de *Sandra* 25 ans, rêveuse et mangeuse de papier :

 

 

Aspirine est une adolescente en colère, qui s'ennuie à mourir sur cette Terre. Malheureusement, elle a beau essayer d'en finir, rien n'y fait. Elle est condamnée à vivre une éternelle crise d'adolescence. Aspirine est une vampire coincée dans le corps d'une jeune fille de dix sept ans. Cela fait trois cent ans que ça dure et ce n'est pas joli joli à voir...

 

Aspirine est une fille pleine de rage contre le monde entier. Elle tire la tronche, elle a des excès de rage et de désespoir et elle tue. Sa vie n'a rien à voir avec celle de sa sœur Josacine, éternelle jeune femme de 23 ans, croqueuse d'hommes. Aspirine ne trouve aucun intérêt à sa vie éternelle, ça ne va pas en s'arrangeant, et le résultat est acide et sanglant ...
 
Et puis le jeune Yidgor entre en scène. Nerd incompris, passionné de jeux de rôle, il cherche la magie, la vraie, celle qui donnera enfin un sens à sa vie. Et voilà qu'il perce le secret d'Aspirine, qu'il devient son serviteur et qu'il tente de l'aider à trouver sa place. Étonnamment, tout le monde y trouve son compte et on se laisse embarquer dans une folle aventure, bien malgré nous.
 
Je n'avais encore rien lu de Joann Sfar. Totale découverte ! J'avoue ne pas avoir tout de suite accroché à son coup de crayon. Les traits sont dansants et manquaient un peu de détails à mon goût, et à ma plus grand surprise, j'ai fini par adorer leur singularité. Ça colle tellement à l'univers et au ton cynique et décalé de l'auteur, qui ne se censure à aucun moment.
 
Joann Sfar nous offre alors un album moderne, un peu fou mais surtout plein d'humour. L'auteur joue avec la caricature d'une ado blasée, vulgaire, en colère et torturée qui a grand besoin de trouver un sens à son existence. Le scénario est fun et original. On suit volontiers l'auteur dans ses délires et on se laisse surprendre. 
 
 
 
 
https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
"... les vampires aussi ont besoin de magie... "
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Feuilletez les << premières pages >>
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.

29/06/2018
0 Poster un commentaire

Jackaby de William Ritter

 

 

 

 

 

Fantastique

A partir de 12 ans

352 pages

Parution : le 13 juin 2018

Editions BAYARD

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

« Il est souvent difficile pour les autres de saisir la nature de ce don que je suis le seul à avoir. Il me permet de déceler la vérité là où les autres ne voient qu'illusion... Car le monde est une scène et il semblerait que je sois le seul spectateur capable de voir derrière le rideau. »

Abigail Rook, 17 ans, débarque en Amérique. La tête pleine de rêves d'ailleurs, elle espère vivre l'aventure avec un grand A.
Elle fait la connaissance d'un étrange personnage, Jackaby, qui lui offre un emploi. Détective doué de facultés de médium, il est capable de voir les phénomènes surnaturels.
Pour sa première mission, Abigail accompagne son nouveau patron sur les lieux d'un crime particulièrement sanglant. Jackaby soupçonne l'assassin de ne pas être humain, ce que la police refuse de croire. Mais les meurtres s'enchaînent et confirment les soupçons du détective...

 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Hiver 1892. New Fiddleham, petite bourgade de Nouvelle Angleterre. Abigail Rook a traversé l'Atlantique et vient d'arriver en ville. Sans un sou en poche, la jeune fille part à la recherche d'un emploi. Elle ne tarde pas à se présenter pour le poste d'assistante auprès de R.F Jackaby, un détective peu ordinaire qui enquête sur des affaires surnaturelles...

 

R.F Jackaby est un personnage tout à fait intéressant, qui nous intrigue dès les premiers instants. Il possède un don de seconde vue qui lui permet de voir et comprendre mieux que personne les phénomènes inexpliqués. J'ai adoré ce personnage énigmatique et singulier, qui m'a rappelé un certain Sherlock et j'avais bon espoir de passer un excellent moment. Cela s'est rapidement vérifié, pour mon plus grand plaisir.
 
Abigail Rook est quant à elle une jeune fille en quête d'indépendance, en quête d'aventures. Curieuse, observatrice, elle se laisse entraîner bien volontiers dans une drôle d'aventure aux côtés de ce personnage haut en couleurs. Ensemble, ils vont tenter de résoudre une étrange affaire. Mais on réalise bien vite que l'enquête se transforme en chasse au monstre, qui multiplie ses victimes...
 
En mettant les pieds sur les lieux du crime aux côtés de Jackaby, Abigail n'a pas d'autre choix que de s'ouvrir au surnaturel. Son enthousiasme est communicatif et on tourne les pages plus curieux que jamais. Jackaby partage peu à peu ses connaissances exceptionnelles sur le sujet. Légendes urbaines, créatures fascinantes parfois peu connues... le récit fourmille d'informations passionnantes qui apporte beaucoup à l'ambiance soignée et mystérieuse déjà mise en place. Et c'est sans compter nos étonnantes rencontres (banshee, troll, fantôme...).
 
