* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Dernières chroniques


You don't know my name de Kristen Orlando

 

 

 

 

 

A partir de 14 ans

Young Adult

Action - Espionnage - Romance

416 pages

Parution : le 27 septembre 2017

Editions MILAN

 

 

 

 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec Page Turners 

que nous remercions pour la découverte !

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Depuis son enfance, Reagan a été élevée par ses parents pour devenir comme eux une espionne d’élite. Elle préférerait pourtant mener une vie normale d’adolescente. Mais le jour où ses parents sont enlevés, elle n’hésite pas à se servir de ses talents exceptionnels pour les retrouver…

 

 

 

L'avis de *Sissi* 21 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Reagan est destinée à intégrer les Black Angels, comme ses parents. Depuis toute petite, elle a été entraînée pour devenir un agent secret exceptionnel, redoutable au combat. Après une attaque à leur domicile, Reagan et sa famille déménage une énième fois. Cette fois-ci, elle débarque à New Albany, s'y fait des amis, rencontre Luke. Pourtant, Reagan n'y est toujours pas en sécurité ...

 

J'ai très vite accroché avec Reagan, ce petit soldat parfaitement entraîné qui aurait aimé être une adolescente normale. Tiraillée entre la fierté et la résignation face à l'avenir qui l'attend, Reagan ne semble pas heureuse. On découvre que cette vie secrète lui pèse beaucoup. Elle ne peut se confier à personne. Reagan est habituée à mentir sur son identité et à se faire passer pour cette ado ordinaire qu'elle rêve d'être. Derrière cette image de jeune fille insouciante se cache en réalité une jeune fille anxieuse, toujours sur ses gardes, parée au moindre danger. 

 

La sensibilité du personnage central est particulièrement soignée dans la première partie du roman et j'ai aimé y découvrir une héroïne qui a aussi des faiblesses, des angoisses, des incertitudes. Son point de vue n'en est que plus crédible et touchant. Reagan est face à un dilemme quant à son avenir, son choix de vie. On sent que c'est une décision difficile à prendre. D'autant plus qu'il y a désormais Luke. Doit-elle aussi renoncer à lui?

 

Si la première partie nous plonge dans le quotidien d'une ado peu ordinaire, la deuxième partie se veut plus rythmée, plus intense, plus entraînante. C'est dans cette partie que nous découvrons tout le potentiel de l'héroïne. Reagan se lance dans une opération musclée et l'action est au rendez-vous. La pression monte. Le danger est bien présent. Il est alors très difficile de lâcher le roman avant de l'avoir terminé. Roman qui se termine d'ailleurs en beauté. L'issue de cette première aventure surprendra plus d'un lecteur et annonce également une suite palpitante.

 

 

En bref, You don't know my name est un roman pour ados qui offre un bon compromis entre la romance, l'action et le suspense. Kristen Orlando nous présente une jeune espionne qui fait preuve de sang froid face aux plus terribles des situations, mais Reagan est aussi une jeune héroïne sensible agréable à suivre. J'ai passé un bon moment avec ce premier tome et lirai la suite avec plaisir.

 

 

 

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 "... Mes parents ont beau faire leur possible pour me rassurer, peu d'adolescents de mon âge disposent de caches d'armes secrètes à deux pas de leur lycée. Peu dorment avec des couteaux scotchés derrière leur tête de lit ou maîtrisent dix techniques différentes de strangulation. Je passerai le reste de ma vie à surveiller mes arrières et j'en ai pris mon parti... "

 

 

 

 

 

 

" Le nœud qui me comprimait l'estomac semble se délier. Mes craintes, mes regrets, mes doutes se dissipent et la douleur s'atténue, s'estompe, jusqu'à disparaître, remplacée par un secret espoir qui se cachait, tapi quelque part dans les tréfonds de ma poitrine. C'est sans doute ce qui arrive lorsqu'on embrasse la seule personne qui compte : le reste n'a plus d'importance... "

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.


09/12/2017
2 Poster un commentaire

Ma vie cachée de Becca Fitzpatrick

   Un nouveau nom. Une nouvelle ville. Une nouvelle vie. Témoin d'un meurtre, Stella est placée sous protection en attendant le procès. Elle se retrouve catapultée au milieu de nulle part, dans le Nebraska, sous une fausse identité. Son ancienne vie lui manque atrocement, surtout son petit ami, Reed. Elle refuse de reconstruire quoi que ce soit, persuadée que sa nouvelle situation en va pas durer. Mais lorsqu'elle rencontre Chet, il lui est difficile de ne pas sourire... et de garder pour elle son terrible secret. (Merci @lecteurs_com pour ce roman � Trop hâte de découvrir l'histoire de Stella !) #lecture #explobook #pkj #beccafitzpatrick #pocketjeunesse #maviecachee #hushhush #bookstagram #youngadult #bookaholic #booklover #bookworm #bookshelf #booknerd #instalivre #instabook #bibliotheque 

 

 

 

 

Young Adult

Romance - Thriller

432 pages

Parution : le 19 octobre 2017

Editions POCKET JEUNESSE - PKJ

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Un nouveau nom. Une nouvelle ville. Une nouvelle vie.

Témoin d'un meurtre, Stella est placée sous protection en attendant le procès. Elle se retrouve catapultée au milieu de nulle part, dans le Nebraska, sous une fausse identité. Son ancienne vie lui manque atrocement, surtout son petit ami, Reed. Elle refuse de reconstruire quoi que ce soit, persuadée que sa nouvelle situation en va pas durer. Mais lorsqu'elle rencontre Chet, il lui est difficile de ne pas sourire... et de garder pour elle son terrible secret.

