* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Dernières chroniques


Re-born de Alex Scarrow (tome 2)

 

 

 

 

 

(Tome 2)

A partir de 13 ans

475 pages

Parution : le 4 avril 2018

Editions CASTERMAN

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Léo et son amie Freya survivent tant bien que mal depuis dix-huit mois.
Aucun signe du virus sans doute tué par le froid polaire qui s'est abattu sur Terre.
Mais il s'est juste caché : il a observé les hommes, les femmes et même les enfants. Il a appris et s'est encore perfectionné.
Maintenant, il est prêt...

 

 

 

 

 

L'avis de *Alex* 18 ans, rêveur et mangeur de papier

 

 

Léo et Freya ont survécu à la terrible contamination qui a décimé la planète et le virus ne s'est pas manifesté depuis  plus d'un an. Lorsqu'ils découvrent un message annonçant l'arrivée de secours et une évacuation en bateau, les deux adolescents partent s'assurer qu'il est toujours d'actualité...  

 

Léo et Freya vont-ils pouvoir quitter la Grande-Bretagne? Nos deux héros mettent tous leurs espoirs dans cette éventuelle opération de sauvetage. Après ce qu'ils ont traversé, c'est un objectif encourageant. Rapidement, nous rejoignons une nouvelle communauté de survivants. Mais au vu des dernières rencontres de nos héros, on ne peut que rester sur nos gardes. De nouveaux personnages entrent en scène, un autre est de retour et vient nous surprendre comme jamais, et des petits retours en arrière nous plongent deux ans auparavant, aux Etats-Unis. Tout est réuni pour attirer notre attention...

 

Léo et Freya ne savent absolument pas ce qui les attend. L'auteur laisser planer la menace une bonne partie de la lecture et on a cette terrible impression d'être en compagnie d'une bombe à retardement. L'explosion fera ses dégâts c'est certain, et nos héros restent totalement impuissants. Si le rythme de lecture est beaucoup plus calme que dans le premier tome, il n'en est pas moins stressant. C'est un aspect du récit qu'il fallait absolument conservé et je ne suis pas déçu. En fait, on ne voit pas comment nos héros pourraient en réchapper...

 

Finalement, ce qui fait encore très forte impression, c'est le fameux virus. Je dirai même que c'est lui qui m'a conquis bien avant les différents personnages, qui sont parfois beaucoup moins soignés. C'en est étonnant. Le virus est l'essence même de cette série. Le virus est là, tapi quelque part. Il est prudent. Il est patient. Il est redoutable. Mais quel est son but ultime? 

 

L'auteur a créé un virus impressionnant et il continue de l'exploiter dans ce second tome. Pour notre plus grand plaisir. On se laisse encore surprendre par son niveau de conscience et d'intelligence et on ne sait pas jusqu'où il va aller. C'est un élément particulièrement travaillé, particulièrement complexe qui nous effraie toujours plus. Jusque dans les dernières pages, on reste intrigué par son cheminement, sa croissance, par tout ce dont il est capable. Chaque fois, il repousse les limites. Et... ça fait froid dans le dos.

 

Verdict : Si ce deuxième tome est moins intense que son prédécesseur, on n'échappe absolument pas aux scènes sombres et glauques liées au virus. La lecture est alors tout aussi frissonnante et imprévisible. On continue de s'interroger sur le terrible virus, sur ses plans et c'est là tout l'intérêt du récit. Qu'est-ce qui attend l'Humanité (du moins, ce qu'il en reste) ? Comment nos héros vont-ils s'en sortir? J'attends le grand final avec impatience.

 

 

 

 

 

 

 

"... La chose se redressa et parut hesiter quelques secondes sous le feu des lampes torches braquées sur elle. Corki et ses chevaliers en profitèrent pour battre en retraite. La créature se tenait sur deux jambes d'homme, nues : la première, intacte, était pâle et assez poilue; la seconde, écorchée, n'était plus qu'un amas de muscles et de ligaments à vif. Le monstre partait également un boxer à rayures bleues claires et blanches maculées de tâches de sang... "

 

 

 

 

 

 

" ... ne perdez pas espoir. Nous allons vous venir en aide. Les secours sont en route. Ce message s'adresse en particulier aux survivants de Grande-Bretagne et d'Europe continentale. Si vous vous trouvez en Grande-Bretagne et que vous êtes en mesure de vous déplacer, dirigez-vous vers la ville de Southampton. Si vous êtes ailleurs en Europe, dirigez-vous vers Calais. Une flotte en provenance des Nouveaux Etats-Unis vous y attendra à compter du 1er septembre. Une aide alimentaire vous sera distribuée et si besoin, vous recevrez une assistance médicale. Les personnes souhaitant être évacuées seront évaluées. La flotte ne restera sur place que deux semaines et lévera l'ancre le 14 septembre.... Que Dieu vous Bénisse. "

 

 

 

 

 

 

"... Ils sont peut-être tout gentils et tout mignons, et peut être qu'ils ont vécu l'enfer, eux aussi, n'empêche que n'importe lequel d'entre eux pourrait être contaminé... "

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.

 

 


19/04/2018
0 Poster un commentaire

Big bones de Laura Dockrill

 

 

 

 

 

Young Adult - Humour

A partir de 13 ans

504 pages

Parution : le 12 avril 2018

Editions ROBERT LAFFONT

COLLECTION R

 

 

 

 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec la Collection R

que nous remercions pour la découverte.

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Je ne suis pas grosse, j'ai juste de gros os !


Salut, moi, c'est Bluebelle, alias BB, alias Big Bones, rapport à mes " gros os ". J'ai seize ans, je suis une gourmande, et je ne m'en cache pas. En même temps, ce serait un peu difficile à dissimuler, vu mes rondeurs...

