* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Dernières chroniques


La rivière de satin de Jean-François Chabas

 

 

 

 

Aventure

192 pages

Parution : le 13 mars 2019

Editions DIDIER JEUNESSE

 

 

 

 

Synopsis :

 

Du jour au lendemain, Sine, 15 ans, se retrouve seule et obligée de quitter New York pour aller vivre à Hawaï. Elle dépend désormais de son abjecte grand-mère Abigaïl, acariâtre et raciste. Dès son arrivée, le volcan de l’île se réveille et plonge l’archipel dans le chaos le plus total. C’est dans ce décor d’apocalypse que Sine croise la route du jeune Holokaï, dont le charisme et la philosophie «  aloha spirit  » provoquent immédiatement en elle un séisme…amoureux. Ensemble, ils vont prendre tous les risques et braver la lave, les pilleurs, l’océan déchaîné, pour le meilleur et pour le pire.

 

 

 

 

L'avis d'Alex, 19 ans, rêveur et mangeur de papier

 

 

Après la mort de ses parents, Sine, quinze ans, est envoyée à Hawai.i chez Abigail, sa grand-mère paternelle. Si le dépaysement est total, l’accueil est loin d’être chaleureux. Alors que Sine encaisse les événements comme elle peut, l’île s’embrase...

 

L’arrivée de Sine à Hawaï.i ne se passe pas très bien et l’adolescente ne tarde pas à regretter New York. Sine nous semble bien seule face à une grand-mère détestable, un cœur de pierre, raciste de surcroît. La jeune fille n’a même pas le temps de s’acclimater que les premières secousses se font sentir sur l’Île et on a cette impression que le sort s’acharne sur Sine. 

 

L’auteur nous présente une héroïne bien singulière alors qu’elle a tout l’air d’une adolescente ordinaire. La mort de ses parents l’a profondément chamboulée et elle nous semble parfois perdue. Sine a d’ailleurs développé le syndrome de Todd, qui lui provoque des maux de tête épouvantables et des hallucinations. Malgré ces circonstances atténuantes, j’ai eu un peu de mal à accrocher à ce personnage dans certaines situations. 

 

On plonge tout de même facilement dans ce contexte des plus dramatiques et on se laisse emporter par le récit. Les secousses, la pluie de bombes, la lave qui s’échappe des entrailles de la terre, et tous ces morts. On ressent sans difficulté ce sentiment d’urgence, de pure panique, sentiment merveilleusement décrit par l’auteur. Notre héroïne doit affronter le chaos.

 

C’est finalement Holokai qui apporte un peu de lumière dans ce décor apocalyptique. C’est un garçon couvert de tatouage qui lit dans l’esprit de Sine avec une facilité déconcertante. Ce personnage est à la fois rassurant, paisible et puissant. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé la manière dont l’auteur parle de ce que dégage les Polynésiens et ça n’a fait qu’embellir l’âme de ce roman.

 

Verdict : C’est finalement un avis en demi teinte que je partage. L’auteur m’a totalement transporté à Hawai.i et ma lecture a été agréablement dépaysante. Les circonstances de cette histoire m’ont touché et j’ai aimé découvrir ce que nous apportent les personnages durant cette épreuve et le beau message qui en ressort. Toutefois, j’espérais un peu plus de profondeur dans ce récit, que notre héroïne n’a pas toujours su apporter.

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906124_201407084937985.jpg

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


24/03/2019
0 Poster un commentaire

La planète aux cauchemars de Mathieu Sapin et Patrick Pion

 

 

 

 

 

Bande dessinée

Histoire complète

60 pages

Editions RUE DE SEVRES

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Une jeune femme souhaite aller à Arkham Beta, une planète voisine sur laquelle vit une partie de sa famille. Ne pouvant se payer un vol direct, elle opte pour la Barge, un vaisseau low cost qui fais escale à Innsmouth, planète à la réputation douteuse (maisons abandonnées, ville désoeuvrée, créature mutantes...) et aux habitants étranges. Alors qu'elle ne devait être de passage qu'une journée, la voilà contrainte d'y rester une nuit et de séjourner dans l'unique hôtel, le Gilman. Commence alors le cauchemar.

 

 

 

L'avis de *Jim* 21 ans, rêveur et mangeur de papier

 

Une jeune femme est sur le point d'acheter un billet pour se rendre à Arkam voir sa famille. Pour payer moins cher ce voyage, on lui propose d’embarquer sur une barge peu empruntée qui fait escale sur la planète Innsmuth. Malgré la réputation de ce lieu, notre héroïne se montre particulièrement curieuse et monte à bord...

