* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Dernières découvertes


La fourchette, la sorcière et le dragon de Christopher Paolini

 

 

 

 

Fantasy - Aventure

320 pages

Parution : le 18 septembre 2019

Editions BAYARD

 

 

 

 

 

Entrez dans le monde magique de l'Alagaësia...
et au-delà...

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 



Un an s'est écoulé depuis qu'Eragon a quitté l'Alagaësia en quête du foyer parfait pour entraîner une nouvelle génération de Dragonniers. Aujourd'hui, il lutte contre un océan infini de tâches : construire un large refuge pour les dragons, négocier avec les fournisseurs, protéger les oeufs des dragons, et s'occuper des Urgals belliqueux et des Elfes hautains. Mais une vision créée par les Eldunarí, des visiteuses inattendues, et une captivante légende urgal vont lui procurer une distraction nécessaire et lui offrir une autre perspective.


Savourez l'imagination incomparable de Christopher Paolini dans ce palpitant recueil d'histoires se déroulant dans le monde du cycle de l'Héritage.

 

 

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Le voilà enfin, et dans toute sa splendeur. On ne pouvait définitivement espérer une plus jolie édition. Ce format relié et illustré avec sa belle tranche dorée est parfaite et je suis ravie de voir ce roman rejoindre les quatre tomes du Cycle de l'Héritage.

 

C'est dans le mont Arngor que nous retrouvons Eragon, un an après ses grandes aventures, un an après l'Héritage. Notre dragonnier a de grosses responsabilités sur les épaules puisqu'un refuge pour les dragons est en construction. Il gère l'entente entre les peuples, l'approvisionnement, protège les œufs de dragons. Ses journées sont longues et éreintantes. Toutefois, au milieu de cette agitation, on vient lui raconter trois histoires qui se déroulent en Alagaësia.  La première lui est transmise par l'esprit des dragons, la deuxième nous vient d'Angela l'herboriste et la troisième est contée par un Urgal.

 

A travers ces trois récits, l'auteur nous livre de merveilleuses descriptions, continue d'étoffer son univers et nous invite à retrouver certains personnages.  Je n'en attendais pas moins. Pourtant j'ai eu l'impression de redécouvrir sa plume. Elle m'a semblé un peu plus fluide, plus efficace. Peut-être est-ce dû aux chapitres courts et à ces trois petites aventures. J'apprécie beaucoup ce format, bien que j'ai eu nettement plus d'intérêt pour les deux premières histoires que pour la troisième. 

 

Elles sont finalement toutes bienvenues pour notre grand héros, un peu usé par les responsabilités. Ces trois textes réveillent quelque chose. Ils sont très différents et apportent beaucoup au lecteur, à Eragon. On réalise qu'il a encore bien des choses à apprendre. C'est donc un vrai régal d'en savoir plus à ses côtés, de cette façon. La lecture est vivante, passionnante. Il y a encore tant à découvrir !

 

On peut tout à fait dire qu'il s'agit d'une suite au Cycle de l'Héritage. Ce livre nous plonge seulement un an après les quatre incroyables tomes et c'est comme si on n'avait jamais quittés Eragon et Saphira. Le seul souci désormais, c'est que j'en veux plus. J'espère qu'il y aura d'autres petits récits du genre pour nous donner des nouvelles des autres personnages tels que Roran ou Arya. A suivre...

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Restaurer la race des dragons, conduire les Dragonniers et protéger les Eldunari, telle était sa responsabilité. Il l'acceptait et la prenait avec grand sérieux. Et pourtant... Eragon n'avait jamais envisagé de passer sa vie à ça. Rester assis devant une table de travail à étudier des chiffres et des documents jusqu'à en avoir la vue brouillée. Aussi stressante qu'eût été la lutte contre l'Empire et Galbatorix - et il ne désirait pour rien au monde revivre quoi que ce fût de semblable - il l'avait trouvée excitante... "

 

 

 

 

 

 

 

 

... tout reposait sur lui. Lui et Saphira. Chacune de leurs décisions influait non seulement l'avenir des Dragonniers mais aussi sur la survie des dragons. Qu'ils fassent le mauvais choix, et ce serait fini. Avec de telles pensées en tête, il était difficile de trouver le repos... "

 

 

 

 

 

 

 

 

" Il faut parfois faire face et se battre... "

 

 

 

 

 

 

"Apprendre était un des plus grands plaisirs d'Eragon. Et il avait encore tant à découvrir sur l'histoire, l'Alagaësia, les dragons et la vie en général..."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Une aube nouvelle se levait pour les dragons... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


18/09/2019
0 Poster un commentaire

Bulle d'été de Florian Pigé

 

 

 

 

 

 

 

A partir de 3 ans

Relié - Cartonné

40 pages

Parution : le 22 août 2019

Editions HONGFEI CULTURE

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Depuis le début de l'été, je suis seul à la maison. J'enfile ma cape et enfourche mon vélo. Le soleil me fait plisser les yeux et brûle le bout de mon nez. Le temps est comme suspendu.

 

 

 

L'avis des *Rêveurs et Mangeurs de Papier*

 

Nous voilà plongés dans les vacances d'été d'un petit garçon. Des vacances qu'il passe seul. Cela ne l'empêche pas de profiter de chaque seconde. Il y a les balades à vélo, le dessin, les chats du quartier à nourrir. Et c'est l'occasion ou jamais de laisser libre cours à son imagination et de rêver...