Seul souci, après une crise d'asthme, maman m'a emmenée chez un médecin qui m'a OBLIGÉE à tenir un journal de ce que je mange. Sauf que moi, je m'aime comme je suis, et je n'ai aucune envie de guérir puisque je ne suis pas malade !

 

 

 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

BlueBelle est une ado en surpoids qui a un regard positif sur son corps. C'est une jeune fille qui n'a pas peur d'être elle-même et qui adore manger. Peu importe ce que les autres en disent. Lorsque l'infirmière lui demande de tenir un journal alimentaire pendant six semaines, BB est un peu contrariée. Elle n'en voit pas l'intérêt puisqu'elle se sent bien dans corps...

 

Si le récit de BB se révèle vite être bourré d'humour, c'est surtout une véritable déclaration d'amour à la nourriture. Elle en parle avec passion et gourmandise. Il suffit de jeter un œil aux titres des chapitres. Sauce mayonnaise, riz au lait, loukoum, scones, soupe pho... Chaque élément est lié à un souvenir ou à une situation particulière dont elle souhaite nous faire part. Vous l'aurez compris, BlueBelle parle beaucoup de nourriture. Pour ma part, je n'ai  pas trouvé ces passages toujours très passionnants et j'avoue que parfois, les descriptions cassent un peu le rythme de lecture.

 

Mais rassurez-vous,  Bluebelle ne parle pas seulement de ses goûts et petites habitudes alimentaires. Son journal alimentaire se transforme rapidement en journal intime. La pétillante BB y raconte son quotidien, nous confie ses incertitudes d'adolescente qui se lancera bientôt dans sa vie d'adulte. BB nous parle de ses parents, de ses amis,  de ses amours, de son petit boulot au Planet Coffee, de tous les petits chamboulements dans sa vie. Toujours avec humour et optimisme.

 

Je n'ai pas passé un mauvais moment de lecture mais il est vrai que j'ai mis un peu de temps avant de comprendre le but de ce roman. Je ne savais pas vraiment où on allait avec cette jeune héroïne hilarante et sûre d'elle, avec cette amoureuse de la nourriture. C'est suite à un certain événement que la lecture prend une toute autre tournure.  La deuxième partie du roman correspondait alors davantage à mes attentes. BB se remet en question pour de bon, s'accepte pour de vraies bonnes raisons et son personnage est beaucoup plus mature. 

 

Verdict :  Nous découvrons une héroïne drôle, rafraîchissante, sans complexe, définitivement optimiste. J'ai adoré BlueBelle, ce personnage qui croque la vie à pleines dents et qui aime son corps tel qu'il est. BB est inspirante et la lecture reste agréable. Mon ressenti final est pourtant beaucoup plus nuancé puisque j'attendais quelque chose de plus profond. Ce roman aborde des sujets nécessaires tels que la grossophobie, la confiance en soi ou encore l'avenir des adolescents. J'ai aimé les réflexions de Bluebelle mais j'aurai aimé que l'auteure approfondisse davantage ces différents sujets.

 

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906124_201407084937985.jpg

 

 

 

 

 

 

 

"... Quand on est ado, comment on est censé savoir ce qu'on aura envie de faire toute notre vie? On choisit nos matières d'examen alors qu'on est encore si jeune, sans se rendre compte que tout notre avenir dépendra peut-être de nos résultats à cet examen. C'est dingue... "

 

 

 

 

 

"... Comment tu sais quel endroit te correspond le mieux sur la planète? Genre, comment savoir si je suis censée être là, à cet instant précis, en train de faire ça? Comment être sûre que j'ai atterri au bon endroit? Et si j'étais plutôt destinée à vivre... j'en sais rien... en Nouvelle Zélande, à Saint Lucie, au Mexique, à New-York ou à Berlin... "

 

 

 

 

 

"... Nous sommes tous différents. Avec des parties qui rentrent et qui sortent, qui forment des courbes et des plis. Nous avons tous des âges différents, des intérêts différents. La seule chose que nous avons en commun, c'est que nous avons chacun un corps dont nous voulons, ou devons, prendre soin... "

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.


15/04/2018
4 Poster un commentaire

Les filles de la pluie de Jerôme Leroy

 

 

 

 

 

 

A partir de 10 ans

Science Fiction

144 pages

Parution  : le 5 avril 2018

Editions SYROS

Collection SOON MINI SYROS +

 

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Dans un monde où le soleil n'existe plus, l'espoir a-t-il vraiment disparu ?

Ces derniers temps, Malika rêve du soleil. Pourtant, elle n'a jamais vu en vrai cette immense boule chaude et jaune car à V-341, il pleut depuis des siècles... Enfin, c'est ce qu'on dit. Ce monde est très réglementé, alors Malika garde pour elle toutes ses questions, même si son quotidien lui semble de plus en plus oppressant. Surtout depuis qu'un inconnu la surveille, dans la rue, le visage caché sous une capuche...

 

 

 

 

 

L'avis de *Alex* 18 ans, rêveur et mangeur de papier

 

 

An 175 après le Grand Bouleversement. Malika est une adolescente qui rêve de voir le soleil et ses rayons dorés. Elle rêve encore et encore de sentir sa douce chaleur, alors que les hommes ne le voient plus dans le ciel depuis des siècles. Son monde est pluvieux, triste, pollué et toxique. Pourtant, Malika ne peut s'empêcher d'espérer autre chose...