 

Cette bande dessinée nous plonge immédiatement dans l’inconnu et l’ambiance est quelque peu sinistre. C’est aux côtés de cette mystérieuse jeune femme que nous visitons Innsmuth, une planète évitée et crainte par les voyageurs, un lieu obscur tombé dans l’oubli. Il y a bel et bien quelque chose d’anormal dans ces lieux et nous ne tardons pas à le découvrir puisque notre héroïne est contrainte d’y passer toute une nuit. 

 

Maisons abandonnées, habitants physiquement déformés... La découverte est peu rassurante et cela ne va pas en s’arrangeant. Chaque planche nous laisse avec une drôle de sensation et la lecture est de plus en plus angoissante. Toutefois, c’est comme si on ne pouvait pas aller au bout des choses, ni tout saisir. La lecture est bien trop courte pour en être réellement satisfait.

 

Verdict : Cette bande dessinée est une adaptation libre de la nouvelle Le Cauchemar d’Innsmouth du célèbre HP Lovecraft, publiée en 1936. Cette adaptation nous plonge sans difficulté dans un environnement étrange et imprévisible, en compagnie d’une héroïne qui cherche à comprendre plutôt que de se laisser effrayer. On a droit à de belles planches immersives, et même splendides pour quelques unes d’entres elles sur lesquelles on s’attarde un peu plus. Malgré tout, même si cette BD a de quoi marquer les esprits, je n’ai pas été totalement convaincu, en particulier par le final bien trop rapide à mon goût...

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906124_201407084937985.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 IMG_2179 (1).JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


22/03/2019
0 Poster un commentaire

L’amour, la vie et ma liste de Kasie West

Résultat de recherche d'images pour "kasie west ma liste ma vie l'amour" 

 

 

 

 

Le 3ème titre de l'auteure best-seller chez New Way

 

 

 

Young Adult -Romance

331 pages

Parution : le 14 mars 2019
Editions HUGO ROMAN
Collection NEW WAY

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Abby Turner n'avait pas vraiment prévu que l'été de ses dix-sept ans tourne ainsi à la catastrophe. Sérieusement, tomber amoureuse de son meilleur ami ? Se faire exclure d'une expo sous le prétexte que son art " n'a pas d'âme " ? Sans oublier les problèmes d'anxiété de sa mère...
Il lui vient alors une idée folle : dresser la Liste du Coeur. Abby va se donner l'été pour accomplir dix missions. Morceaux choisis : affronter l'une de ses plus grandes peurs, découvrir l'histoire d'un parfait inconnu ou encore tomber amoureuse... Si elle parvient à compléter cette liste, elle deviendra enfin l'artiste inspirée qu'elle a toujours rêvé d'être. Mais le plus grand des défis n'est-il pas de se révéler à soi-même ?

 

 

 

 

L'avis de *Sissi* 23 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Cet été-là, il n’y a plus qu’Abby et Cooper. Le reste de la bande est parti en voyage, laissant les deux meilleurs amis en tête à tête. Si Abby est clairement amoureuse de Cooper, le garçon ne semble pas partager ses sentiments. Abby l’a accepté et chérit la belle amitié qui la lie à Cooper. Cet été-là, elle consacre aussi beaucoup d'énergie à ses peintures, espérant pouvoir les exposer et entrer dans l’école de ses rêves. Lorsque M.Wallace déclare que ses toiles manquent d’expérience et de coeur, Abby crée une liste de missions à accomplir susceptibles de lui faire voir le monde autrement...

 

L’auteure nous présente Abby, un personnage auquel il est facile de s'attacher. C'est une jeune fille qui connaît malheureusement l’amour non réciproque, mais qui est assez forte pour laisser ses sentiments de côté même si c'est parfois pesant. C'est aussi cette adolescente pleine de vie, impliquée dans ses projets, talentueuse de surcroît et je n'ai eu aucun mal à me prendre d'affection pour elle. Puis on rencontre aussi Cooper, inévitablement. Parce qu'ils forment un duo et parce qu'ils s'adorent.

 

J’ai beaucoup aimé découvrir de quoi était faite cette amitié au fil des pages.  J'ai adoré les moments qu’ils partagent ensemble, ou encore la façon dont ils relèvent les défis de la liste. Ils sont là l'un pour l'autre, ils sont très complices, ils se complètent. J'ai trouvé ce duo super craquant. Mais cela m'a fait tout de même un peu de peine pour Abby, de voir qu’il n’y a rien de plus entre eux. Ils sont mignons !  

 

Si on suit cette relation tout au long du roman, le récit  est également centré sur la fameuse Liste de Cœur d'Abby. J'ai déjà lu plusieurs romans dans lesquels le scénario est basé sur une liste de tâches à accomplir. C'est cette liste qui rythme la lecture et c'est un concept inspirant dont je ne me lasse absolument pas. J’aime voir comment les personnages évoluent en se lançant des petits challenges, comment ils se redécouvrent, comment ils dépassent leurs limites. C'est le cas pour Abby qui a envie de bouleverser sa façon de voir les choses au profit de sa peinture. Elle tente de nouvelles expériences, chamboule ses habitudes, forge son caractère. Tout ce qu'on lui souhaite c'est de devenir cette artiste accomplie, qui sait exprimer de la profondeur et des émotions à travers son art. 