 

 

 

 

 

L'avis de *Sissi* 21 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Estella, dix sept ans, est un témoin protégé. Un homme a été tué chez elle. Alors que sa mère est envoyée en cure de désintox, la jeune fille est emmenée à Thunder Basin, dans le Nebraska. Accueillie par Carmina, un agent à la retraite, elle doit rester sous couverture pendant trois mois et porte désormais le nom de Stella Gordon. Ce changement d'identité et ce changement de vie ne plaisent pas particulièrement à la jeune fille, qui a déjà hâte de quitter la petite ville. D'autant plus qu'elle est loin de son petit ami Reed, lui aussi témoin protégé mis à l'abri jusqu'au procès ...

 

J'ai adoré Stella. Elle n'est pas du genre à se renfermer sur elle-même et est difficilement impressionnable. Ce caractère bien trempé rend la lecture dynamique, et dans le fond c'est juste une ado qui a envie de se sentir libre. Je n'ai eu aucun mal à m'attacher à ce personnage, d'autant plus que Stella est aussi cette jeune fille hantée par un dangereux criminel, et qui se sent abandonnée au beau milieu de nulle part. C'est une jeune fille perdue qui ne sait pas de quoi son avenir sera fait. Elle reste encore très très attachée à son passé et cela l'empêche de profiter de son séjour à Thunder Basin, de se reconstruire...

 

La plus belle surprise se trouve probablement dans les personnages secondaires. J'ai adoré les personnages secondaires. Becca Fitzpatrick nous présente des protagonistes imparfaits, qui ont fait des erreurs par le passé, et qui tentent désormais de faire de leur mieux, de se racheter... J'ai adoré Carmina, l'ancien agent qui l'héberge. Elle n'hésite pas à remettre Stella à sa place, et dans un même temps se trouve être une personne de confiance qui la soutient coûte que coûte. Il y a aussi la jeune Inny, qui travaille avec Stella au Sundown. Mais surtout, il y a Chet Falconer, le voisin. Chet est un type bien. Un garçon craquant qui a malheureusement vécu un drame et qui a bien des choses à nous raconter...

 

Ce roman est très agréable à lire et on se laisse porter par les péripéties. En fait, j'ai d'abord craqué pour le cadre dépaysant. Thunder Basin est une ville qui sent le foin, le cow-boy et les oignons frits et je m'y suis sentie vraiment bien. Puis, ce roman a aussi un petit côté thriller qui nous tient en haleine tout au long de la lecture, sans que cela ne prenne non plus trop de place dans le récit. On a envie de savoir ce qui s'est exactement passé pour que Stella soit envoyée loin de chez elle. Stella nous fait alors revivre les évènements, à travers de sombres souvenirs. Elle nous fait part de ses peurs... et tant qu'on a pas tous les éléments, on n'a pas vraiment conscience de l'ampleur du danger. 

  

Verdict : C'est un vrai plaisir de retrouver la plume de Becca Fitzpatrick dans ce nouveau roman pour ados. J'avais adoré sa série Hush Hush et j'étais très curieuse de redécouvrir cette auteure dans un autre genre littéraire. Ici, pas d'anges, pas de fantastique, mais une petite intrigue policière efficace, une romance adorable et des héros particulièrement attachants. J'ai passé un très agréable moment de lecture et Stella, Carmina, Chet et Thunder Basin vont vraiment beaucoup me manquer !

 
 
 

 

 Ma note : 18/20

 
 
 
 
 

« Même si je considérais Thunder Basin comme une prison où j’allais croupir pendant trois mois, je savais que dans toute cellule, il y a des miettes de liberté. Une apparition fugace du ciel bleu, le chant d’un oiseau sur le rebord de la fenêtre. Dans mon cas, le fait de ne pas avoir à me préoccuper de ma mère était un soulagement. Finalement, cette ville me donnerait peut-être la chance de respirer ? »

 

 

 

 

 

« J’ai observé par la vitre la route en ligne droite, bordée de chaque côté de buissons qui se dressaient comme des murets autour de moi. J’avais l’impression d’être une fourmi sous un verre. Suffocante, désespérée, condamnée. »

 

 

 

 

 

« J’ai toujours vécu à Thunder Basin. C’est chez moi. J’aime cet endroit. Mais je vois bien que ce n’est pas ton cas. Ça te regarde. Mais avant de porter un jugement définitif sur cette ville et ses habitants, j’aurais aimé que tu lui laisses une chance.

Je me suis mordu la lèvre pour réprimer un sourire.

— Et moi, j’aimerais que tu voies la tête que tu fais en ce moment. Tu as l’air tellement… sérieux.

— J’espérais plutôt un qualificatif comme sexy, charmant, désarmant, beau, ou les quatre à la fois.

— Pour ça, tu devras d’abord balancer ton chapeau de cow-boy. »

 
 
 
 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.

 

 


07/12/2017
0 Poster un commentaire

Girlhood de Cat Clarke

  C'est le nouveau Cat Clarke qui va m'accompagner aujourd'hui �L'amitié, c'est comme une allumette... il suffit d'une étincelle pour se brûler les doigts.
J'ai sombré quand ma soeur jumelle est morte, et mes amies m'ont reconstruite, morceau par morceau.
Depuis, je pensais que jamais rien ne pourrait nous séparer.
Jusqu'à ce que débarque cette nouvelle fille... �
Entrez dans l'univers de Cat Clarke, la reine du thriller émotionnel ! �#lecture #catclarke #collectionr #girlhood #youngadult #thriller #instalivre #instabook #bookstagram #bookaholic #bookaddict #booklover #bookworm #booknerd #book #librairie #bibliotheque #bibliophile #serialreaders #timetoread #readingtime #readabook #booktime

 

 

 

 

Young Adult - Thriller émotionnel

Parution : le 5 octobre 2017

Editions ROBERT LAFFONT

COLLECTION R

 

 

 

 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec la  Collection R

que nous remercions pour cette lecture !