 
Malika et sa meilleure amie Chloé nous font part de leurs interrogations sur la société dans laquelle elles vivent. Mais à V-341, on découvre que poser des questions c'est prendre le risque d'être envoyer en Jardin-Clinique pour comportement déviant et ne jamais en revenir. Malika et Chloé restent discrètes mais elles sont inquiètes depuis qu'un jeune homme les épie. Elles ont peur d'avoir attirer l'attention et d'être arrêtée par la Milice. Une certaine tension s'installe et on tourne les pages pour en savoir toujours plus.
 
L'auteur nous présente une vision futuriste de notre monde et en quelques pages le décor est planté. Le monde que nous connaissons n'est plus. Pourtant, tout comme les deux filles, on espère qu'il y a autre chose derrière ce monde gris, dans lequel on travaille dur, dans lequel on s'épuise, dans lequel il n'y a aucune lumière. Puis viennent les premières révélations qui, à la fois nous révoltent et nous apportent un peu d'espoir. On entrevoit un monde plus juste, mais ce combat sera long. Heureusement, nous rencontrons des personnages qui semblent avoir les épaules assez solides pour assumer cette responsabilité et pour changer les choses...
 
Verdict : Les filles de la pluie est une petite lecture rapide et captivante. En moins de 150 pages, on découvre une vision futuriste des plus crédibles avec un petit scénario efficace et rythmé. J'ai passé un agréable moment. C'est le genre de récit que je pourrais tout à fait conseiller aux jeunes lecteurs qui souhaitent découvrir la dystopie et les romans d'anticipation. Avec ce petit roman, je découvrais aussi la plume de l'auteur et il me donne très très envie de me procurer Macha ou l'évasion, roman d'anticipation également, mais qui s'adresse à un public un peu plus âgé. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dans son rêve, Malika sent son corps et son esprit parfaitement en accord avec l'Univers, elle qui d'habitude ne se laisse jamais aller totalement dans le monde gris de V-341. 
Dans son rêve, Malika tente de fixer ce rond doré dans le ciel, mais il lui fait un peu mal aux yeux. Elle aurait besoin de lunettes de soleil, et les lunettes apparaissent, comme par magie, sur son nez retroussé...
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.


14/04/2018
0 Poster un commentaire

Phobos, Origines de Victor Dixen

 

 

 

 

 

Young Adult - Science Fiction

304 pages

Parution : le 2 juin 2016

Editions ROBET LAFFONT

COLLECTION R

 

 

 

 

Synopsis :

 

Six pionniers en apparence irréprochables.
Six jeunes terriens rongés par leurs secrets.
Six dossiers interdits, qui auraient dû le rester.

Ils incarnent l'avenir de l'humanité.

Six garçons doivent être sélectionnés pour le programme Genesis, L'émission de speed-dating la plus folle de l'histoire, Destinée à fonder la première colonie humaine sur Mars. Les élus seront choisis parmi des millions de candidats pour leurs compétences, Leur courage et, bien sûr, leur potentiel de séduction.
Ils dissimulent un lourd passé.
Le courage suffit-il pour partir en aller simple vers un monde inconnu ? La peur, la culpabilité ou la folie ne sont-elles pas plus puissantes encore ? Le programme Genesis a-t-il dit toute la vérité aux spectateurs Sur les " héros de l'espace " ?
Ils doivent faire le choix de leur vie, avant qu'il ne soit trop tard.

 

 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Phobos Origines n'est pas la suite directe des aventures de nos douze prétendants. C'est un tome indépendant qui nous dévoile la vie des héros masculins avant qu'ils intègrent le programme Genesis. Nous voici donc plongés dans leur passé, plusieurs mois avant leur grand show sur Mars...

 
Chacune des six candidatures est différentes et l'auteur s'attarde sur chacune d'entre elles. On découvre la raison de la participation de ces six garçons à l'émission et ce qui les motive à embarquer dans cette grande aventure sans précédent. Nous plongeons chaque fois dans un contexte et un lieu différent. Pourtant l'histoire de nos six héros ont bien un point commun. Mozart, Alexeï, Tao, Kenji, Marcus et Samson n'ont pas eu une vie facile. Trafic de drogue, gang de rues, secte... Leurs histoires respectives ne manquent pas de nous marquer, de nous toucher. Ils ont connus la galère, la perte, la solitude, parfois la violence et en prendre conscience nous permet de nous attacher définitivement à eux. 
 
Après avoir lu les deux premiers tomes, certains d'entre eux restaient bien difficiles à cerner. Si ce hors série n'est pas une lecture obligatoire pour poursuivre la série, il s'est révélé être pour ma part une lecture indispensable pour m'attacher aux garçons. Jusqu'à présent ça n'avait pas été le cas et je trouvais bien dommage de ne pas toujours comprendre leur comportement. Dans ce tome, j'ai découvert six jeunes hommes qui n'ont plus à rien à perdre et ils ont grand besoin de cette seconde chance. 
 
Si notre attention reste focalisée sur les garçons, des petits éléments viennent aussi enrichir l'intrigue de la série. Le jeu n'a pas encore commencé qu'un certain personnage est déjà adepte des petites manipulations pendant la préparation de l'émission (je suis sûre que vous savez de qui il s'agit). On est conforté dans l'idée que ce personnage n'a aucune limite, qu'il est prêt à tous les mensonges pour arriver à ses fins et que les six garçons n'ont pas été choisis au hasard...
 
Verdict : Phobos Origines est un tome de transition nécessaire et j'ai pris beaucoup de plaisir à le découvrir. Les six héros masculins de la série nous sont présentés individuellement et nous découvrons leur passé respectif. Certains d'entre eux ne m'avaient pas tellement marquée dans les tomes précédents et ce récit y a vite remédié. J'ai encore plus hâte de replonger dans leurs aventures sur Mars. 
 