Verdict : Petit coup de cœur pour ce premier tome. Nous plongeons dans une ambiance délicieusement mystérieuse et nos deux héros ne tardent pas à nous entraîner dans une enquête fantastique qui retient notre attention tout au long de la lecture. Abigail et Jackaby sont deux personnages qui se complètent à merveille. Je suis plus que partante pour suivre une nouvelle affaire en leur compagnie. Peut être en apprendrons-nous, à l'occasion, davantage sur leur passé respectif? À suivre...
 
 

 

 

 

 

 

 

 
« Était-ce cela, la vie que menait Jackaby ? La mort, la folie et le désespoir qui l’attendaient derrière chaque porte ? »
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
« – Mais qu’êtes-vous donc ? Un magicien ? Un sorcier ?
– Je vous l’ai déjà expliqué, Miss Rook. Je ne mange pas de ce pain-là. Je suis un homme de science.
– Eh bien, comment appelez-vous ce que vous faites ?
– J’appelle cela de la ratiocination. Du raisonnement déductif. La connexion logique de…
– Non, pas cet aspect-là. Je parle de l’autre partie. Comment appelez-vous les gens qui peuvent comme vous… vous savez… déceler les choses invisibles ?
– Ah, fit-il en hochant la tête. Le terme que j’emploie est « voyant ». Ce n’est pas une appellation parfaite. On s’en est servi au fil des siècles pour décrire toutes sortes de gens prédisant l’avenir, ainsi que des prophètes, mais il a l’avantage d’être simple et valable. Je vois. Je suis un voyant. Un Voyant avec une majuscule, en fait, dans cette acception-là. Le seul et unique, pour l’instant. J’ai longuement étudié la question, et il semble qu’il n’y a personne d’autre qui puisse voir ce que je vois. Il y en a eu par le passé, mais jamais deux en même temps. C’est comme si cette capacité disparaissait lorsque celui qui la possède meurt, et qu’elle renaquît dans un autre. »
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.

29/06/2018
0 Poster un commentaire

La courte histoire de la fille d'à côté de Jared Reck

 

 

 

 

A partir de 13 ans

Adolescence - Amitié

320 pages

Parution : le 31 mai 2018

Editions GALLIMARD JEUNESSE

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

 

Si on était dans un film, Matt dirait à Tabby qu'il est fou d'elle. Alors, elle se jeterait dans ses bras -sous une pluie battante, évidemment. Mais on n'est pas dans un film : Matt et Taby sont voisins, il est son meilleur ami, et elle est amoureuse de Liam. Cynique, romantique, sur le terrain de basket, pendant les cours, Matt repense à leurs moments partagés et serait prêt à tout pour la garder. Mais un événement tragique vient tout bouleverser...

 

 

 

 

L'avis de *Sissi* 22 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

Matt et Tabby vivent l'un en face de l'autre et sont amis depuis toujours. Ils ont grandi ensemble et sont très complices. Mais voilà que Matt aimerait que cette amitié évolue. L'adolescent de quinze ans est amoureux de sa meilleure amie et il ne sait pas comment le lui avouer. C'est encore plus difficile de parler de ses sentiments maintenant qu'il y a Liam Branson entre eux...

 
Matt est un personnage drôle et authentique auquel il est facile de s'attacher. C'est un adolescent ordinaire, qui pourrait être le garçon d'à côté. Un peu maladroit, pas très sûr de lui, au point de rater les occasions de faire des trucs dont il a vraiment envie. Matt réfléchit trop. C'est le genre de garçon sensible qui garde toutes ses émotions à l'intérieur, de peur de mal les exprimer. 
 
La première partie du récit est plutôt légère. Matt confie ses petits tracas d'adolescent et son ton cynique ne manque pas de nous faire sourire à plusieurs reprises. Il nous parle de sa passion pour le basket, des cours, de sa famille, de ses amis, comme le ferait un ado ordinaire. Certains passages nous touchent plus que d'autres. Surtout lorsque Matt partage quelques petites anecdotes, des super moments qu'il a vécu avec sa meilleure amie depuis qu'ils sont tout petits. Matt et Tabby sont très complices, cela ne fait aucun doute. Un lien très fort les unit et cette belle amitié est très bien décrite. 
 
Suite à un événement tragique, la lecture prend une toute autre direction. Elle devient plus profonde, nous bouleverse peu à peu, pour nous laisser le coeur en miettes. La vie est imprévisible, injuste parfois, et il nous faut nous accrocher et l'accepter en surmontant chaque épreuve. Le récit de Matt devient plus fort, plus touchant et tout ce qu'il nous avait confié jusqu'alors prend énormément de valeur.
 
La courte histoire de la fille d'à côté est une lecture douce-amère, qui se fait dans le rire mais aussi dans la douleur. C'est un roman qui porte un beau message, qui ne manquera pas de sonner juste auprès des adolescents. 
 