 

Les personnages secondaires  sont quant à eux suffisamment exploités et c'est toujours agréable. ce n'est pas toujours le cas dans les romans pour adolescents et c'est quelque chose auquel je tiens énormément. L'auteure mentionne ainsi la famille d'Abby et cela n'a fait que confirmer mon attachement à l'héroïne. On rencontre un papy aussi drôle que sage, une maman qui semble perdue et anxieuse, un père militaire aimant et protecteur malgré la distance qui les sépare. C'est une famille touchante et j'ai aimé qu'elle trouve sa place au cœur du récit.

 

Verdict : C'est tout léger, c'est tout mignon, c'est facile à lire et c’est exactement ce dont j’avais besoin. On y rencontre des personnages attachants, on y parle d’amitié, d’amour, mais aussi de toutes ces petites choses qui nous font grandir. Kasie West nous offre un moment de lecture tout doux, et je ne peux que vous conseiller de noter ce titre quelque part, pour le lire cet été.

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

L’amour, la vie et ma liste de Kasie West � C'est tout léger, c'est tout mignon, c'est facile à lire et c’est exactement ce dont j’avais besoin. On y rencontre des personnages attachants, on y parle d’amitié, d’amour, mais aussi de toutes ces petites choses qui nous font grandir. Kasie West nous offre un moment de lecture tout doux, et je ne peux que vous conseiller de noter ce titre quelque part, pour le lire cet été ☀️#instalecture #lamourlavieetmaliste  #hugonewway #hugoroman #kasiewest #youngadult #romance #romanpourados #bookstagram #booklover #bookblogger

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


19/03/2019
3 Poster un commentaire

Calder & Eden de Mia Sheridan (Tome 2)

Résultat de recherche d'images pour "calder eden tome 2"

 

 

 

 

Tome 2/2

Parution : le 7 mars 2019

Editions HUGO ROMAN

Collection NEW ROMANCE

 

 

 

Synopsis :

 

Leur amour survivra-t-il maintenant qu'ils sont libres ?

Calder et Eden ont réussi à échapper à la secte dans laquelle ils vivaient depuis des années. Mais à quel prix ?

Jusqu'alors ils avaient affronté les dangers de leur existence, ensemble, au cœur de leur communauté. Ils se retrouvent projetés dans un monde dont ils ne connaissent rien.

Calder est convaincu que l'amour de sa vie n'a pas survécu à la terrible inondation qui a englouti les membres de leur communauté. Il s'estime responsable de sa mort et lutte pour trouver un sens à sa vie. Eden pense aussi que Calder a disparu ce jour funeste et même si elle a trouvé de l'aide et de nouveaux amis, elle ne fait que survivre.

Le défi à relever est immense et difficile. Mais une passion comme la leur ne peut pas s'éteindre. Elle pourrait peut-être les guider l'un vers l'autre. Pour espérer trouver le bonheur à deux, ils devront abattre de nombreux obstacles liés à leur passé mais aussi d'autres, plus nouveaux.

 

 

 

 

 

L'avis de *Sandra*, 26 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

Eden et Calder se sont échappés d'Acadie. Malheureusement, pendant trois années, ils restent tous les deux convaincus que l'amour de leur vie n'a pas survécu au drame qui a causé la mort de toute leur communauté.  Alors qu'Eden est recueillie par Félix, Calder met toute son énergie dans son art...

 

En commençant ce deuxième tome, je m'attendais à une suite réconfortante. Calder et Eden sont vivants. Ils sont libres et il semblerait que le plus difficile soit derrière eux. Evidemment, c'est bien plus compliqué que ça. Calder et Eden ont droit à un nouveau départ, dans le monde extérieur auquel ils doivent s'adapter, mais ils ne sont plus ensemble pour affronter ça. La souffrance s'est estompée au fil des années, mais les souvenirs et le manque sont toujours là, pour l'un comme pour l'autre. Je n'avais qu'une seule envie, voir ses deux amoureux se retrouver.

 

La vie est bien faite, car leurs destins se croisent à nouveau. Ces retrouvailles tant attendues nous touchent en plein cœur et c'est encore beaucoup d'émotions. J'ai ressenti la puissance de leur amour comme au premier jour, et c'est beau. Toutefois, on se pose aussi des questions quand à leur relation. Nos deux héros ont-ils toujours un avenir ensemble? Peuvent-ils reprendre leur histoire là où elle s’est arrêtée, alors qu’ils ont tous les deux changé?