 
 
 
 
 
«  Elle était mon soleil, mon assurance, mon intelligence. Moi, je n’étais que sa lune. Un soleil peut vivre seul, sans planète. Mais une lune a besoin de tourner autour de quelque chose, sinon elle se désaxe et se perd dans l’espace…  »
 
 
 
 
 
 
«  C’est vous, et nul autre, ô Joyau céleste ! Vous êtes la réincarnation pure et authentique de notre maître, destinée à poursuivre dans le ciel le grand œuvre qu’il a commencé sur la Terre ! Pour commencer, vous êtes né à l’instant même de sa mort, il y a seize ans, six mois et deux jours. Ensuite, dès votre plus jeune âge, vous avez su reconnaître les objets lui ayant appartenu de son vivant. Enfin, votre intelligence lumineuse est le reflet indéniable de la sienne.  »
 
 
 
 
 
 
« Le premier homme à avoir foulé le sol de la Lune repose maintenant sous celui de la Terre. Mais les films et les exploits, eux, restent à jamais. C’est ça, la mythologie de notre époque. Si je monte là-haut, si je fais partie des premiers humains à marcher sur Mars, alors j’aurai vécu pour quelque chose. »
 
 
 
 
 
 
« La magie est dans l’œil de celui qui regarde »
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.

 

 


14/04/2018
0 Poster un commentaire

Les animaux qui sortent la nuit ...

 

 

 

 

Et si vous semiez des envies de nature?

 

 

 

 

Couverture cartonnée

Ouvrage Illustré

104 pages

Parution : le 18 janvier 2018

Editions LA SALAMANDRE

 

 

 

 

 

Description :

 

Pourquoi le hibou fait-il « hou » ? Comment font les vers luisants pour briller ? Pourquoi certains animaux préfèrent-ils vivre la nuit ? Les chauves-souris sont-elles des vampires ? Chaque soir, pendant que nous dormons, de nombreux animaux sortent pour vivre leur vie. Voici 50 antisèches pour éclairer le coté obscur de ces activités qui se déroulent sous nos fenêtres.

 

 

 
L'avis des Rêveurs et Mangeurs de Papier :
 
 
Quand les parents n'ont pas toujours la réponse...
 

La nuit, la nature est bien moins silencieuse que nos maisons. Lorsqu'on dort, des petits animaux plus ou moins discrets viennent traverser nos jardins, grimper sur nos toits ou prendre leur envol quelques arbres plus loin. Il n'est pas rare d'entendre leurs chants ou de retrouver quelques traces de leur passage le lendemain. Mais de quelles petites bêtes s'agit-il au juste?


C'est en répondant à pas moins de cinquante questions que Les animaux qui sortent la nuit lève le voile sur ces mystérieux petits visiteurs nocturnes. Qui joue des maracas dans les buissons? Quel est ce rongeur qui ressemble à un bandit? Qui lance ce cri sinistre en pleine nuit? Les responsables ont été démasqués !


Mais ce petit guide ne s'arrête pas là. Il répond dans un même temps aux questionnements et aux petites inquiétudes d'enfants. Les loups sont-ils méchants? Les chauves-souris boivent-elles du sang comme les vampires? Les hiboux peuvent-ils se tordent le cou? On découvre alors les particularités de certains animaux, avec des explications très claires à leur comportement.


Verdict : C'est un petit ouvrage accessible et divertissant, idéal pour répondre aux interrogations des enfants sur le sujet. Les animaux nocturnes intriguent petits et grands et il est intéressant de découvrir qui se cache derrière tel cri ou telle piste laissée derrière lui au petit matin. Chaque sujet a droit à sa petite illustration qui prête à sourire et la lecture reste ludique, agréable, quel que soit l'âge du lecteur.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ouvrage disponible au prix de 12,90€
dans la <<  BOUTIQUE >> de La Salamandre.
 
 
 
 
 
Retrouvez d'autres antisèches dans le <<  CATALOGUE >>

11/04/2018
0 Poster un commentaire

La Faucheuse de Neal Shusterman (tome 2)

 

 

 

 

 

(En cours d'adaptation par les studios Universal)

 

 

 

 

(Tome 2)

Young Adult - Anticipation

576 pages

Parution : le 15 mars 2018

Editions ROBERT LAFFONT

COLLECTION R

 

 

 

 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec la Collection R

que nous remercions pour cette incroyable lecture !

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

" Les humains apprennent de leurs erreurs. Moi pas. Je ne commets jamais d'erreur. "

Le Thunderhead, l'intelligence artificielle qui gouverne le monde, a interdiction de se mêler des affaires de la communauté des faucheurs. Il ne peut qu'observer... et il n'aime pas ce qu'il voit.

 

 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 
 
« Pour que la vie ait un sens, la mort doit exister. »
 
 
Après un coup de cœur pour le premier tome, j'avais très hâte de poursuivre les aventures de Rowan et Citra. J'avais découvert un univers futuriste aussi fascinant que glaçant, dans lequel la mort naturelle a été éradiquée. Un univers dans lequel une Communauté de Faucheurs est chargée de réguler le nombre d'êtres vivants sur la planète. C'était complètement dingue. Après un premier tome riche en rebondissements, j'étais vraiment impatiente de découvrir comment se portait nos deux apprentis faucheurs, comment se portait leur sens moral, leurs idéaux...
 
Rowan et Citra mènent désormais un combat différent. Citra n'est plus Citra, mais Dame Anastasia et fait ses premiers pas de Faucheuse. Son aventure est loin d'être simple, cela va sans dire. Rowan, quant à lui, se lance dans une toute autre voie. Il porte désormais le nom de Maître Lucifer. Rowan s'est choisi un rôle de justicier qui a pour mission d'éliminer les Faucheurs corrompus. Le début de cette suite était alors très prometteuse et je me suis laissée embarquer en quelques pages.
 