 

On suit ce petit garçon avec le sourire. Ses vacances sont calmes et il en savoure chaque petit moment. On l'accompagne bien volontiers, séduit par la simplicité du texte. Chaque page, chaque illustration, est lumineuse, dans les tons orangés et verts. On ressent la chaleur de l'été, on est proche de la nature, et le temps semble avoir ralenti sa course. Les animaux sont eux aussi de la partie (chats, oiseaux, papillons, souris...) et la lecture se veut toute tendre.

  

Cet album annonce en douceur la fin de l'été. Le petit garçon va devoir quitter sa petite bulle et retourner en classe. Si la rentrée le préoccupe un peu, c'est aussi une nouvelle étape qui chaque année le fait grandir un peu plus. Bulle d'été est une lecture douce et optimiste, idéale pour rassurer les enfants.

 

 

 

 

 

 

IMG_8373.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


16/09/2019
1 Poster un commentaire

Behind the bars de Brittainy C.Cherry

Behind the bars par [Cherry, Brittainy c]

 

 

 

 

 

Romance - Drame

389 pages

Parution : le 5 septembre 2019

Editions HUGO ROMAN

Collection NEW ROMANCE

 

 

 

 

 

" Quand la musique éclaire les âmes "

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

 

La première fois que je rencontrai Jasmine Greene elle apparut comme des gouttes de pluie.

J'étais ce musicien maladroit et elle était la reine du lycée. Nous n'avions rien en commun hormis notre musique et notre solitude. Quelque chose dans son regard me disait que son sourire n'était pas toujours authentique. Quelque chose dans sa voix me donnait un espoir que j'avais toujours souhaité trouver.

Puis, en un éclair, elle disparut.

Des années plus tard, elle se tenait face à moi dans une rue de la Nouvelle-Orléans. Elle avait changé. Moi aussi. La vie nous avait rendus plus froids. Plus durs. Plus solitaires. Plus fermés. Nous n'étions plus les mêmes, mais les fragments de mon être brisé reconnurent la tristesse qui demeurait en elle. A présent qu'elle était revenue, je ne commettrais plus l'erreur de la laisser partir.

La première fois que je rencontrai Jasmine Greene, elle apparut comme des gouttes de pluie.  Lorsque nous nous retrouvâmes, je devins son orage le plus sombre.

 

 

 

 

L'avis de *Sandra* rêveuse et mangeuse de papier

 

 

C'est à la Nouvelle Orléans que nous faisons la rencontre de Jasmine et Elliott . Ils n'ont alors que seize ans. Jasmine a réussi à convaincre sa mère de la laisser aller au lycée au lieu de suivre ses cours à la maison. Depuis toute petite, elle vit à travers le rêve de sa mère, déterminée à la faire devenir une grande star de la pop.  Aller au lycée lui offre alors un peu de normalité. Jasmine y rencontre Elliott, un garçon discret qui joue du saxophone. Un garçon qui se fait aussi harceler par les brutes du lycée...

 

L'un après l'autre, Jasmine et Elliott viennent nous toucher en plein cœur. Jasmine subit la pression que lui met sa mère chaque jour et on découvre une jeune fille profondément blessée. Elliott, quant à lui, encaisse les coups, tandis qu'on découvre un garçon merveilleux qu'on a aussitôt envie de protéger. Jasmine s'en charge pour nous et leur passion commune pour la musique les rapproche finalement. Une belle amitié naît sous nos yeux. Les deux adolescents s'apprivoisent. C'est doux et mignon.

 

Mais la lecture se veut parfois difficile puisqu'on parle aussi de harcèlement. On est confronté à des situations qui nous font mal au coeur, et qui malheureusement ne sont pas assez prises au sérieux par les adultes. Jusqu'à ce que ça aille trop loin. Beaucoup trop loin. On en ressort bouleversé, en colère et on réalise à quel point cette lecture est aussi belle que douloureuse.

 

La seconde moitié du roman nous plonge six années plus tard. On retrouve nos deux héros, leurs cicatrices, leur sentiment de culpabilité, leurs regrets. Tous deux gardent beaucoup trop de choses pour eux. On a qu'une envie c'est qu'ils affrontent ensemble leurs démons. Heureusement, ils sont très bien entourés et la sagesse de certains personnages les guident. Mais surtout, l'auteure s'y prend comme il faut, en douceur, en musique, et on se laisse porter.

  

Cette histoire ne peut laisser indifférent. Je suis passée par absolument toutes les émotions, de la plus douce à la plus dévastatrice. Le cadre de la Nouvelle Orléans m'a aussi énormément plu, je trouve qu'il y a quelque chose de terriblement réconfortant dans le jazz et la soul. Brittainy C. Cherrry fait des merveilles...

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4124049_201409233958665.png

 

 

 

 

 

 

 

« J’ai toujours dit que c’était moi qui l’avais vu en premier, mais lui a toujours soutenu que ce n’était pas vrai.