 

C'est sans compter les difficultés qu'ils rencontrent dans le monde extérieur, comme la médiatisation de leur histoire.  Il est  réellement difficile pour nos deux héros de tourner la page, d'oublier Acadie. Mais Calder et Eden m'ont encore une fois agréablement surprise. Si Calder tient bon malgré sa vulnérabilité, Eden est toujours aussi douce et lumineuse. C'est tellement agréable de les voir affronter tout cela ensemble. Ils ont le courage de se replonger dans leur passé respectif et j'ai aimé les voir se battre de cette manière pour leur liberté. Et lorsqu'on a toutes les pièces du puzzle, on respire enfin... 

 

Verdict : L'histoire de Calder et Eden m'a beaucoup touché et je ne peux que vous la conseiller. L'auteure nous décrit une relation profonde, pleine de tendresse, et ses deux héros nous bouleversent. Tous deux puisent leur force dans un amour pur, des plus solides. Un amour qui leur permet d'affronter toutes les épreuves...

 

 

 

 IMG_2190.JPG

 

 

 

 

 

 

 

« C’est drôle de voir à quel point nous sommes ballottés dans ce monde de fous. Nos histoires et nos chagrins s’imbriquent les uns dans les autres et changent la donne, parfois pour le meilleur et parfois pour le pire. »

 

 

 

 

 

 

 

« Toute ma vie, quelqu’un m’avait aimée. Tout le monde ne pouvait pas en dire autant. Une paix profonde s’empara de moi et je sus que, d’une manière ou d’une autre, tout irait bien. J’ignorais comment et pourquoi, les détails étaient un mystère, comme toujours, mais assise dans ce jardin illuminé, parfumé et festif, emplie d’amour, j’en eus la certitude. »

 

 

 

 

 

 

 

 

« Chérissez cette deuxième chance qui vous est donnée. Soyez fiers de vous. Vous n’êtes responsables de rien. De rien du tout. Vous êtes des victimes. Mais ne vous comportez pas comme telles. Vivez comme des survivants. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


17/03/2019
0 Poster un commentaire

Dividing Eden de Joelle Charbonneau (tome 2)

 

 

 

 

Tome 2/2

Fantasy

288 pages

Parution : le 13 février 2019

Editions MILAN

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Andreus est enfin roi d'Eden. Mais loin d'être comblé, il est hanté par ce qu'il a fait pour accéder au pouvoir : il croit avoir tué sa jumelle Carys. Et sa culpabilité redouble quand il se rend compte que ses sujets sont toujours fidèles à la disparue. Pour couronner le tout, les vents sont retombés sur Eden et les moulins ne fabriquent plus d'électricité, le royaume est plongé dans l'obscurité ; il faut trouver au plus vite le moyen de sauver le royaume.
Et si Carys était la solution à tous ces problèmes ? Car Carys est en vie. Et elle compte bien revenir auprès de son frère, qu'il le veuille ou non.

 

 

 

 

L'avis de *S* 28 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

Après un premier tome assez introductif, j’avais hâte de retrouver Andreus et Carys. Dans l’ensemble, on retrouve les mêmes ingrédients dans cette suite. Les points de vue sont alternés et nous permettent de suivre au même rythme l’aventure des jumeaux. Trahisons, mensonges et sabotage sont toujours de mise et on ne sait pas comment cela va se terminer. Même si le récit manque un peu d’action, ce deuxième tome nous offre bien des révélations et l’auteure répond à nos questions.

 

Désormais à la tête du Royaume d'Eden, on retrouve Andreus, écrasé par le poids de ses nouvelles responsabilités. Le prince semble un peu indécis et doute plus que jamais. D’autant plus qu’il est peu soutenu par le Conseil, dont les intentions sont parfois douteuses. Andreus arrive cependant à prendre du recul sur ses actes, sur ce qu’il a fait à sa sœur et c’est une agréable surprise. 

 

De son côté, Carys est en fuite. J’étais assez rassurée puisqu’elle n’est pas seule dans cette épreuve mais rapidement on n’est plus sûr de rien. Doit-on faire confiance aux personnages qui gravitent autour d’elle et croire à leur sincérité? Carys tente aussi de comprendre et d’apprivoiser son pouvoir, ce qui pourrait être fort utile pour reprendre la place qui lui revient. Cette héroïne se révèle être forte et juste. Mais il y a quelque chose qu’elle doit à tout prix apprendre pour pouvoir avancer. Carus doit apprendre à donner sa confiance. Pas seulement à ceux qui la soutiennent et qui la guident. Il est aussi question de savoir se faire confiance pour lâcher prise. 