La première surprise de ce deuxième tome, c'est de découvrir le point de vue du Thunderhead, l'intelligence artificielle qui a pris les commandes de la Terre. C'est un point de vue assez déstabilisant. On découvre une entité omnisciente qui aime profondément l'humanité et qui veut la préserver. Le Thunderhead semble doté d'émotions et son récit est vraiment surprenant. L'auteur en fait un élément crucial pour la suite des évènements, et on peut désormais considérer cette I.A comme un personnage à part entière. Un personnage réfléchi, qu'on imagine tout-puissant. Un personnage imprévisible aussi, ne l'oublions pas...
 
Dans ce deuxième tome, nous suivons d'une part les réflexions du Thunderhead, d'autre part les aventures de Rowan et Citra, mais également celles de nouveaux personnages dont il est difficile de comprendre le rôle au début du roman. Je parle notamment du jeune Greyson Tolliver. Ces différents points de vue nous permettent de mieux appréhender cette société futuriste et de poursuivre la découverte de l'univers créé par l'auteur. Ces informations nous précisent par exemple ce qui a été mis en place par le Thunderhead, ses limites aussi. Mais elles nous permettent surtout de découvrir qu'une terrible menace plane sur les Faucheurs, qu'une terrible conspiration se met en place...
 
Si la première moitié du roman est riche en informations, plus descriptive, la seconde moitié est quant à elle RENVERSANTE. Oui, l'auteur ne fait pas les choses au hasard et prend un malin plaisir à balayer nos certitudes. J'avais ressenti exactement la même chose à la lecture du premier tome. Nous avons encore droit à de belles surprises, à de petites bombes, qui  nous clouent le bec bien comme il faut. Mais visiblement, il faut les mériter. La deuxième partie est terrible, inattendue, DINGUE et ne parlons même pas de la fin. Je n'imaginais pas que l'auteur irait jusque là (j'en ai encore le cerveau en ébullition). Et voilà qu'il faut patienter jusqu'en 2019 pour le tome 3 ! A suivre...
 
 
 
 
 
« Oui, j’ai le pouvoir d’apporter le chaos sur Terre, de ravager l’humanité, or pourquoi choisirais-je de le faire ? Où serait la justice dans tout cela ? Par essence, je suis la justice pure, la loyauté pure. Ce monde est comme une fleur dans ma paume. Je préférerais m’autodétruire plutôt que l’écraser. »
 
 
 
 
 
 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.


08/04/2018
4 Poster un commentaire

Le Dossier Handle de David Moitet

Résultat de recherche d'images

 

 

 

 

 

A partir de 12 ans

Roman policier pour ados

Thriller - Mystère - Complot

224 pages

Parution : le 31 janvier 2018

Editions DIDIER JEUNESSE

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

« Je suis seul, sans mes parents, dans une ville que je connais à peine, avec deux assassins aux trousses et aucune idée de ce qu’ils me veulent… J’ai connu des jours meilleurs. Maintenant, je n’ai plus le choix : si je veux m’en sortir, il va falloir que j’utilise mon don. »

 

 

 

 

L'avis de *Alex* 18 ans, rêveur et mangeur de papier

 
 
Les parents de Thomas ont été froidement abattus sous ses yeux. Les deux assassins étaient venus chercher l'adolescent mais il a réussi à leur échapper de justesse. Thomas a un talent tout particulier qui, ce jour là, lui a sauvé la vie. Qui sont ces hommes? Que lui veulent-ils? Pourquoi ont-ils tué ses parents? Où peut-il désormais se réfugier? Vers qui peut-il se tourner? Les questions se bousculent mais une chose est sûre. Thomas est en danger...
 
Après une scène d'ouverture des plus percutantes, nous avons la certitude que la vie de Thomas ne sera plus jamais la même. Le voilà contraint de fuir, de se cacher, alors qu'il n'a aucune idée de ce qui se trame. Le lecteur ne tarde pas à partager toutes ses interrogations. La situation est inquiétante et la lecture se veut de plus en plus mystérieuse. Qu'est ce que sa famille lui cachait ? On a qu'une envie, c'est trouver les réponses et lever le voile sur ses origines qui se révèlent assez troubles. Et c'est sans compter son don, qui n'en finit pas de nous intriguer...
 
Thomas trouve finalement des alliés là où on ne les attend pas et c'est une agréable surprise. Nous rencontrons, entre autres, Saul un ancien policier, désormais handicapé. C'est un personnage que j'ai trouvé très intéressant. Un personnage aussi drôle que touchant, qui représente une aide précieuse pour notre héros. Sans lui, l'aventure et l'enquête ne seraient pas ce qu'elles sont ; captivantes. Puis il y a Duncan, inspecteur bedonnant et grognon, lui aussi attachant à sa manière, et Lizzie, l'adorable retraitée.  Nous voilà en très bonne compagnie pour mener l'enquête !  
 
Si les différents protagonistes sont un véritable point fort pour le récit, la narration l'est aussi. J'ai beaucoup aimé suivre d'une part notre courageux héros qui tente de comprendre ce qui lui arrive, et d'autre part l'avancée de l'enquête, de la police. Nous mettons  donc sans cesse la main sur de nouveaux éléments. De cette manière, le roman est agréable à lire et l'intrigue beaucoup plus prenante. 
 