Techniquement, je ne l’ai pas vu d’emblée — je l’ai senti, j’ai senti sa musique courir sur ma peau. Les notes et les accords de son saxophone envoyaient des frissons le long de ma colonne vertébrale. C’était magique, la façon dont les notes dansaient dans l’air, c’était d’une beauté hallucinante. »

 

 

 

 

 

 

« Tandis qu’Elliott me tenait contre lui, il guérissait des blessures en moi que j’avais toujours préféré ignorer. Lorsque sa peau toucha la mienne, nous nous fondîmes en un seul être et toutes mes fêlures furent recouvertes de pansements temporaires. »

 

 

 

 

 

 

 

« La vie était dure parfois, mais peut-être Dieu nous avait-il donné la musique pour se faire pardonner. »

 

 

 

 

 

 

« Je ne savais pas grand-chose de l’amour. Je ne savais pas à quoi cela ressemblait, ce que l’on ressentait, quel goût cela avait. Je ne savais pas comment il se déplaçait, comment il circulait. Mais je sus à ce moment-là que mon cœur était en train de se serrer, et, juste un instant, de s’arrêter de battre. »

 

 

 

 

 

 

 

« On ne peut pas espérer guérir si on prétend que les fêlures n’existent pas. »

 

 

 

 

 

 

« Tu es la musique dans un monde silencieux, et mon cœur bat parce que tu es là. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


16/09/2019
4 Poster un commentaire

La promesse du fleuve de Annie Bacon

 

 

 

 

 

Roman Jeunesse - Voyage

288 pages

Parution : le 11 septembre 2019

Editions CASTELMORE

 

 

 

 

Un voyage sur l’eau inoubliable,

sous le signe de l’amitié et du courage  !

 

 

 

 

Synopsis :

 

Odilon a un rêve : trouver Terre promise, une île dont lui parlait sa mère autrefois. Une île où lui et sa grande sœur Babette pourraient vivre en paix. Pour échapper à la guerre contre les hommes-oiseaux, ils embarquent tous deux sur le radeau d’un drôle de poète, qui descend le fleuve en quête d’aventure. Ensemble, ils découvriront des lieux merveilleux et effrayants : la ville aux mots de pouvoir, l’île des bâtards, et une capitale qui ne vit que pour les courses d’escargots géants… Durant leur périple, ils rencontreront de nouveaux compagnons différents et victimes d’exclusion : de fausses sœurs siamoises qui sont en fait des amoureuses, chassées de leur ville par homophobie, un garçon albinos rejeté pour sa couleur de peau par des enfants qui ne font que reproduire le racisme de leurs parents… Tous sont comme Odilon et Babette : à la recherche d’une terre d’accueil où ils pourront être heureux et surtout, être eux-mêmes.
Mais jusqu’où l’eau les portera-t-elle ? Terre promise existe-t-elle ailleurs que dans le cœur d’Odilon ?

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Odilon et sa sœur Babette ont laissé la guerre derrière eux. Ils ont choisi de quitter Morne Plaine et de fuir le peuple ailé qui a brûlé les terres, les maisons. Les deux enfants sont désormais à la recherche d'une terre d'accueil, un lieu paisible où ils pourront tout reconstruire. Un lieu nommé Terre Promise, tiré de la légende que leur contait leur maman. Un pays rêvé qui n'existe peut-être pas, mais qui remplit leurs cœurs d'espoir. Débute un voyage le long du fleuve Le Mirrifique ...

 

 

La première chose qui m'a plu dans cette aventure, ce sont les rencontres. Parce que chacune d'entre elles est réconfortante, porteuse d'espoir. Sur la route, nos deux héros rencontrent des âmes perdues, tout comme eux. Ils deviennent pour certains des compagnons de route. Babette et Odilon se joignent d'ailleurs rapidement à un poète optimiste en quête d'aventures et son radeau devient leur moyen de transport. Puis viennent les sœurs siamoises, ou encore le jeune albinos. D'autres rencontres sont plus brèves mais elles restent toutes dans leur cœur d'une façon ou d'une autre.

 

Parce qu'ils aspirent à une nouvelle vie, Odilon et sa sœur avancent toujours plus loin. Courageuse et tenace, Babette a cette envie de préserver l'innocence de son petit frère le plus longtemps possible. Odilon est quant à lui un jeune garçon très fort qui continue de croire en ses rêves, de croire en Terre Promise, quoiqu'il arrive.

 

On découvre à leurs côtés des peuples curieux, parfois hostiles, et finalement de chaque lieu visité on arrive à en tirer un enseignement. Si on fait des découvertes en tous genres et que l'imaginaire de l'auteure est à l'œuvre, de beaux messages se dégagent de la lecture. Au fil de l'eau, avec une touche de merveilleux, on parle surtout de tolérance d'entraide.   

 

 

Verdict : Cette lecture m'a peu à peu fait penser à La rivière à l'envers de Jean-Claude Mourlevat qui est tout simplement mon roman préféré. La promesse du fleuve ne pouvait que me plaire. L'auteure nous offre un voyage unique, en compagnie de personnages très attachants. La lecture est douce et poétique. C'est un roman jeunesse à mettre entre toutes les mains.

 

 

 

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Les yeux fixés sur la colonne humaine loin devant, Babette raconte à son frère la légende que sa mère leur a narrée mille fois. Une terre d'accueil où tous les rêves seraient permis. Ils la reconnaitront à l'immense arbre planté sur sa plus haute colline et à l'homme aux manteaux multicolores qui les y accueillera, les bras grands ouverts. La jeune fille n'y croit pas, mais la simple possibilité d'une vie sans guerre la tire vers l'avant aussi bien que si on la tenait à son tour par la main.