 

Dans cette suite, on continue de s’attacher à Carys et à Andreus pour différentes raisons. Les jumeaux sont très différents mais finalement ils souhaitent tous les deux la même chose. Leur quête est identique : ils cherchent à démasquer ceux qui complotent dans l’ombre, en évitant si possible de filer dans un piège, pour que le Royaume d’Eden perdure dans la Lumière.

 

Verdict : Cette duologie ne m’a pas totalement convaincue même si j’ai tout de même passé un bon moment. Dans les deux tomes, le récit se concentre principalement sur les intrigues politiques, sur la menace qui pèse sur le royaume d’Eden, et finalement l’auteure mise bien peu sur l’action. C’est quelque chose qui m’a manqué tout au long de ma lecture. Toutefois, j’ai adoré faire la rencontre des jumeaux. Carys et Andreus sont deux personnages très bien construits et on prend plaisir à les suivre dans leurs réflexions, leurs doutes. Ils ont beaucoup à apprendre sur eux-mêmes et chaque épreuve les fait grandir.

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906124_201407084937985.jpg

 

 

 

 

 

 

 

"... Ce royaume était le sien. Il ne l'abandonnerait pas sans combattre... " 

 

 

 

 

 

 

" ... Les larmes de minuit avaient trop longtemps anesthésié ses émotions. A présent, lorsqu'elle sentait la rage affleurer à la surface, elle avait envie de s'y perdre... "

 

 

 

 

 

 

" ... Le chemin de la compréhension n'est pas aisé, fit la femme en souriant. Il ne peut être parcouru que par ceux dont le cœur et l'esprit sont prêts à recevoir la vérité... "

 

 

 

 

 

 

 

" ... L'obscurité est plus sombre sans la lumière..."

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


13/03/2019
0 Poster un commentaire

Rois de cendres de K. Ancrum

 

 

 

 

Contemporain - Young Adult

336 pages

Parution : le 20 février 2019

Editions MILAN

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

August et Jack n'ont jamais fait partie du même monde.
August est discret, alors que Jack est la star du lycée.

Pourtant, tous deux partagent bien des secrets, à commencer par leur amitié qui remonte à l'enfance.
Quand Jack semble envahi par des hallucinations inquiétantes, c'est le monde d'August qui s'effondre.

Il réagit alors de la seule façon qui lui semble envisageable : en plongeant dans la folie de Jack.

 

 

 

 

 

L'avis de *S* 28 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Rois de Cendres est une lecture unique en son genre. Graphiquement, j’ai été agréablement surprise. Si la couverture est bien mystérieuse, l’intérieur du roman l’est tout autant. On y trouve des documents, des dessins, des photos, des petits mots. En le feuilletant, je me posais mille questions et j’avais vraiment hâte de le commencer pour comprendre. 

 

Autre surprise graphique, les pages de ce livre ne sont pas blanches et s’assombrissent de plus en plus au fil de la lecture, jusqu’à être complètement noircies. Le récit n’est pas non plus organisé en chapitres et se trouve être plutôt décousu. L’ensemble est assez DÉSTABILISANT en fait.  

 

Contre toute attente, j’ai adoré. Ce livre a été impossible à lâcher. Tout simplement parce que nous faisons la rencontre de deux meilleurs amis et que ces deux garçons sont plus vulnérables que jamais. L’auteure nous décrit une relation bien étrange, loin d’être saine. Quand August voit son meilleur ami sombrer dans la folie, on ne sait pas jusqu’où cela va nous mener et c’est terrible. Jusqu’où August est-il prêt à aller pour Jack? C’est la question que je me suis posée tout au long de ma lecture. 

 

Petit à petit, on découvre de quoi est faite l’amitié qui lie August et Jack, ces deux adolescents bien différents mais tous les deux livrés à eux-mêmes. Si on peut trouver cette amitié belle et sincère par bien des aspects, elle nous met aussi souvent mal à l’aise. Il s’agit d’une relation co-dépendante et on ne sait pas combien elle peut être destructrice. L’auteure illustre tout cela par un récit qui s’assombrit et par les visions délirantes de Jack qui plonge August et le lecteur dans un tout autre monde. Celui du Roi d’Osier et de son chevalier... 

 

Verdict : Dans ce roman, l’auteure aborde des sujets forts d’une manière tout à fait inattendue. C’est presque poétique, je ne m’y attendais absolument pas et les pages se dévorent. On y parle des troubles psychologiques, des relations toxiques, d’amitié, d’amour et on se laisse déstabiliser plus d’une fois. La vulnérabilité des héros nous prend aux tripes et le récit en ressort plus puissant que jamais. 