Verdict : J'ai déjà lu plusieurs romans de David Moitet et je n'ai pas été déçu par cette nouvelle parution.  Le Dossier Handle est un roman policier pour adolescents, suffisamment rythmé et mystérieux pour retenir notre attention du début à la fin. J'ai passé un très bon moment. On se laisse guider sur différentes pistes, aux cotés de personnages particulièrement attachants. L'action est au rendez-vous et on s'accroche aux indices semés ici et là, pour notre plus grand plaisir.
 
 
 
 

 

 Découvrez les << premières pages >>

 

 

 

 

 

 

 « Je… Je n’ai pas bougé. Je n’ai même pas esquissé le moindre geste pour aider mes parents. J’aurais dû essayer. Tenter un truc… Prendre un torchon pour compresser leurs blessures, lancer une chaise sur un des deux flics pour m’enfuir et alerter les secours… Faire quelque chose. N’importe quoi… Mais je suis resté là, immobile, paralysé, à regarder la tache rouge s’élargir autour de ma mère. »

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.


08/04/2018
0 Poster un commentaire

Emmurées de Alex Bell

   Je passe mes vacances dans un lieu de rêve 
un vieux manoir écossais.
Un vieux manoir qui était auparavant une école pour filles
où ont eu lieu de tragiques

 

 

 

 

Roman d'épouvante pour ados

Mystère - Horreur

350 pages

Parution : le 4 avril 2018

Editions MILAN

 

 

 

 

 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec Page Turners

que nous remercions pour cette frissonnante lecture !

 

 

 

 

Synopsis :

 

Je passe mes vacances dans un lieu de rêve :
un vieux manoir écossais.
Un vieux manoir qui était auparavant une école pour filles
où ont eu lieu de tragiques "accidents".

Mes cousins sont charmants :
Cameron est taciturne,
Piper est un peu trop parfaite,
Lilia a une étrange phobie des os, même des siens.

Et puis il y a Rebecca.
Rebecca dont la chambre est remplie de vieilles poupées.
Rebecca qui est morte.

Rebecca qui est de retour par ma faute.


Venez jouer à la poupée... au péril de votre vie.

 

 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Sophie et son meilleur ami ont fait l'erreur de jouer avec une planche de ouija sur leur téléphone. Ce soir là, l'esprit qu'ils contactent fait une terrible prédiction. Une prédiction macabre qui se réalise. Est-ce une simple coïncidence? Ou bien est-ce l'œuvre d'un esprit vengeur? Bouleversée, Sophie ne sait quoi en penser. Après ces sombres évènements, la jeune fille se rend chez son oncle, sur l'Ile de Skye. Là-bas, elle commence à faire des recherches sur sa cousine Rebecca, décédée à l'âge de sept ans dans des conditions bien mystérieuses ...

 
L'intrigue se met en place très rapidement et le ton est donné. Ce roman pour ados s'annonce frissonnant à souhait et le récit ne tarde pas à nous mettre mal à l'aise. Nous découvrons une famille brisée, suite à une tragédie. Mais ça ne s'arrête pas là. On déambule dans une maison isolée, qui a aussi été une école par le passé, et qui a bien des choses à nous raconter. Ce qui nous attend est effroyable. Sentez-vous la petite main glacée agripper la vôtre? Entendez-vous la ballade de La Belle Charlotte ? 
 
Si l'histoire est de plus en plus glauque, on ne sait absolument pas quoi penser des différents protagonistes. La famille Craig est étrange. Tous les membres de cette famille semblent avoir perdus la tête. Ils ont tous des comportements inexplicables. Sont-ils dingues? Sont-ils possédés? Ont-ils tout simplement peur, comme Sophie? J'ai dévoré ma lecture pour en avoir le cœur net.  L'atmosphère est tendue, de plus en plus alarmante et les pages filent à toute vitesse.
 
A la place de Sophie, je serais partie en courant dès le premier jour. (Voyez comme je suis courageuse). Les situations étranges s'enchaînent, et on se fait quelques frayeurs. Sommes-nous en train de traquer un esprit? Si tel est le cas, à quel point est-il malveillant? Ou bien, s'agit-il de tout autre chose? En fait, je n'ai pas vraiment eu le temps d'y réfléchir tant les rebondissements sont nombreux, tant ils m'ont donné la chair de poule.  Et même si au final j'ai trouvé la plume tout à fait classique, tous ces éléments réunis permettent une lecture des plus fluides. J'avoue, je me suis régalée.
 
Verdict : C'est un roman d'épouvante terriblement efficace. C'est mystérieux, c'est troublant. Définitivement glaçant. Si vous aimez vous faire peur, vous allez être servis. Frissons garantis.
 
 
 
 

« Piper contemplait l’océan, manifestement secouée.

– Elle a dû avoir si peur, toute seule dans le noir. Elle a certainement appelé à l’aide, encore et encore, mais nous étions trop loin pour l’entendre. Tu sais, parfois, quand nous sommes à la maison et qu’il fait nuit, le vent qui vient de la falaise peut nous jouer des tours, on croirait presque entendre une voix. Il m’est arrivé plusieurs fois d’avoir l’impression qu’elle m’appelle, comme si elle était encore perdue ici et cherchait le chemin pour rentrer »

 

 

 

 

 

 

« Convaincantes. Elles sont tellement convaincantes. Elles déforment tout dans ta tête et après tu ne sais plus ce qui est bien ou mal. Je ne sais pas comment elles font, mais elles arrivent à te faire croire que c’est une bonne idée de faire quelque chose de mauvais. Elles lisent dans tes pensées et trouvent tous tes secrets. »

 

 

 

 

 

 

« Tu devrais partir. Tu devrais quitter cette île et ne jamais regarder en arrière. »

 
 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.