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

L'amitié, c'est comme une allumette... il suffit d'une étincelle pour se brûler les doigts.
J'ai sombré quand ma soeur jumelle est morte, et mes amies m'ont reconstruite, morceau par morceau.
 Depuis, je pensais que jamais rien ne pourrait nous séparer.  Jusqu'à ce que débarque cette nouvelle fille...

 

 

 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

Après la mort de sa jumelle, Harper a choisi d'entrer au Duncraggan Castle, un pensionnat réputé en Ecosse. Là bas, elle se reconstruit petit à petit, aux cotés de ses nouvelles amies Rowan, Lily et Anna. Toutes les quatre forment une bande très soudée, jusqu'à l'arrivée de Kirsty Connor, une nouvelle élève calme et réservée, qui finit par intégrer leur groupe... 

 

L'histoire se déroule presque exclusivement au sein du pensionnat et c'est le premier point fort du récit. J'ai adoré ce cadre isolé, dans lequel soirées entre filles, petit bizutage, sorties nocturnes et confidences sont de mise. Les adolescentes que nous y rencontrons vivent ensemble 24h/24 et cette proximité rend leur aventure plus riche en émotions, plus intime. L'ambiance peut alors être très agréable et chaleureuse, ou bien tout autre selon l'entente entre les filles. C'est dans cette ambiance évolutive que nous retrouvons le talent de Cat Clarke. Elle joue sur les contrastes et avec les émotions de ces jeunes protagonistes.

 

Cat Clarke nous présente des adolescentes très différentes les unes des autres, des ados auxquelles on s'attache rapidement. Elles ont des personnalités très marquées et j'ai aimé découvrir ce groupe dynamique et solidaire. C'est l'histoire de la jeune Harper qui est au centre du récit, et celle-ci est basée sur un drame qui ne manque pas de nous toucher. Harper a perdu sa sœur et depuis elle se laisse ronger par la culpabilité. Son passé la hante et il lui est difficile de se confier. Le fait qu'elle partage avec le lecteur ses souvenirs a alors beaucoup d'impact. Et finalement, Harper a beau être une jeune fille pleine de vie, on découvre qu'elle n'en est pas moins vulnérable.

 

Harper et Kirsty semblent avoir beaucoup en commun et c'est tout naturellement qu'elles deviennent amies. Kristy est à l'écoute et comprend ce que ressent Harper. Pourtant, il y avait un petit quelque chose dans cette amitié qui me mettait mal à l'aise. Le comportement de Kirsty est étrange et je n'arrivais pas à m'attacher à elle comme aux autres filles. Cette impression ne m'a pas lâché de sitôt. Puis, on réalise que le petit groupe que nous avons rencontré au début du roman n'est plus le même. Le changement est subtil, progressif et celui-ci a des répercussions directes sur l'ambiance du récit. La lecture se veut alors mystérieuse, parfois oppressante avec les secrets, mensonges, doutes et tensions au sein du groupe... 

 

Verdict : Girlhood est une lecture douce-amère qui nous rappelle combien l'amitié est une chose précieuse et fragile. Une nouvelle fois, Cat Clarke aborde des sujets encore peu exploités dans la littérature young adult. A travers l'histoire de ces cinq jeunes protagonistes, elle nous parle du deuil, de l'homosexualité, de l'anorexie, des amitiés toxiques et de tous les petits traumatismes qui peuvent changer une personne. Ce n'est peut-être pas mon Cat Clarke préféré, puisqu'il est un peu moins marquant que ses prédécesseurs, mais rien que pour ces différents thèmes, je le conseillerai sans hésiter aux ados.  

 

 

 

 

 

 

 

"... On dit que perdre son jumeau, c'est comme perdre la moitié de soi, la moitié de son âme. Tout ce qui fait de nous ce qu'on est. On perd tous nos repères, toutes notions de ce qui jusque là était pour nous vrai et juste... "

 

 

 

 

 

 

"... Je m'apprête à raconter cette anecdote à Kirsty, mais les mots me restent coincés dans la gorge. Il est possible que le fait de partager un souvenir l'affadisse, au point qu'il cesse d'exister. Si on le garde pour soi, il demeure plus concentrer, presque palpable. Ce souvenir là a un goût de marshmallow... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC !

 


03/12/2017
4 Poster un commentaire

Niveau 0 de Anne Feugnet

  

 
 
 
Science Fiction
352 pages
Parution : le 21 septembre 2017
Editions REBELLE
 
 
 
 
Synopsis :
 

2349, Paris. Korg 12 est né d’une matrice artificielle, adulte et sans mémoire. Comme les 150 hommes du niveau zéro, il obéit au maître des travaux et pédale de son mieux pour produire l’électricité utile à ceux de la surface. Seul Norman refuse de gagner son ascension. Poussé par Korg 12 qui cherche à comprendre, l’homme lui révèle d’inquiétantes informations. Ensemble, ils parviennent à s’enfuir. C’est pourtant le début d’un nouveau cauchemar où survivre s’avère une bataille de chaque instant…

 
 
 
L'avis de *Jim* 20 ans, rêveur et mangeur de papier
 
 

2349. Au cœur d'un Paris dévasté. Comme tous les autres pédaleurs du Niveau 0, Korg douze est né adulte, d'une matrice artificielle. Créé pour travailler, sa mission consiste à pédaler plusieurs heures par jour pour fabriquer de l'électricité et assurer le confort des hommes d'en haut. Une activité qu'il répétera chaque jour, jusqu'à mériter sa place parmi cette communauté qui les dirige et qui se trouve à la surface. Mais Korg douze n'est pas satisfait de cette vie au Niveau 0 et s'interroge...

 

Korg douze est un personnage intelligent qui ne peut s'empêcher de s'interroger sur le monde qui l'entoure. Il s'interroge sur la création des pédaleurs, sur ses origines. Il ressent ce besoin de savoir qui il est. Il sent qu'on se sert d'eux. Il sent qu'on leur ment. Il y a définitivement quelque chose qui cloche. Toutes ses questions et tous ses doutes nous donnent envie de connaître la vérité sur le niveau 0 et nous ne tardons pas à la découvrir. Korg douze part alors en quête de liberté, mais aussi en quête d'identité...