 

 

 

 52165323_1981006945286268_1614119709338230660_n.jpg

 

 

 

 

 

 

"... Comme toutes les catastrophes dans lesquelles ils s'étaient fourrés depuis le début de leur amitié, l'histoire n'avait pas si mal commencé. c'était même plutôt marrant, du moins avant les hurlements, les flammes et l'arrivée des ambulances... "

 

 

 

 

 

"... Ensemble, ils étaient plus forts... "

 

 

 

 

 

 

 

"... August appartenait à Jack. En quelque sorte. C'était difficile à expliquer, mais ce sentiment lui était aussi familier que son propre nom... "

 

 

 

 

 

 

 

"... et si c'était une dimension parallèle que mes sens arrivent à percevoir? Un endroit dont l'existence est superposée à la nôtre. Genre, c'est réel sans l'être. Qu'est-ce que tu en penses... "

 

 

 

 

 

 

 

"... Il avait vu son ami se précipiter vers le trou et chuter, alors il avait sauté par-dessus bord et plongé dans l'obscurité à son tour. Et il comptait bien les en extirper, Jack et lui, à mains nues... "

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Tu sais ce que ça veut dire, non? Ca veut dire qu'on n'a plus beaucoup de temps. Toutes les quêtes ont une fin, bonne ou mauvaise. Toujours... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


05/03/2019
0 Poster un commentaire

L'héritage des Renvers de Isabelle Fabula

 

 

 

 

A partir de 9 ans

Aventure - Fiction Historique

260 pages

Parution : 11 janvier 2019

Editions FLEURUS

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

1661, royaume de France. Delphine de Renvers, 10 ans, est la plus heureuse des petites filles. Son père le comte Hervé va épouser Jeanne de la Trame. Et en plus d'une belle-mère, Delphine aura désormais une soeur de son âge : Gabrielle. Seule Fauvette, fille de servante et meilleure amie de Delphine, ne voit pas les nouvelles arrivantes d'un bon oeil. La croyant jalouse, Delphine refuse d'écouter ses arguments. Hélas, le pressentiment de Fauvette se révèle prémonitoire, car Jeanne de la Trame est en réalité une veuve noire qui a déjà tué trois maris et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Sous des dehors charmants, elle et Gabrielle vont tout faire pour dépouiller le comte de Renvers et Delphine de leurs biens. Et gare à qui se mettra en travers de leur route !

 

 

 

 

 

L'avis de *Sissi* 23 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

Le jour de son anniversaire, Delphine de Renvers fait la rencontre de la Marquise de la Trame et de sa fille Gabrielle. La grande nouvelle ne tarde pas à tomber. Son père, le comte de Renvers, va se remarier. Delphine est enchantée à l’idée d’accueillir une sœur et une belle-mère au château. Mais Fauvette, sa meilleure amie, est d’un tout autre avis. Cette union ne présage rien de bon...

 

L’auteure nous présente une petite héroïne de dix ans aussi attachante que généreuse. Loin d’être attachée aux convenances que lui impose le statut de sa famille, Delphine est pleine de vie et rien ne l’empêche de monter à cheval comme un garçon, de mettre des pantalons ou de crotter ses robes. Mais Delphine est aussi cette enfant qui ne voit pas le mal dans le comportement des nouvelles venues. La Marquise et sa fille sont détestables et manipulatrices au possible et il semblerait que seul le lecteur voit clair dans leur jeu au début de la lecture.

 

La vie au château change peu à peu et il nous est impossible d’avoir confiance en ces deux personnages. Il y a toujours une remarque désobligeante, qui on l’espère, mettra la puce à l’oreille. Toutefois, la vérité a bien du mal à éclater et on s’inquiète de plus en plus sur ce qui pourrait arriver. Leurs actes se retourneront-ils contre elles? Quel est leur véritable plan? Delphine ouvrira t-elle les yeux à temps?

 

J’ai eu un vrai coup de coeur pour la petite Fauvette, servante et meilleure amie de Delphine. C’est une fidèle amie, qui se montre incroyablement forte et courageuse malgré les événements. Delphine a beaucoup de chance de l’avoir auprès d’elle. Malheureusement, même leur belle amitié est en danger.

 

Si je reprochais un peu la naïveté de notre petite héroïne dans la première moitié du roman, j’ai beaucoup aimé la tournure que prennent les événements par la suite. Le récit est plus sombre et aussi plein d’action. L’intrigue prend d’ailleurs un aspect plus politique et cela m’a agréablement surprise. Je ne m’attendais pas non plus à un dénouement aussi terrible, l’ennemi étant plus redoutable que je l’imaginais. Ce premier tome a des airs de contes célébres comme Barbe Bleue ou encore Cendrillon, et il devrait convaincre les jeunes lecteurs. A suivre !