 

 

 

 

 

 

 

"... Vogue, vogue, petit bateau

mon cœur à la dérive

abandonné, au fil de l'eau,

les malheurs sur la rive

 

 

 

 

 

 

 

"... Compagnons d'infortune,

fortune du cœur,

cœur comblé

 

 

 

 

 

 

 

"... - Je ne t'oublierai jamais, petit homme. Si tous les Avifauniens avaient la chance de rencontrer un Odilon, juste une fois dans leur vie, la face du monde serait changée à jamais !

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


15/09/2019
4 Poster un commentaire

L'Enceinte 9 de Ophélie Bruneau

 

 

 

 

Science Fiction - Anticipation

509 pages

Parution : le 29 août 2019

Editions LYNKS

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Depuis cent ans, à cause d'une pandémie meurtrière, l'humanité s'est repliée derrière 12 Enceintes. Seule survivante, l'Enceinte 9 voit ses ressources s'épuiser et le collectif Fin du monde, qui prône la fin de l'espèce humaine, monter en puissance. Comment Ysa, tout juste promue policière, parviendra-t-elle à sauver son Enceinte de l'extinction ?

 

Chassée par une pandémie meurtrière, l'humanité a fui le monde. Les habitants de l'Enceinte 9 vivent depuis un siècle repliés derrière leurs murailles. Ils ont perdu le contact avec les autres Enceintes, et la Gestion, le logiciel chargé de répondre aux besoins de chacun, ne suffit plus à empêcher les ressources de s'épuiser peu à peu. Ysa est une jeune surnuméraire : née sans bon de naissance, elle doit travailler pour la collectivité dès ses dix-huit ans. Ses premières missions dans la police la confrontent à de nombreux incidents : des suicides de masse, des vols de nourriture. Y aurait-il un lien avec le collectif Fin du Monde, qui souhaite la mort de l'espèce humaine et a déjà anéanti des Enceintes ? La rencontre d'Ysa avec l'ombre, la population non gérée, va tout précipiter. Comment sauver l'Enceinte 9 avant qu'il ne soit trop tard ?

 

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Suite à une terrible pandémie, le monde s'est réfugié derrière les murailles de plusieurs Enceintes. L'Enceinte 9 n'a aujourd'hui plus aucun contact avec les autres communautés et maintient son confinement. Isolée, la population  est gérée par un système informatique appelé la Gestion. Un système qui, on le découvre bien vite, a ses limites. Les ressources sont épuisées. L'extinction de l'espèce humaine pourrait bien être en marche...

 

On fait aussitôt la connaissance d'Ysa qui vit dans l'Enceinte 9. Orpheline, elle a grandie dans la Pouponnière et se verra bientôt attribuer un métier auquel elle devra se consacrer toute sa vie pour le bien de la communauté. Ysa devient alors une nouvelle recrue de la police centrale, avec sa meilleure amie Lidari. Elle est rapidement dotée d'un implant de vision augmentée et est formée pour maintenir l'ordre et protéger la population. Mais lorsqu'elle est confrontée à des suicides en groupe et à la communauté non gérée, Ysa se révèle être un personnage engagé, prêt à agir pour sauver l'Enceinte. 

 

Ysa est le genre de personnage plein de bonne volonté, sur qui on peut compter et je n'ai eu aucun mal à m'attacher à cette jeune héroïne. Ysa est notre espoir, celle qui, avec les bons alliés, pourrait bien changer les choses. Malgré tout, le lecteur a bien du mal à entrevoir des solutions et c'en devient inquiétant. C'est comme si le monde avait épuisé toutes ses chances, comme si il ne restait plus qu'une issue terrible, notamment mis en avant par le Collectif Fin du Monde.

 

Si tous ces éléments me rendaient extrêmement curieuse, quelques longueurs ont parfois ralenti ma lecture, ont cassé l'action. Il y a eu ces passages où je pouvais lire cent pages d'une traite puis mon enthousiasme retombait peu à peu, pour revenir un peu plus tard. Je n'étais pas spécialement fan de ce rythme  irrégulier malgré mon grand intérêt pour l'histoire et les personnages. La fin du roman me laisse aussi plutôt partagée, puisque que j'ai la nette impression de ne pas avoir eu toutes mes réponses, et l'envie d'explorer encore un peu ce monde ne m'a pas lâchée ...

 

Verdict : Malgré quelques défauts, j'ai découvert un monde futuriste des plus intéressants, des plus travaillés. Il est question d'un monde sur le point de s'effondrer et de héros déterminés à trouver une alternative, à reconstruire. On poursuit la lecture en espérant voir rapidement pencher la balance mais rien n'est gagné. C'est un scénario qui tient debout, qui effraie en même temps et on se laisse embarquer.

 

 

 

 

 

 Ma note : 15/20

 

 

 

 

 

 

 

 

"... La pression augmentait d'année en année, et la grogne montait en parallèle. La part de l'ombre était-elle responsable de ce désastre, comme le prétendait le président Carolo? Ou les mécanismes de la Gestion étaient-ils vraiment en bout de course? Le seul espoir de l'Enceinte consistait à tout reprendre à zéro, ce que personne ne voulait le laisser faire...