 

Korg douze a aussi l'âme d'un leader. Un leader que nous suivons volontiers tant il est combattif. Il aspire à un avenir serein et il cherche des solutions. Il est prêt à lutter pour la liberté des siens, pour un monde meilleur, pour un monde plus sain. Les personnages secondaires ne sont pas en reste puisqu'ils sont tout aussi déterminés que lui. Eux aussi ont envie de crier leur révolte au monde. J'ai particulièrement apprécié Wanda, qui a une personnalité beaucoup moins lisse que notre héros. Elle a du caractère, elle est impulsive et j'ai aimé sa perspicacité, son courage monstre. 

 

Malgré quelques péripéties qui se sont enchaînées un peu rapidement à mon goût, j'ai beaucoup aimé le rythme de ce roman de science fiction. L'action est au rendez vous et la lecture est agréable. Nous plongeons dans un monde révoltant et malheureusement crédible. Anne Feugnet nous décrit un monde futur ravagé, dépeuplé et nous donne toutes les informations nécessaires pour imaginer ce monde. Et ce n'est pas beau à voir. 

 

Il n'y a plus que quelques centaines de survivants à Paris. Des survivants qui ne sont pas tous des biens portants, puisque les femmes ne mettent au monde que des bébés anormaux. Ses descriptions sont réalistes, en particulier lorsque l'auteure nous parle de tout ce qui est à l'origine de ce désastre. On ne peut s'empêcher de faire le lien avec notre société actuelle. Anne Feugnet nous offre alors un point de vue pertinent et des remarques criantes de vérité, qui nous rappellent combien notre monde est fragile. Et tristement, aussi jusqu'où l'homme est prêt à aller pour se préserver, pour sauver sa peau au détriment de celle des autres. 

 
 
 
 
https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg
 
 
 
 
 

« Vous êtes tous des humains au premier jour de votre vie, lui répond l’individu. Votre mémoire et votre conscience sont vides. Vous êtes nés de machines, mais vous deviendrez de vrais hommes seulement quand vous aurez rempli votre mission. Je vais vous donner des uniformes, vous montrer là où vous logerez et en quoi consistera votre travail. Les autres vous expliqueront le règlement en détail. Suivez-moi. »

 

 

 

 

« Trois jours plus tôt, il pédalait encore pour les gens de la cité. Chaque minute, chaque action de sa vie, se présentait de manière prévisible et chronométrée, il faisait ce qu’on lui demandait quand on le lui demandait, rien d’autre. C’était il y a quelques jours à peine et pourtant, il a l’impression que c’était il y a une éternité. Un peu comme si le temps n’avait plus la même valeur, comme s’il s’étirait dans les moments de souffrance et s’écourtait quand l’imprévisible prenait le dessus. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible dans la Boutique Rebelle, en librairie, sur AMAZON et FNAC.

 

 

 

Existe aussi en numérique.


01/12/2017
4 Poster un commentaire

Le Pacte d'Emma de Nine Gorman

 

 

 

Romance - Bit Lit

400 pages

Parution : le 2 novembre 2017

Editions ALBIN MICHEL

 

 

 

Synopsis :

 

 

Je pensais qu'en me lançant dans ce pacte je risquais seulement ma vie, mais c'est ma raison qui est en train de s'envoler. Je l'ai embrassé, mais ce n'est pas ce qui est le plus déraisonnable. Ce qui l'est, c'est que j'ai aimé ça...

 

 

L'avis de *Sandra* 24 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

Atteinte d'une maladie neurodégénérative, Emma se sait condamnée. Pour ne pas laisser sa maladie contrôler sa vie, elle choisit de quitter sa ville natale pour s'installer à New York avec son frère Jonathan. Alors qu'elle se renferme peu à peu sur elle-même, sa meilleure amie l'encourage à passer un entretien chez Anderson Corporation. Ce jour là, Emma fait une découverte terrifiante. Mais cette même découverte lui redonne un peu d'espoir. Ce jour là, elle voit en Andrew Anderson son remède. Andrew est un vampire...

 

À cause de sa maladie, Emma est une héroïne fragile qui doute beaucoup. Son autonomie et sa mémoire sont à chaque instant menacées. Elle se demande souvent si ce n'est pas son cerveau malade qui lui joue des tours. Et parfois, je me suis surprise à me poser la même question tant sa maladie est imprévisible. Mais Emma est surtout cette jeune femme qui fait preuve d'un grand courage et qui a du caractère. Je n'ai eu aucun mal à m'attacher à elle.

 

Emma m'a beaucoup surprise dans ses choix. Lorsqu'elle rencontre les frères Anderson, elle donne cette impression de se jeter dans la gueule du loup. Elle prend des risques considérables qui mettent sa vie en danger. Et contre toute attente, à aucun moment je n'ai été en désaccord avec ses décisions. Les circonstances font qu'Emma doit au moins tenter quelque chose. Même quelque chose de complètement fou comme passer un pacte avec un vampire. Avec CE vampire...

 

Par contre, je n'ai pas immédiatement accroché au personnage masculin qui est au centre du récit. Andrew a du charisme, mais il était bien trop désagréable et secret à mon goût. Grâce à Emma, on finit par s'intéresser davantage à lui et à ses faiblesses. Quel genre de vampire est-il? Qu'est ce qui se cache derrière sa colère? Andrew se dévoile peu à peu et il m'a bien plus touché que prévu. La romance avait alors beaucoup plus de valeur à mes yeux.