 

 

 

 

 

 Découvrez les «  premières pages »

 

 

 

 

 

 

 

"... Avant de sombrer dans le sommeil, elle réalisa combien la vie était étrange parfois et combien le bonheur était une chose fragile que le malheur pouvait détruire irrémédiablement en quelques minutes et sans crier gare... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_8136940_201903130621964.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


01/03/2019
0 Poster un commentaire

Un macaron pour deux de Suzanne Nelson

 

 

 

 

A partir de 10 ans

224 pages

Parution : le 6 février 2019

Editions BAYARD

Collection COEUR GRENADINE

 

 

 

 

 

Princesse grenouille mène l'enquête !

 

 

 

Synopsis :

 


La vie de Lise est un enfer. Elle vient d'emménager chez son père, sa belle-mère et son horrible demi-soeur. Et elle s'apprête à passer la soirée de Saint Valentin déguisée en princesse grenouille... Pour échapper à ce cauchemar, elle se réfugie dans une pâtisserie où l'unique place libre se trouve en face d'un beau garçon. Ils partagent un macaron et le coeur de Lise chavire. Mais son père arrive et le charme est rompu.
Lise n'a pas le temps d'enlever son masque. Son prince charmant ignore qui elle est, mais elle est bien décidée à tout faire pour le retrouver.

 

 

 

 

L'avis de *Sissi* 23 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

Nouvelle ville, nouvelle famille, nouveau lycée, nouvelles rencontres ...

 

 

 

Lise emménage pour quelques temps chez son père, dans la petite ville de Whitman. Sa vie à Boston lui manque énormément et elle a bien du mal à trouver sa place dans cette famille recomposée, aux cotés de sa belle mère et de sa demi-sœur avec qui elle a du mal à s'entendre. La soirée de la Saint-Valentin devait l'aider à s'intégrer mais elle se transforme en véritable désastre. Mais ce soir là, c'est déguisée en Princesse Grenouille que Lise fait la rencontre d'un garçon  adorable dans une pâtisserie...

 

Suzanne Nelson nous présente une héroïne à laquelle il est facile de s'identifier en tant qu'ado. Lise est une adolescente  intelligente, qui manque de confiance en elle. Elle se sent parfois transparente, et c'est une impression qui se précise encore un peu plus aux côtés de sa demi-sœur populaire, ou de sa nouvelle amie particulièrement jolie.  Lise est aussi cette ado qui fait des erreurs mais qui en tire des leçons et je pense que c'est tout l'intérêt de cette lecture.

 

Ce roman nous raconte d'une part son histoire avec sa famille, dans laquelle elle tente de trouver sa place. Lise doit apprendre à faire des efforts pour que cela fonctionne et ce n'est pas toujours simple. Le récit est aussi construit autour d'une histoire d'amour. Lise souhaite retrouver la trace de ce garçon avec qui elle a partagé des gâteaux à la Saint Valentin. Le courant est passé immédiatement et on sent que quelque chose de spécial s'est créé entre eux. Toutefois, là non plus ce n'est pas simple. Le garçon en question a du mal à dévoiler son vrai visage et Lise ne gère pas très bien la situation... 

 

Si on s'attache facilement à Lise, l'auteure a aussi soigné ses personnages secondaires. Ils sont intéressants, ils sont bien construits, et le roman n'en ressort que meilleur. On prend autant de plaisir à découvrir l'héroïne que ses nouveaux amis, ou encore sa famille. Si je m'attendais à rencontrer une peste de service, une belle mère affreuse, ou encore un garçon parfait, l'auteure nous rappelle que les apparences sont parfois trompeuses. Et même si le roman n'est pas assez long pour approfondir encore davantage ces différents personnages, j'ai apprécié que l'auteure gratte tout de même un peu la surface. 

 

 

Verdict : J'ai passé un super moment. Un macaron pour deux  est un roman léger qui a des airs de Cendrillon et c'est très mignon. C'est le genre d'histoire dont on connaît le dénouement mais on ne peut s'empêcher de craquer. Les thèmes de l'amitié, de l'amour et de la famille y sont abordés et on suit l'évolution de Lise avec plaisir. La lecture est vivante et on s'attache à tout ce petit monde avec facilité. On aimerait presque rester un peu plus longtemps à leurs côtés tant c'est agréable.

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


28/02/2019
0 Poster un commentaire

ABCdaire des métiers qui n'existent pas de Claudine Morel

 

 

 

 

 

 

A partir de 3 ans

Album jeunesse

Cartonné

Parution : le 13 mars 2019

Editions DIDIER JEUNESSE

 

 

 

 

 

 

 

Description :

 

Aplatisseur de feuilles, Bisouilleur de cailloux, Colorieuse de lune, Débordeuse d'amour... 26 métiers tendrement fantaisistes, poétiques et décalés, pour s'amuser au fil des lettres. ABC... Partez !