05/04/2018
0 Poster un commentaire

Libres et affamés de vie, de rire et d'amitié... de David Arnold

   ❤️Il est sorti hier et je pense que ça sera ma prochaine lecture ☺️parce quil est rouge rouge rouge et que je ne vois plus que lui dans ma pile à lire. Parce que cest du David Arnold lauteur de Mosquitoland alors jai super super hâte. Et parce que son synopsis cest ça  Ce roman commence par un décès et se termine par un meurtre. Et même si la police dHackensack aimerait en savoir plus ce nest pas un roman sur la mort.
Cest un roman sur 
Une famille de sublimes indésirables.
Un étrange jeu de piste pour disperser des cendres.
Un sous-marin abandonné au bord dune rivière.
Un collectionneur dhistoires et de tatouages.
Le langage intime des claquements de doigts.
Ce que signifie vraiment

 

 

 

 

Young Adult - Contemporain

330 pages

Parution : le 21 mars 2018

Editions MILAN

 

 

 

 

 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec Page Turners

que nous remercions pour la découverte !

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

 

Ce roman commence par un décès et se termine par un meurtre. Et, même si la police d'Hackensack aimerait en savoir plus, ce n'est pas un roman sur la mort.

C'est un roman sur :
Une famille de sublimes indésirables.
Un étrange jeu de piste pour disperser des cendres.
Un sous-marin abandonné au bord d'une rivière.
Un collectionneur d'histoires et de tatouages.
Le langage intime des claquements de doigts.
Ce que signifie vraiment "être cool".
Les couchers de soleil, les glaces et les Super Chevaux de course.
L'amour de la peinture.
L'amour de la musique.
L'amour tout court.

 

 

 

L'avis de *S* 27 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

Un homme est retrouvé mort. Baz Kabongo est arrêté et accusé du meurtre. Ses deux amis, Vic et Mad, viennent clamer son innocence en racontant ce qu'il s'est réellement passé. Pour comprendre toute l'histoire, il faut remonter huit jours plus tôt. Parfois plus loin encore. Vic et Mad ont bien des choses à nous raconter ... 

 

Nous voilà en salle d'interrogatoire et pourtant, ce roman n'est pas un roman policier. Oui, il y a bien eu un mort. Oui, la police enquête. Mais ce qui compte réellement c'est tout ce qu'il y a eu avant. C'est un roman plus intime qui nous attend, dans lequel deux adolescents nous racontent leur passé, leur rencontre. En fait, on ne sait pas tellement où l'on va, mais Vic et Mad se chargent de nous guider tout au long de leur témoignage, à coup de retours en arrière. Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre  en commençant Libres et Affamés... 

 

Vic est le personnage central de ce roman. Un personnage fort attachant. C'est un garçon qui a perdu son père et qui a vu sa mère se remarier. Il vient de partir de chez lui sur le coup de la colère et il a quelque chose à faire avant de rentrer. Quelque chose en souvenir de son père. Quelque chose qui lui tient très à cœur et qui pourrait l'aider à faire son deuil. Mais Vic est aussi ce garçon qui souffre d'une paralysie faciale. Son visage sans expression attire l'attention, les moqueries aussi. Et Vic nous bouleverse...

 

Puis nous faisons la rencontre de la bande des Kids of Appetite et il ne s'agit plus seulement de Vic. Baz, Mad, Nzuzi et Coco accueillent Vic et sont prêts à l'aider dans sa quête. On rencontre alors des jeunes gens qui n'ont plus d'attaches, malgré leur jeune âge pour certains d'entre eux. Ils sont très indépendants, ont le coeur sur la main. Mais ce coeur est surtout plein d'écorchures. J'ai trouvé ces personnages géniaux, épatants et là encore il n'est pas bien difficile de s'attacher à eux. J'ai aimé découvrir leurs histoires, leurs visions de la vie, lire leurs discussions pleines de sens, et aussi toutes les autres qui en ont un peu moins et qui sont souvent teintées d'humour. Et finalement, à travers une histoire d'amitié peu banale, les Kids of Appetite nous offre une belle leçon de vie.

 

Verdict :  C'est une agréable surprise, dans la même veine que Mosquitoland. C'est une lecture profonde et émouvante. Les cinq protagonistes sont uniques, surprenants et nous embarquent sans aucun mal dans leur aventure, pour finalement nous confier quelques morceaux de leur vie.  On ne peut lire deux romans comme celui-ci. On y aborde des sujets forts comme la famille, le regard des autres, l'amour, la violence et la guerre, mais de façon subtile, presque poétique, qui est propre à l'auteur. Définitivement, David Arnold est un auteur à suivre.

 

 

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527625_201502094824946.pnghttps://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4527626_201502094824725.png

 

 

 

 

 

"... Ces jeunes étaient une bande d'oies. Ils étaient des pièces de puzzle, un coffre rempli à ras bord, organisés avec autant d'improbabilité que leurs étagères improbables dans leur habitat improbable... "

 

 

 

 

 

 

"... Nous faisons tous partie de la même histoire, chacun est un Chapitre différent. Nous n'avons peut-être pas le pouvoir de choisir le décor ni l'intrigue, mais nous pouvons choisir quel genre de personnage nous voulons être... "

 

 

 

 

 

 

"... Tout à coup une main apparut dans la mienne. Près de moi, Mad marchait avec difficulté dans la neige, et je me transformais en poussière, en plumes et en autres trucs qui flottent.

- C'est beau, dit-elle doucement, en regardant autour d'elle. La neige.

J'ai toujours prêté une certaine chaleur aux mots prononcés dans le froid. Je ne sais pas. C'est comme si les mots s'emparaient du souffle de la personne qui parle pour la revêtir, comme on enfile un pull... "

 

 

 

 

 

 

 

"... Et ils se nommèrent les Kids of Appetite et ils vécurent, ils rirent et ils virent que cela était bon... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.