 

La véritable faiblesse de ce premier tome se trouve peut-être dans le manque de réponses. Emma ne se pose pas vraiment de questions au sujet des vampires qui entrent dans sa vie. On en oublierai presque que ces vampires sont dangereux et de quoi ils sont capables. Du coup, je me suis sentie un peu frustrée tout au long de ma lecture car de mon côté, les questions se multipliaient et il me manquait des informations. Des informations que l'auteure garde soigneusement pour elle, jusque dans le dernier tiers du roman. C'est à ce moment là qu'elle nous brise le coeur, bien comme il faut. Et c'est sans compter le terrible final qui nous déstabilise, là aussi, bien comme il faut...

 

Verdict : Le Pacte d'Emma est une histoire d'amour que j'ai quasiment lu d'une traite. J'ai découvert une plume légère, addictive et j'ai passé un agréable moment. D'autant plus que ce qui me semblait classique au début du roman ne l'était plus du tout en tournant la dernière page. La suite me rend évidemment très curieuse et au vu des derniers événements, je suis sûre que celle-ci corrigera les petits défauts du premier tome. À suivre...

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

"... Je m'assieds sur mon lit et me mets à pleurer. Je pleure l'homme brisé qu'est Andrew, je pleure la vie qui s'échappe de moi, je pleure la souffrance que j'inflige à mon frère, je pleure ma mère, qui me manque tellement, je pleure la force qui me fait défaut, je pleure Butler aussi. Soudain, cette fichue ville me manque... "

 

 

 

 

 

"... Je ne crois pas à la rédemption. Tout arrive pour une raison qui nous échappe, mais j'aime à penser qu'il existe un sens aux ténèbres qui nous consument, comme une étape avant de toucher la lumière... "

 

 

 

 

 

 

"... Je ne suis plus qu'une émotion brutale, perdue sur terre dans une bulle de temps suspendue au-dessus du vide... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.

 

 


26/11/2017
6 Poster un commentaire

Débutantes de Jonah Lisa Dyer et Stephen Dyer

 

 

 

 

Romance

380 pages

Parution : le 2 novembre 2017

Editions HUGO ROMAN

Collection NEW WAY

 

 

 

Synopsis :

 

 

Elle sait marquer un but les yeux fermés et sauter dix obstacles d'affilée...
Saura-t-elle apprendre à faire la révérence ?

 

Megan est une vraie passionnée de foot, pleine d'ambition. Pas vraiment le profil de la fille " girly ". Alors, quand sa mère l'inscrit en secret à la saison des Débutantes, elle se fait vite remarquer pour son attitude quelque peu... décalée.

Si elle ne veut pas décevoir son père, elle a un mois pour prouver qu'elle sera à la hauteur du bal de fin de saison : apprendre les pas de danse, maîtriser les bonnes manières et la révérence à la perfection. Comme toute demoiselle texane respectable. 

Or, les robes à froufrous et les talons sont bien loin de son combo jean-baskets habituel. Et elle va vite découvrir que son nouveau rôle de débutante rime aussi avec rivalité et faux semblants. Mais Megan ne compte pas se faire fouler l'herbe sous l'escarpin...

 

 

 

L'avis de *Sandra* 24 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Issue d'une famille implantée dans un ranch texan depuis des décennies, Megan est passionnée par le foot et a pour ambition d'intégrer l'équipe nationale. Imaginez un peu sa surprise lorsqu'elle découvre son nom dans la liste des débutantes de la saison. Les robes, le maquillage, les bals... ce n'est clairement pas sa tasse de thé, contrairement à sa sœur jumelle Julia qui est beaucoup plus à l'aise avec l'idée. Malheureusement, Megan n'a pas tellement le choix et rejoint les autres débutantes pour faire plaisir à ses parents et respecter la tradition familiale...

 

Megan est une jeune femme super attachante. Elle a de l'humour, elle sait prendre des initiatives et ne semble avoir peur de rien. Il est impossible de s'ennuyer à ses côtés et je ne m'attendais pas à tant m'amuser avec cette lecture. D'abord réticente, elle décide de prendre toute cette histoire comme un défi et elle est bien déterminée à faire ses preuves. Sa positivité est un vrai point fort pour le récit, tout comme l'adorable lien que nous découvrons entre elle et sa sœur Julia.

 

Bien malgré elle, Megan se fait remarquer et on a droit à des scènes vraiment très drôles. Le bal des débutantes se révèle être un évènement très sérieux, qui vise la perfection et l'excellence, et Megan ne correspond pas vraiment aux critères. C'est d'ailleurs un roman qui a un petit côté anticonformiste qui m'a énormément plu. Megan ne cherche pas à entrer dans les cases et la lecture en ressort rafraîchissante et très moderne.

 

Même si quelques clichés résistent, j'ai aimé le déroulement de cette comédie romantique. Alors que Megan doit se montrer à la hauteur de son rôle de débutante, elle fait la rencontre de Hank et Andrew. L'un est parfait et la fait rapidement craquer, l'autre est difficile à cerner et elle finit par le détester. Ce sont deux hommes qui vont la surprendre de bien des manières mais surtout lui montrer que les apparences sont parfois trompeuses.

 

Continuer ses entraînements de foot, suivre des leçons d'étiquette, être présentable aux bals... Megan a clairement de quoi s'occuper et ses journées ne sont plus ce qu'elles étaient. Fréquenter la haute société bouleverse définitivement  le quotidien de Megan et j'avoue avoir eu un peu peur qu'elle perde de son peps, qu'elle change radicalement.  Mais j'ai  été agréablement surprise par l'évolution de son personnage. Tout au long de la lecture, Megan reste fidèle à elle même et nous donne le sourire. Cette drôle d'aventure l'aura bien sur changé, mais de la plus belle des façons. Megan qui n'était pas tout à fait adulte au début du roman ressort de cette expérience bien plus mature.