 

 

 

 

 

 

 

"... Jamais elle n'aurait cru qu'être vivante et indemne pouvait faire aussi mal...

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Une fin du monde, si ce n'est pas un minimum flamboyant, ça n'a pas d'intérêt...

 

 

 

 

 

 

 

"... Cette nuit, son avenir ne dépendait plus de sa bonne conduite, mais bien de son audace...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


13/09/2019
4 Poster un commentaire

Time Bomb de Joelle Charbonneau

 

 

 

 

 

A partir de 13 ans

Littérature Ado

288 pages

Parution : le 28 août 2019

Editions MILAN

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

En ce samedi précédant la rentrée, le lycée devrait être vide. Pourtant, six ados y sont : Diana, la fille du sénateur, qui veut s'occuper de l'annuaire des élèves ; Rachid, qui cherche à se fabriquer une nouvelle carte de lycéen qui ne le stigmatiserait pas ; Z, parce qu'il est à la rue suite au décès de sa mère quelques semaines auparavant ; Tad, qui entend remettre à leur place ses coéquipiers de l'équipe de foot ; Cassandra, victime de bullying et bien déterminée à faire bouger les choses. Chacun a une bonne raison d'être là ; chacun a quelque chose à cacher.


Soudain, deux bombes explosent, et les ados se retrouvent confinés dans le lycée. Chacun jauge l'autre, se méfie. Les peurs et les vieux démons redoublent lorsque les lycéens comprennent que le poseur de bombes est parmi eux, et qu'une troisième bombe menace d'exploser. Aussitôt, les soupçons se tournent vers Rachid, parce qu'il est musulman. Mais le véritable poseur de bombes, bien sûr, a un tout autre motif pour agir...

 

 

 

 

L'avis de *Sabrina* rêveuse et mangeuse de papier

 

Ce jour-là, six adolescents se sont rendus au lycée avec une idée bien précise en tête. Quand la première bombe explose, ils finissent tous les six piégés à l'intérieur de l'école, avec leurs secrets, leurs doutes. Malheureusement, il ne s'agit pas d'une explosion isolée et le poseur de bombes est l'un d'entre eux ...

 

Dans ce roman, nous suivons six lycéens les uns après les autres, dans des chapitres relativement courts. On fait alors la connaissance de Diana, Tad, Rashid, Z, Cassandra, Frankie,  six adolescents très différents. On passe de la fille populaire au sportif, en passant par l'élève qui n'a pas réussi à s'intégrer. Ils ont tous quelque chose à raconter et ce qui les préoccupe les rend complètement à cran. Certains d'entre eux sont à bout, d'autres ont envie de se faire entendre ou étaient même sur le point de faire une grosse bêtise.

 

On sent que cette journée va bouleverser leur vie d'une façon ou d'une autre, et petit à petit on découvre ce qui ronge chaque personnage. C'est à travers leurs situations personnelles et/ou familiales parfois compliquées que l'auteure parle de religion, de racisme, d'orientation sexuelle, d'harcèlement. Le roman est peut-être un peu court pour approfondir tout ça, mais ils sont tout à fait légitimes. On se demande ce qui a bien pu pousser l'un des personnages à un acte aussi extrême.

 

L'auteure nous fait aussi part de l'heure à laquelle se déroulent les évènements et voir les minutes s'écouler au fil du récit rend la lecture pressante et prenante. On vit le drame aux côtés des personnages, de 8h35 à 14H04 très exactement. C'est le genre de roman qu'on lit d'une traite et dans lequel on se laisse vite porter par le rythme. J'ai adoré ça, malgré un contexte qui reste terrible. 

 

Verdict : C'est un peu court mais c'est efficace ! Même si certains personnages ne m'ont pas fait grande impression, je n'ai eu aucun mal à me mettre à la place de ces adolescents piégés. La lecture se veut rapide et prenante et elle n'est pas seulement portée sur l'angoisse de nos personnages à l'idée de ne pas réussir à sortir du lycée sain et sauf. Certains thèmes abordés restent délicats.

 

 

 

 

 

 69267041_2397199357220016_6204476700238884992_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 Découvrez les << premières pages >>

 

 

 

 

 

 

 

« Puisque les mots étaient sans effet, il était temps de passer aux actes. Certains préféraient se cacher la tête dans le sable ? Tant pis pour eux ! Lui, il n’en pouvait plus. Il avait attendu trop longtemps déjà que les choses changent. Cette fois, il allait se faire entendre.

Est-ce qu’il avait la trouille ? Oui, bien sûr, mais parfois la seule manière de changer les choses est de commencer par les détruire. »

 

 

 

 

 

 

 

« Diana ressentit un choc à l’arrière de la tête. Elle tomba à genoux. Les bureaux s’écroulèrent sur elle. Elle hurla à l’aide. Le sol continuait de trembler. Le monde n’était plus que grondements et craquements. »

 

 

 

 

 

 

 

 

« – Qu’est-ce que c’est que ça ?