 
 
 
 
https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg
 
 
 
 
 
 
"... Des fois, je vous jure, j'ai l'impression que Tabby a une sorte d'accès secret au contenu de mon cerveau, comme si elle avait mis mes monologues intérieurs sur écoute. C'est très perturbant..."
 
 
 
 
 
 
 
" - Oh, je t'adore, Matty.
Je ferme les yeux et la serre un peu plus fort.
- Moi aussi.
Je sais qu'on est en train de se dire deux choses différentes, que ses mots à elle n'ont pas tout à fait le même sens que les miens. Mais ça fait quand même du bien de les entendre. "
 
 
 
 

 
"...Bien sûr, c'est super de croquer la vie à pleines dents et tout le bazar. Mais je crois que ce qui compte le plus, c'est d'apprécier tous ces petits cadeaux que la vie nous réserve. Offrir une nouvelle boîte de Nerds à sa meilleure copine et s'apercevoir que c'est ça, un moment parfait. Que n'importe quel moment peut l'être... "
 
 
 
 
 
 
 
Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.

28/06/2018
0 Poster un commentaire

Malenfer de Cassandra O'Donnell (tome 5)

 

 

 

 

 

(Tome 5)

A partir de 9 ans

Fantastique - Aventure

280 pages

Parution : le 13 juin 2018

Editions FLAMMARION JEUNESSE

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Alors que leurs amis ont été kidnappés dans la destruction de Wallangar, Zoé et Gabriel se sont réfugiés en Terres Magiques. Déterminés à combattre de redoutables ennemis, ils doivent maîtriser leurs pouvoirs. Mais au moment où ils en ont le plus besoin, des alliés très proches s'apprêtent à les trahir... Un roman à dévorer... avant que Malenfer ne vous dévore !

 

 

 

L'avis de *Andy* 15 ans, rêveur et mangeur de papier

 

 

C'est un destin exceptionnel qui attend Zoé et Gabriel. Leurs pouvoirs sont immenses et ils ont encore du chemin à parcourir pour les comprendre et pour les maîtriser. Malheureusement, les sourciens veulent toujours mettre la main sur les deux enfants. Zoé et Gabriel ne sont en sécurité nulle part, pas même auprès de leurs compagnons car un traitre se cache parmi eux. Le danger est partout...
 
Dans ce cinquième tome, Gabriel et Zoé sont contraints de poursuivre leur voyage séparément. Alors que Gabriel se dirige vers les Terres de Glace, Zoé s'envole en direction des montagnes de l'Ourdal sous la protection du dragon Elzmarh. Cette séparation est un peu triste mais elle est aussi très importante pour nos deux héros. Zoé a conscience que ses pouvoirs sont dangereux et il lui faut à tout prix comprendre sa magie de Diseuse. On en apprend donc davantage sur leurs pouvoirs mais aussi sur le lien qui les unit et qui est toujours plus fort. 
 
Si depuis le tout premier tome de la série, je suis chaque fois surpris par l'ampleur des pouvoirs de Zoé, je dois bien avouer que cette fois-ci c'est Gabriel qui m'a réellement impressionné. J'étais très intrigué par ses capacités, par son feu intérieur et il est difficile de savoir ce que cela présage pour la suite des aventures. La fin de ce cinquième tome nous donne un petit aperçu et WOW.
 
Cette nouvelle aventure est très éprouvante pour les deux héros et la lecture est très rapide. Elle est faite de grandes révélations, de belles retrouvailles, et de terribles combats. C'est aussi l'occasion pour nous de continuer à explorer les Terres de Magie et ce voyage est passionnant. D'autant plus que nous sommes très bien entourés. Je suis toujours aussi fan des créatures qui accompagnent et guident Zoé et Gabriel, et qui surtout, apportent beaucoup d'humour et de magie à cette grande aventure. 
 
Verdict : Un cinquième tome palpitant ! Ce deuxième cycle est définitivement plus sombre que le précédent. Le danger est partout, les affrontements sont nombreux et malheureusement la trahison est elle aussi présente. Je suis très impatient de découvrir ce que nous a concocté l'auteure pour le dernier tome de ce cycle !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"...Bien sûr que Zoé était dangereuse. Toutes les Diseuses l'étaient. Et quand la magie les submergeaient, ni les éléments, ni les dragons, ni personne ne pouvaient leur résister. Elles étaient les créatures magiques les plus puissantes de ce monde... "

 

 

 

 

 

 

 

"... Zoé n'était pas la seule à s'inquiéter pour le fils d'Emwyn. Le dragon s'était lui aussi terriblement attaché au jeune garçon. Si ce dernier mourait parce qu'il n'avait pas pu le protéger, il n'aurait de cesse que de le venger : en tuant les sourciens d'abord, puis leurs familles et leurs alliés... tous. Il les tuerait tous, même s'il devrait pour ça réduire ce monde en un vaste tas de poussière... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.


25/06/2018
0 Poster un commentaire