 

Verdict : J'ai passé un agréable moment, en grande partie grâce à la belle personnalité de l'héroïne. Megan à la pêche, elle est fun, elle est poilante, et surtout elle n'est pas du genre à se dégonfler. Le résultat est ultra divertissant et je ne peux que conseiller ce roman pétillant.

 

 
 
 
 
 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg
 
 
 
 
 

« – Ne t’inquiète pas, je serai là, avec toi, murmura Julia, comme si elle avait lu dans mes pensées.

– Je ne m’inquiète pas, rétorquai-je beaucoup trop vite pour être crédible.

– Si tu le dis, marmonna Julia.

Elle savait mieux que personne que, sous mes airs de confiance bruyante, se cachaient des abîmes d’angoisse concernant les garçons, ma vie sentimentale en général et cette fichue saison qui s’annonçait comme le test ultime de ma féminité.

Il y a quand même une forte probabilité pour que je me ramasse en beauté. »

 

 

 

 

 

« Je suis une fille du Texas. Mon arrière-arrière-arrière-grand-père a bravé seul les loups et les cougars pour établir son ranch. S’il a survécu à ça, je devrais pouvoir tenir tête à une Yankee en tailleur Chanel. Maintenant, si vous voulez bien m’excuser, j’ai des débuts à faire dans le monde. »

 
 
 
 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC !


22/11/2017
7 Poster un commentaire

Journal d'un enfant de lune de Joris Chamblain et Anne Lise Nalin

 

 

 

 

Bande dessinée

56 pages

Parution : le 11 octobre 2017

Editions KENNES

 

 

 

 

Synopsis :

 

Morgane a seize ans. Elle vient d’emménager dans une nouvelle maison, avec ses parents et son petit frère. Tandis qu’elle déballe ses cartons, elle retrouve un journal intime caché derrière un radiateur. C’est celui de Maxime, un jeune homme de dix-sept ans, qui y raconte son étrange maladie qui l’empêche de vivre à la lumière du jour. C’est un enfant de la lune... Elle va le lire et vibrer à ses mots et n’aura alors plus qu’une seule idée en tête: retrouver la trace de Maxime pour lui rendre son journal oublié. Ses pas la conduiront bien plus loin qu’elle n’aurait pu l’imaginer...

 

 

L'avis de *Sissi* 21 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

Dans cet album, Joris Chamblain et Anne Lise Nalin nous raconte deux histoires. Celle d'une adolescente en colère et celle d'un garçon malade. Morgane vient d'emménager avec sa famille dans une nouvelle maison et cette situation ne l'enchante guère. Elle n'a plus ses repères, elle n'a plus ses amis. Alors qu'elle se renferme sur elle-même, la jeune fille trouve un carnet derrière le radiateur de sa chambre. Il s'agit du journal de Maxime, dix sept ans, qui a lui aussi vécu dans cette maison et qui raconte sa lutte contre le syndrome du Xeroderma Pigmentosum. Maxime est un enfant de la Lune...

 

La lecture de ce journal bouleverse aussi bien Morgane que le lecteur. Maxime nous ouvre son jardin secret et on ne peut qu'être touché par son histoire. Depuis tout petit, il se bat contre une maladie rare qui l'empêche de s'exposer à la lumière du jour. Une maladie très difficile à vivre. Il se confie alors et nous parle des répercussions de ce syndrome sur sa vie quotidienne mais aussi sur son moral.

 

Nous découvrons deux adolescents très attachants, qui évoluent au fil des pages. Le parcours de Morgane m'a agréablement surprise et on sent des nets changements dans son comportement. La jeune fille s'adoucit et murit. La lecture du journal est particulièrement enrichissante et contre toute attente elle devient une adolescente déterminée et engagée. Mais alors que le monde de Morgane semble s'éclaircir, celui de Maxime s'assombrit peu à peu. On le sent de plus en plus en colère dans son journal et tout comme Morgane on a envie de l'aider, de le soutenir.

 

Verdict : Avec un scénario touchant et des planches pleines de douceur, Journal d'un enfant de lune est une bande dessinée qui parle de la différence, de la maladie et de la vie. C'est un album plein de sensibilité qui appelle à la tolérance, mais surtout à l'entraide. Un album qui nous pousse à observer le monde qui nous entoure avec un œil nouveau, tout du moins plus optimiste, et à réfléchir à ce qu'on pourrait faire pour l'améliorer.

 
 
 
 


 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON  et  FNAC !


22/11/2017
2 Poster un commentaire

Je voulais juste te dire de Emily Trunko

 

 

 

 

 

A partir de 14 ans

Recueil de lettres anonymes

192 pages

Parution : le 15 novembre 2017

Editions BAYARD

 

 

 

 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec  Page Turners

 

que nous remercions pour cette lecture.

 

 

 

 

 

Description :

 

Ce livre est tiré d’un tumblr totalement addictif, Dear My Blank, qui a encouragé toute une communauté de personnes qui ne se connaissaient pas à partager leurs secrets, leurs chagrins d’amour, leurs regrets et leurs victoires à travers des milliers de lettres qui n’ont jamais été envoyées à leurs destinataires. Cette sélection de lettres offre une plongée intime dans la vie et le cœur d’inconnus. Un concentré d’émotions qui ne vous laissera pas indemne…

 

 

 

L'avis de *Sissi* 21 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 
 

En 2015, Emily Trunko a créé le blog "Dear my blank" dans lequel les visiteurs pouvait poster anonymement les lettres qu'ils n'avaient jamais osé envoyer. En plus d'aider ces personnes à tourner la page, ce blog est devenu un véritable phénomène et a recueilli des milliers de lettres. Je voulais juste te dire est un livre qui regroupe quelques unes de ces lettres, pour une lecture pleine d'émotions ...