À cet instant, un sinistre craquement retentit et une boule de feu dévala l’escalier. Quand Rashid essaya de tirer Tad en arrière, ce dernier ne recula pas d’un pouce. Il n’avait pas abandonné son idée. S’il était assez rapide, il pouvait rejoindre le premier étage. Mais tout à coup, il comprit ce qu’était la lumière rouge. Des chiffres qui défilaient. Rashid se mit à hurler :

– Tad ! Cours ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie. 

 

 

 


11/09/2019
2 Poster un commentaire

Faites attention à moi de Alyssa Scheinmel

 

 

 

 

 

A partir de 13 ans

Thriller pour ados

432 pages

Parution : le 4 septembre 2019

Editions CASTERMAN

 

 

 

 

 

 

« Ce n’est pas ma faute. C’était un accident. Ça arrive… »

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Hannah Gold, 17 ans, est non seulement enfermée mais aussi surveillée 24h sur 24h car les médecins et le juge ont déclaré qu’elle « représentait un danger pour elle-même et autrui. » Mais de quoi est-elle coupable, exactement ? Petit à petit, en parlant à Lucy, une camarade de chambre nouvellement arrivée, la jeune fille va se confier. Ce qui est arrivé à sa meilleure amie Agnès, cet été, était un accident. Un simple accident…

 

 

 

 

L'avis de *Sandra* 26 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Hannah, 17 ans, vient d'être internée, suite à la chute de sa meilleure amie et colocataire. Agnès est tombée de la fenêtre de sa chambre et ses parents tiennent Hannah pour responsable. La jeune fille n'a pas fait d'histoire et attend que tout rentre dans l'ordre. Car ce n'est qu'un malentendu, un accident...

 

L'auteure nous plonge aussitôt dans la tête d'Hannah, qui nous raconte sa version des faits et qui veut simplement convaincre le docteur qu'elle n'est en aucun cas dangereuse. Ce séjour à l'hôpital n'est pas spécialement agréable mais elle se montre forte car elle n'a rien à se reprocher.  On découvre alors peu à peu dans quelques circonstances sa meilleure amie est tombée et l'ambiance de la lecture est toute particulière. Parce que si Hannah semble coopérer en attendant impatiemment de retourner en cours, quelques petites choses nous chiffonnent et on reste sur nos gardes...

 

Hannah est une jeune fille intelligente qui suivait un stage d'été et on découvre comment elle s'est liée d'amitié avec Agnès. En parallèle, on suit chaque étape de son internement, des entretiens avec le docteur aux échanges avec la patiente qui partage sa chambre. On lit les confidences d'Hannah, qui entretiennent le doute. Les questions continuent de se bousculer et j'ai aimé m'interroger autant jusqu'à la moitié du roman, moment où mon avis était déjà plus tranché au sujet de notre héroïne. Doit-on douter de son innocence et de sa santé mentale? Est-elle dangereuse? Ou bien Hannah nous raconte t-elle la vérité depuis le début du roman? Je vous laisse le découvrir...

 

Verdict : Faites attention à moi est une histoire troublante et tout au long de la lecture on ne fait que se poser des questions sur ce qui est réellement arrivé, mais également sur notre héroïne. On ne sait pas si on peut totalement lui faire confiance. L'auteure joue avec sa perception des évènements, avec la réalité. Il n'y a finalement pas de réelle surprise quant au dénouement, puisqu'on se fait progressivement à l'idée en suivant Hannah dans son quotidien. Toutefois, il donne à réfléchir au sujet du traitement et des conséquences des troubles psychologiques, ou encore au danger que peut représenter une personne malade qui n'est pas prise en charge, pour les autres, pour elle-même ... 

 

 

 

 

 

 IMG_8023.JPG

 

 

 

 

 

 

Découvrez les << premières pages >>

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Léger comme une plume, raide comme un bâton. Léger comme une plume, raide comme un bâton. Léger comme une plume, raide comme un bâton... "

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


04/09/2019
0 Poster un commentaire

A la dérive de Jane Devreaux

 

 

 

 

 

 

 

New romance

322 pages

Parution  le 14 août 2019

Editions HUGO ROMAN

 

 

 

 

 

 "Elle est l'espoir au milieu du néant, le soleil dans l'obscurité,

la drogue que je rêverais de goûter."

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

En quelques mois, Léa a tout perdu : sa vie paisible et insouciante d'étudiante, sa famille, son foyer... Pour survivre, elle a dû tout recommencer. Pourtant, il est hors de question qu'elle laisse tomber Adam, il a toujours besoin d'elle. Elle est prête à tout pour le sortir de sa léthargie, elle va même jusqu'à mentir sur son identité pour devenir bénévole de l'hôpital psychiatrique où il est enfermé.

Quand enfin elle entrevoit un espoir de revoir Adam, ce n'est pas face à lui qu'elle se retrouve, mais à Axel. Il est sérieusement amoché, autant physiquement que psychologiquement et pourtant, il l'attire. Son allure, sa fragilité, l'acuité de ses remarques et l'évident désir qu'elle lit dans ses yeux lui procurent une émotion dont elle ne peut plus se passer.

Léa aura-t-elle les épaules suffisamment larges pour porter les problèmes de sa famille et ceux d'Axel ? Et si les destins de ces êtres à la dérive étaient liés ?