 

 

 

L'avis des Rêveurs et Mangeurs de Papier

 

 

 

L'ABCDAIRE des métiers qui n'existent pas  est un album pour enfants qui présente les lettres de l'alphabet en les associant à un métier imaginaire. Parce qu'apprendre en s'amusant, c'est définitivement plus sympa pour les enfants, ce petit ouvrage n'a pas tardé à nous convaincre. C'est sans aucun doute une façon très originale et rigolote de s'approprier l'alphabet. 

 

Chaque lettre est marquée par une couleur, par un métier inventé, et est accompagnée d'une illustration des plus tendres. On part à la découverte de vingt-six métiers qui ne manquent pas de faire réagir les petits lecteurs. Certains d'entre eux marquent d'ailleurs plus les esprits que les autres ... et pourraient bien inspirer des futures carrières tout à fait passionnantes ! 

 

La mise en page sur fond blanc nous a particulièrement plu et permet une lecture simple et claire, sans surcharge. Les traits sont tout doux, les petits personnages sont adorables. On ne peut que craquer devant tant de mignonneries. Petit coup de cœur pour le Bisouilleur de cailloux, le Souffleur de pissenlits, la Trimballeuse de babioles, ou encore le Questionneur de limaces... Toutes ces pages sont beaucoup trop attendrissantes !

 

C'est un abécédaire plein de surprises et on passe un beau moment tout en faisant travailler l'imagination des enfants. Les parents comme les tout petits se prennent au jeu et inventent d'autres métiers qui n'existent pas, qui font rêver, qui font sourire tant ils ont loufoques. Les possibilités sont infinies, plus étonnantes les unes que les autres, et on ne s'en lasse pas. C'est une bien jolie façon de découvrir l'alphabet ou de continuer à se familiariser avec. On vous conseille cet album tout mignon sans hésiter !

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1931.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie à partir du 13 mars 2019.


27/02/2019
0 Poster un commentaire

Tu n'aurais jamais dû me dire de Emily Trunko et Zoe Ingram

 

 

 

 

A partir de 14 ans

Recueil de messages

176 pages

Parution : le 20 février 2019

Editions BAYARD

 

 

 

 

 

 

 

 Description :

 

Et si le message que tu recevais aujourd'hui était le dernier que tu lisais de cette personne ?
Ta réponse serait-elle différente ?
Ou même, y répondrais-tu ?
Et si tu savais que c'était ta dernière chance de dire ce que tu avais à dire ?

Inspiré par le populaire Tumblr Last Message Received, cette sélection de textos, e-mails, et autres lettres, peint avec finesse les émotions traversant nos vies : ruptures amoureuses, amitiés brisées, morts inattendues, mais aussi messages d'amour et d'espoir... Des mots qui invitent à réfléchir à l'essentiel, et encouragent à célébrer la vie et vos proches, jour après jour.

 

 

 

 

 

 

L'avis de *Sissi* 23 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

Emily Trunko a créé le Tumblr The Last Message Received pour répertorier les derniers messages reçus qui ont marqué la vie de ses lecteurs. Elle a reçu des centaines de réponses pleines d’émotions. Tu n’aurais jamais dû me dire regroupe quelques uns de ces messages et chacun d’entre eux est mis en page par l’illustratrice Zoé Ingram. C’est un recueil qui n’est pas simple à lire, tant certains messages sont douloureux ou très moches.

 

Messages d’amour, messages de rupture, messages d’adieu... Chaque page nous secoue, en quelques mots seulement. On sent qu’ils ont eu beaucoup d’impact dans la vie de la personne qui les a reçu. Et qu’ils résonnent peut-être encore aujourd’hui. C’est une lecture bouleversante.

 

La plupart sont des messages très courts, et un petit texte les accompagne pour nous expliquer les circonstances. De quoi nous briser le coeur encore un peu plus. Je ne sais pas quels messages m’ont le plus touché. Certains précèdent un décès brutal, certains annoncent la fin d’une amitié, d’autres la fin d’une histoire d’amour, d’autres encore un suicide. D’une page à l’autre, les émotions s’enchaînent à toute vitesse. L’ensemble secoue sérieusement, même avec la mise en page toute colorée pour adoucir la lecture.

 

Verdict : J’ai pleuré comme un bébé. Si j’ai trouvé Je n’ai jamais pu te dire assez positif et réconfortant, Tu n’aurais jamais dû me dire est beaucoup plus triste. C’est avec ce genre de lecture qu’on réalise à quel point les mots peuvent faire mal. Ils peuvent encore faire écho pendant des mois, des années. Ce recueil dégage un message très fort. Il est important de prendre soin des gens qu’on aime, et d’être bienveillant, toujours.

 

 

 

 

 

 

 IMG_1935.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 


27/02/2019
2 Poster un commentaire