 

J'ai été très surprise par cette lecture et particulièrement par ce que j'ai ressenti en lisant ces mots. C'est un livre qui veut nous faire réfléchir, nous faire sourire, qui veut nous tirer quelques larmes aussi. Et il y arrive très bien. Ces lettres sont très personnelles. Elles renferment quelques secrets, quelques peines, quelques petits bonheurs. Mais surtout, elles renferment des mots qui n'ont jamais été dit et c'est peut-être ce qui rend la lecture si touchante, si belle et si vraie.

 

D'une page à une autre, les émotions sont très différentes mais chaque fois incroyablement puissantes. On y trouve des témoignages absolument adorables et d'autres bouleversants. La majorité des textes font passer un message d'amour, mais il est aussi question de courage, de pardon, d'espoir. Et même si les lettres recueillies ne sont pas toutes joyeuses, le message reste très positif et réconfortant.

 

Verdict : Une merveilleuse découverte. Je voulais juste te dire est un recueil lumineux et touchant qui parlera à tous les lecteurs, jeunes et moins jeunes. Parce qu'on vit tous des moments extraordinaires et aussi d'autres qu'on aimerait pouvoir oublier.  Parce qu'on a tous un cœur qui nous en fait voir de toutes les couleurs. J'ai aimé découvrir chacune de ses lettres qui racontent toutes une histoire différente.  Je me suis reconnue dans plusieurs messages et cette lecture a été particulièrement émouvante. Mention spéciale pour la mise en page et le graphisme du livre. L'intérieur illustré est coloré et vraiment très mignon à découvrir.

 

 

 
 
IMG_0022.JPG   IMG_0026.JPG
 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, AMAZON et FNAC !

 

Existe aussi en numérique.


19/11/2017
0 Poster un commentaire

La Belle Sauvage de Philip Pullman

La Belle Sauvage : Pullman, Philip  ✨ Ce week-end, je me plonge dans un roman très spécial, un roman magique, très attendu. Si vous connaissez La Croisée des Mondes, vous savez probablement pourquoi � Il s'agit du nouveau roman de Philip Pullman � Un beau bébé de plus de 500 pages, à la merveilleuse couverture et à l'univers inoubliable. J'ai super hâte de vous en reparler. Vous pourrez retrouver mon avis dès la semaine prochaine sur le webzine @onlitplusfort � Bon week-end et bonne lecture à tous �#lecture #pauselecture #philippullman #labellesauvage #gallimardjeunesse #thebookofdust #onlitplusfort #bookstagram #booklover #bookaddict #bookaholic #bookworm #booknerd #timetoread #readingtime #bookish #librairie #instabook #instalivre #latrilogiedelapoussiere

 

 

 

 

Jeunesse - Fantastique

544 pages

Parution : le 16 novembre 2017

Editions GALLIMARD JEUNESSE

 

 

 

 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec le webzine On lit plus fort,

que nous remercions pour la découverte !

 

 

 

Synopsis :

 

À l'auberge de la Truite, tenue par ses parents, Malcolm, onze ans, voit passer de nombreux visiteurs. Tous apportent leurs aventures et leur mystère dans ce lieu chaleureux. Certains sont étrangement intéressés par le bébé nommé Lyra et son dæmon Pantalaimon, gardés par les nonnes du prieuré tout proche. Qui est cette enfant ? Pourquoi est-elle ici ? Quels secrets, quelles menaces entourent son existence ? Pour la sauver, Malcolm et Alice, sa compagne d'équipée, doivent s'enfuir avec elle. Dans une nature déchaînée, le fragile trio embarque à bord de La Belle Sauvage, le bien le plus précieux de Malcolm. Tandis que despotisme totalitaire et liberté de penser s'affrontent autour de la Poussière, une particule mystérieuse, deux jeunes héros malgré eux, liés par leur amour indéfectible pour la petite Lyra, vivent une aventure qui les changera pour toujours.

 

 

 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

C'est avec beaucoup d'enthousiasme que je me suis lancée dans les aventures de La Belle Sauvage, qui nous plongent dix ans avant celles de la trilogie des Royaumes du Nord, trilogie fantastique qui a eu son petit succès. 

 

Dans ce très attendu premier tome de la Trilogie de La Poussière, nous partons à la rencontre de Malcolm, onze ans. Quand il n'est pas à l'école ou sur son canoë La Belle Sauvage, Malcolm travaille à la Truite, l'auberge familiale. En tendant un peu l'oreille et en discutant avec les clients, il apprend des tas de choses. C'est ce qu'il préfère. C'est de cette manière qu'il apprend que les soeurs du Prieuré de Sainte Rosamund ont accueilli un bébé de six mois, nommé Lyra. C'est aussi de cette façon qu'il découvre que l'enfant court un grave danger...

 

D'abord, j'ai adoré découvrir le héros de ces nouvelles aventures. C'est un héros adorable et je pense l'avoir plus apprécié que la jeune et intrépide Lyra dans les Royaumes du Nord. Malcolm est un gentil garçon de onze ans. Un garçon volontaire, curieux et observateur. Un garçon intelligent et rusé aussi. Mais surtout, c'est un garçon au grand coeur et son attachement à la petite Lyra m'a particulièrement touchée. 

 

Bien malgré lui, Malcolm est témoin d'événements qui le dépassent. Ce n'est qu'un enfant et il ne sait pas qu'une guerre discrète, secrète, fait rage. La mystérieuse Poussière, l'aléthiomètre, la petite Lyra, ou encore la religion ... toutes ces choses sont au cœur de l'attention, au cœur des conflits et le jeune garçon tente de comprendre en quoi elles sont si importantes. De grandes organisations s'affrontent, mais pourquoi? Alors que nous faisons le plein d'informations grâce aux multiples points de vue, la menace s'installe progressivement...