 

 

 

L'avis de *Sandra* 26 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Léa est bénévole dans un centre psychiatrique, dans l'unique but d'y retrouver Adam, pour l'aider à s'en sortir. Elle est finalement menée à passer du temps avec d'autres patients dont Axel, qui ne semble d'abord pas avoir toute sa tête, mais qui est pourtant plus lucide qu'on ne l'imagine. Dès sa première visite, Léa réveille quelque chose en lui. Axel ne veut pas lui montrer combien il est vulnérable et contre toute attente, ils s'attachent  l'un à l'autre...

 

L'auteure nous présente deux héros perturbants et perturbés. Tous deux sont difficiles à cerner et on a envie de découvrir leur histoire respective pour mieux les apprécier. C'est assez déstabilisant dans le sens où ils semblent avoir tous deux des secrets qui les rongent. On réalise tout d'abord que la vie de Léa est un gros mensonge et que personne ne semble réellement la connaître, pas même son petit ami. D'ailleurs, il se pourrait qu'elle profite de la situation financière de ce dernier et tout cela nous met un peu mal à l'aise.

 

Je ne vous en dis pas plus, mais les apparences sont trompeuses et on s'attache de plus en plus  à cette jeune femme qui fait de son mieux, tout simplement. Puis il y a Axel, qui semble instable et qui pourrait sombrer à tout moment. On tourne les pages pour connaître son histoire, ses erreurs, la raison de ses tourments. Léa devient alors son oxygène, sa nouvelle addiction. Il se relève doucement.

 

Les révélations arrivent peu à peu, notamment sur l'identité d'Adam, ou encore la raison de l'internement d'Axel. On se laisse embarquer et on suit des personnages qui ont grand besoin de se retrouver, de se pardonner aussi. On les encourage dans cette voie, mais cela ne se fait pas sans émotions.

 

Verdict : Contre toute attente, ce n'est pas la part de romance qui m'a conquise dans ce roman mais plutôt tout le travail autour de la psychologie de nos héros. Si leur relation ne m'a pas spécialement attendrie, parce que trop rapide, on sent qu'ils ont beaucoup en commun et qu'ensemble ils pourront faire face.

 

 

 

 

 

Ma note : 7/10

 

 

 

 

 

 

 

 

« Qui aurait envie d’un connard qui détruit tout sur son passage ? Même la mort n’a pas voulu de moi. Pourtant, je la supplie régulièrement de m’emporter, mais je suppose que je n’ai pas encore assez souffert pour la mériter. »

 

 

 

 

 

 

« Je vais la revoir, je vais même savourer ces instants. Un rayon de paradis dans mon enfer. »

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


01/09/2019
3 Poster un commentaire

Le matin de Neverworld de Marisha Pessl

 

 

 

 

 

 

Roman Ado

Thriller Fanstastique

320 pages

Parution : le 22 août 2019

Editions GALLIMARD JEUNESSE

 

 

 

 

Synopsis :

 

 

Un an après la mystérieuse mort de Jim, son petit ami, Béatrice n'a toujours pas revu leur bande de copains. Populaires, complices, sarcastiques, ils se connaissent depuis toujours mais elle sait qu'ils cachent quelque chose. La soirée des retrouvailles dérape, et leur vie va basculer : ils devront affronter ensemble la vérité et prendre la plus difficile des décisions - ou revivre éternellement la même journée, prisonniers du Neverworld.

 

 

L'avis de *S* 29 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

A la fin de l'année de terminale, le petit ami de Bee est mort dans des circonstances bien mystérieuses. Un an plus tard, la jeune fille part retrouver le temps d'une soirée d'anniversaire leur groupe d'amis, dont elle s'est éloignée après le drame. Si Bee redoute un peu les retrouvailles, peut-être l'aideront-elles à éclaircir le mystère autour de la mort de Jim. Mais ce soir-là, Bee, Whitley, Kip, Cannon et Martha sont plongés dans une boucle temporelle infernale, appelée le Neverworld...

 

Ce roman est découpé en trois parties et la première ne tarde pas à nous faire ressentir un certain malaise. Si les cinq amis ont un jour été proches, il y a quelque chose qui n'est plus du tout comme avant et on ne sait quoi en penser. Puis vient l'annonce du Gardien, sinistre en tous points, qu'on a clairement pas envie de prendre au sérieux. Et pourtant. Nos personnages vont revivre la même journée, encore et encore, tant qu'ils n'ont pas pris une certaine décision dont je tairai les détails... 

 

On perd la notion du temps, on se met à la place de ces jeunes gens et c'est assez déstabilisant comme sensation. On croise les doigts pour qu'ils acceptent la situation, pour qu'ils restent soudés. Mais on réalise bien vite qu'ils se sentent prisonniers et qu'ils vivent un véritable enfer. On vit le même jour, à l'infini, parfois très rapidement et c'en est étourdissant. C'est dans ces circonstances qu'on apprend à connaître les cinq personnages, à travers les yeux de Bee, la petite sainte du groupe, qui semble être la plus honnête et la plus équilibrée.

 

On commence alors à se demander où veut en venir l'auteure. Depuis le début de la lecture, la mort de Jim nous hante et la suite de la lecture est justement centrée sur ce qui est arrivé un an plus tôt. Là encore, l'enquête est menée d'une manière inattendue. Chaque personnage, sans exception, semble cacher un petit quelque chose et il est bien difficile de leur faire confiance jusqu'au dénouement final.  

 

Verdict : Cette lecture a été étrange et oppressante du début à la fin, et pour ces mêmes raisons j'ai eu bien du mal à la lâcher. C'est un roman surprenant, particulièrement dans la construction de son univers, qui offre bien des possibilités en plus de nous faire froid dans le dos. J'ai aimé découvrir ce groupe d'amis qui ne se connaît pas si bien que ça, et qui est confronté à la vérité dans des circonstances aussi bien étonnantes qu'effrayantes...

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527626_201502094824725.png

 

 

 

 

 

 69768947_2311332272417858_208065387069418960_n.jpg

 

 

 

 

 

"... quand la mort de votre petit ami reste inexpliquée, et que vous êtes face à un gouffre de culpabilité et de questions sans réponses? Aucun film ou livre ne peut vous aider dans ce genre de situation. L'Exorciste, à la rigueur.

 

 

 

 

 

"... Le temps est figé là. Il s'est bloqué dans un dixième de seconde, tel un papillon-lune dans un bocal. Il y a bien sûr une issue. Il existe une seule façon pour le papillon de s'échapper, et pour le temps de reprendre son cours...

 

 

 

 

 

 

"... L'esprit fait de son mieux pour atténuer l'impact d'une catastrophe. Mais au bout d'un moment, l'écart entre la réalité et le fantasme finit par être trop grand. Et là, toutes les tentatives de déni et l'espoir que tout s'arrange deviennent vain. Alors, vous vous réveillez en hurlant...

 

 

 

 

 

"... J'étais une horloge qui tictaquait dans un monde hors du temps. Sans le temps, plus rien n'a de sens. Jamais auparavant, je n'avais songé que la fuite du temps est cruciale. Ca donne une limite, de l'énergie, un but, un coup de fouet. Sans ça, tout n'est plus qu'immobilité...

 

 

 

 

 

 

 

"... Plus on étudie le Neverworld, plus on y découvre des choses sur soi. Ses secrets les plus sombres. Ses pires cauchemars. Ses angoisses et ses rêves. Ce qu'on n'ose avouer à personne. Tout est là, il suffit de regarder de près...

 

 

 

 

 

 

 

"... C'est tellement facile de haïr la jolie fille, de vénérer le petit génie, d'adorer la rock star, de faire confiance à la gentille. Mais la vie n'est jamais aussi simple que ça. Chacun de nous est une anthologie composée de milliers de pages remplies de conte de fées et de poésie, de mystères et de tragédies, de vieilles histoires que personne ne lira jamais.

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


01/09/2019
4 Poster un commentaire

La grosse faim de P'tit Bonhomme de Pierre Delye et Cécile Hudrisier

 

 

 

 

 

A partir de 3 ans

Grand format - Tout Carton

32 pages

Parution : le 28 août 2019

Editions DIDIER JEUNESSE

 

 

 

 

 

 

Description :

 

 

Ce matin, en se réveillant, P’tit Bonhomme a le ventre tout vide  : IL A FAIM. Il court chez le boulanger : Boulanger, donne-moi du pain, parce que j’ai faim ! Mais le pain, ça ne se donne pas, ça s’achète. P’tit Bonhomme va devoir gagner sa croûte. Commence une quête qui le fera courir du boulanger chez le meunier, puis chez le paysan et jusqu’à la rivière… Un petit conte-randonnée sage et insolent ! Un classique du catalogue enfin en format géant !

 

 

 

L'avis des Rêveurs et Mangeurs de Papier

 

P'tit Bonhomme a faim, très faim. Il se rend donc chez le boulanger et lui demande du pain. Malheureusement, P'tit Bonhomme n'a pas d'argent pour en acheter. Ce cher boulanger lui demande donc de lui apporter de la farine. Chez le meunier, P'tit Bonhomme rencontre le même problème. Comme il n'a pas d'argent pour acheter de la farine, il lui faut rapporter du blé au meunier. L'aventure ne  fait que commencer pour P'tit Bonhomme qui devra se rendre jusque la rivière ...

 

L'auteur nous présente un petit héros, certes affamé, mais plein de bonne volonté. C'est toute une aventure qui se profile pour pouvoir manger un bon pain et on suit ce P'tit Bonhomme, amusé par chaque étape. C'est une façon  tout à fait rigolote d'expliquer aux enfants tout le processus qui se cache derrière un simple morceau de pain. Sa fabrication demande beaucoup de travail et à travers cette aventure on souligne sa valeur.

 

C'est un joli conte qui fait passer de beaux messages aux petits lecteurs, des messages tout simples mais indispensables. On reste dans l'apprentissage et le texte est vraiment accessible. Il est question de persévérance et de patience, et c'est l'occasion de parler de tout ce que peut offrir la nature, associé à notre travail.

 

On a aussi eu un petit coup de cœur pour les illustrations de cet ouvrage. Il s'agit d'un assemblage/collage de petites pièces (carton, fil, bois, tissu...) et chaque scène est remarquable. L'illustratrice a réalisé un travail minutieux qui a fait tout son effet. On a adoré les petits détails comme la petite souris qui se cache dans le décor, ou encore les mouches autour du percheron. Le résultat est vraiment adorable !

 

 

 

 

 

 

 

 IMG_6644.PNG

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


28/08/2019
0 Poster un commentaire