 

Si la première partie du roman est très mystérieuse et nous décrit soigneusement le contexte, la deuxième se veut palpitante. Malcolm, Alice (et son mauvais caractère), Lyra et leurs daemons respectifs, sont entraînés dans une terrible aventure. À bord de la Belle Sauvage, ils tentent de fuir un ennemi coriace (et dérangeant) qui ne compte pas renoncer de sitôt. C'est un véritable cauchemar qui commence pour les enfants et la lecture est de ce fait beaucoup plus sombre. 

 

Verdict : La Belle Sauvage est un premier tome de qualité qui nous permet de nous replonger avec bonheur dans un univers magique et inoubliable. On y rencontre des jeunes personnages très courageux. On y vit de grandes aventures. J'ai passé un agréable moment de lecture. Mention spéciale pour les Daemons, ces créatures devant lesquelles je suis toujours en adoration. Je trouve leur lien avec les humains particulièrement fascinant et il continue de me surprendre ...

 

 

 

 

"... Quand il serait plus grand, il aiderait son père, supposait t-il, et quand ses parents seraient trop âgés pour continuer, il reprendrait l'auberge. Il s'en réjouissait. Mieux valait tenir la Truite que n'importe quel autre auberge car le monde entier y passait, et l'on avait souvent l'occasion de discuter avec des Erudits et des personnes importantes. Mais en vérité, ce que Malcolm aurait aimé faire dans la vie, ce n'était pas du tout ça. Il aurait voulu être un Erudit lui aussi, un astronome peut-être, ou un théologien expérimental, effectuer de grandes découvertes sur la nature profonde... "

 

 

 

 

"... - La dernière fois, dit Malcolm, vous vous êtes présentée comme une historienne des idées. Mais lesquelles? Les mêmes que dans ce livre?

- Oui, en grande partie. Celles qui traitent des grands sujets tels que l'univers, le bien et le mal, pourquoi est-ce que les choses existent.

- Je ne me suis jamais posé la question, avoua Malcolm, perplexe. Et je ne savais pas qu'on pouvait réfléchir à ça. Pour moi, les choses existent, voilà tout... "

 

 

 

 

"... Je suis trop jeune pour tout ça ! pensa t-il, presque à voix haute.

Il enveloppa le bébé dans la couverture avant de le poser au milieu des coussins. La culpabilité, la fureur et la peur livraient bataille dans son esprit. Jamais il n'avait été aussi éveillé qu'à cet instant, songeait-il, et il se disait qu'il ne dormirait jamais, qu'il vivait la nuit la plus effroyable de toute son existence... " 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC !


17/11/2017
2 Poster un commentaire

Le Labyrinthe du Minotaure (Jeu)

Sans titre.png

 

Jeu de stratégie

de 7 à 107 ans

Sortie : le 18 octobre 2017

Collection : Un jeu de l'Ecole des Loisirs

D'après l'univers d'Yvan Pommaux

 

 

 

Qui sera le premier à sortir du labyrinthe infernal imaginé par Dédale?

 

 

 

Description :

 

Tirez le dé, puis, posez vos tuiles, déplacez-vous ou bloquez vos adversaires. Attention, si vous rencontrez le Minotaure dans son antre, vous devrez l'affronter en duel ! Un jeu de stratégie, truffé de rebondissements, où vous devrez faire preuve d'ingéniosité pour l'emporter.

 

 

 

L'avis des Rêveurs et Mangeurs de Papier

 

 

Le Labyrinthe du Minotaure est un jeu de stratégie qui s'inspire d'une légende de la mythologie grecque. Tout comme Thésée, les joueurs doivent sortir du célèbre labyrinthe de Dédale, qui est aussi l'antre du Minotaure. Ici, pas de fil d'Ariane pour nous y aider mais des tuiles à disposer sur le plateau jusqu'à la sortie. La partie peut commencer !

 

Le lancer du dé offre de un à quatre points au joueur, qu'il doit ensuite utiliser astucieusement de manière à garder l'avantage tout au long de  la partie. Poser des tuiles, avancer son pion, changer ses cartes, lancer un défi... tout est possible pour le joueur qui a la main, dans la limite du nombre de points qu'il détient.

 

Il suffit donc de créer petit à petit son chemin de tuiles pour quitter le labyrinthe avant les autres joueurs. Mais c'est sans compter les pièges tendus par les adversaires. En effet, il est possible de poser une tuile sur une autre et donc de modifier l'itinéraire initial. Dans cette situation, les tuiles "cul-de-sac" sont les plus avantageuses  (et les plus frustrantes pour l'adversaire), puisqu'il n'y a plus d'issue possible. De quoi ralentir un joueur un peu trop rapide. Et n'oublions pas la carte Minotaure. Comme dans la légende, il faut affronter cette terrible créature si on a le malheur de la croiser. Le lancé de dés détermine alors si on retourne à la case départ ou si on peut poursuivre notre chemin...

 

En bref, nous nous sommes beaucoup amusés et Le Labyrinthe du Minotaure rejoint nos plus belles découvertes de l'année 2017. Son thème nous a rapidement séduit et nous l'avons apprécié pour sa règle de jeu accessible aux plus jeunes et pour les nombreux rebondissements qu'il offre. Il y a aussi un bel équilibre entre la part de hasard et de stratégie et c'est ce qui rend la partie si entraînante. Rien n'est gagné d'avance et elle peut basculer à tout instant !

 

Le seul défaut de ce jeu viendrait peut-être des sept pions mis à disposition pour représenter les joueurs. Ce sont des petites pastilles en carton sur lesquelles s'illustrent différents personnages mythologiques. Ces pions respectent le merveilleux graphisme du jeu mais à voir si ils resteront dans l'état au fil des parties. Jouer avec des pions classiques en plastique ne nous aurait pas dérangé, et ils n'auraient absolument pas gâcher l'esprit du jeu. 

 

 

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4124049_201409233958665.png

 

 

 

 

 

 

 

IMG_9922.JPG

 

 IMG_9909.JPG

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC !

 


15/11/2017
0 Poster un commentaire