 

 


04/04/2018
0 Poster un commentaire

Riverkeep de Martin Stewart

Le fleuve Danèk charrie cadavres et créatures maléfiques. Wull va avoir seize ans  bientôt il reprendra la charge de son père le Riverkeep et devra veiller sur les eaux du fleuve. Mais un jour tout bascule. Son père est entraîné dans leau par une force inconnue. Quand il réapparaît hagard et agressif il ne reconnaît plus son fils et ne se nourrit que de têtes de poissons... Il semble possédé par un esprit mauvais. Wull apprend quune essence contenue dans un monstre marin millénaire pourrait le guérir. Sur sa pauvre barque il se lance dans une quête désespérée. Au fil de leau glacée et des rencontres bizarres il découvre un monde nouveau lui qui na jamais quitté la batellerie. Une épopée terrifiante qui va bouleverser sa vie... #lecture #martinstewart #riverkeep #bookstagram #bookaddict #booklover #bookaholic #instabook #pageturners #editionsmilan #aventure #youngadult #book #librairie #bibliotheque #bookblogger

 

 

 

 

Aventure

380 pages

Parution : le 7 mars 2018

Editions MILAN

 

 

 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec Page Turners

que nous remercions pour la découverte !

 

 

 

 

Synopsis :

 

Le fleuve Danèk charrie cadavres et créatures maléfiques. Wull va avoir seize ans : bientôt, il reprendra la charge de son père, le Riverkeep, et devra veiller sur les eaux du fleuve.
Mais un jour, tout bascule.
Son père est entraîné dans l'eau par une force inconnue. Quand il réapparaît, hagard et agressif, il ne reconnaît plus son fils et ne se nourrit que de têtes de poissons... Il semble possédé par un esprit mauvais.
Wull apprend qu'une essence, contenue dans un monstre marin millénaire, pourrait le guérir. Sur sa pauvre barque, il se lance dans une quête désespérée. Au fil de l'eau glacée et des rencontres bizarres, il découvre un monde nouveau, lui qui n'a jamais quitté la batellerie.
Une épopée terrifiante, qui va bouleverser sa vie.

 
 
 
 
L'avis d'Alex, 18 ans, rêveur et mangeur de papier
 

 

C'est à bord de leur bäta que Wull et son père quittent la batellerie pour effectuer leur ronde habituelle. En tant que garde-fleuve, ils partent repêcher les éventuels cadavres charriés par les courants du Danèk ou prisonniers de la glace. Ce jour là, le père de Wull est entraîné dans l'eau par une créature mystérieuse. L'attaque a été très rapide et le jeune garçon n'a rien pu faire. Wull n'imaginait pas revoir son père un jour. Et pourtant...

 

Wull retrouve son père mais il n'est plus le même. Désemparé, le jeune garçon tente de comprendre son état et à la fois assurer son rôle de futur garde-fleuve. Mais Wull est perdu et il n'est pas à la hauteur de la tâche. On découvre alors un garçon de presque seize ans impuissant face à la situation. Un garçon qui n'a jamais quitté la batellerie. Un garçon qui ne connaît pas grand chose du monde qui l'entoure. Un garçon pour qui le fleuve est tout. Un garçon qui veut sauver son père, même si il faut combattre une terrible créature pour y parvenir. L'aventure peut alors commencer...

 

Il m'aura fallu une centaine de pages pour réellement accrocher à cet univers sombre et glacé. Une fois le cap des cent pages passé, je n'ai plus réussi à décrocher de ma lecture. Ce cap est marqué par l'arrivée de nouveaux personnages et c'est ce qui m'a définitivement convaincu. La lecture est plus dynamique, plus drôle aussi et le long voyage de Wull moins dramatique. 

 

Wull fait la rencontre de personnages très originaux et leur compagnie est bienvenue. Mention spéciale pour Tillinghast qui est pour moi le véritable héros de l'histoire et qui a un don tout particulier pour alléger l'atmosphère. Et je ne vous parle pas de sa nature, qui en fait un personnage extrêmement intéressant. Mix et Remédie, ses deux autres compagnons de route, ne sont aussi développés mais peut-être que d'autres histoires indépendantes sont prévues. Il y a matière alors je l'espère de tout coeur.

 

L'auteur nous présente un univers très riche et c'est grâce au point de vue omniscient que nous en découvrons tous les aspects. Des scènes courtes mettent en scène des personnages variés qui croiseront la route de Wull tôt ou tard. En attendant, ils nous permettent de comprendre dans quel monde nous avons mis les pieds. Outre son décor maritime glacial, ce monde est peuplé de créatures terribles (balgair, bohdan, faelkon, ursa, mormorach...) qui nous confortent dans l'idée que ces lieux ne sont pas très accueillants mais ô combien fascinants...

 

Verdict : J'ai adoré l'ambiance de cette lecture qui se veut sombre et magique. Plus qu'un roman d'aventures, Riverkeep se lit comme un conte. Il est question d'amour père-fils, d'amitié, de courage, de sacrifices. Wull nous emmène explorer son monde et nous faisons des rencontres étranges, uniques, et je me suis laissé émerveiller. Si les cent premières pages vous laissent confus, s'il vous plaît, accrochez-vous. La suite en vaut tellement la peine. 

 
 
 
 
 
Ma note  : 17 / 20
 
 
 
 
 
"... Jamais tu laisses la bäta, Wulliam - à la seconde où tu quittes ce bateau, t'es perdu. Tu peux pas sauver les gens si t'es même pas capable de te sauver toi-même... "
 
 
 
 
"... la magie était arrivée avec le mormorach, et l'atmosphère du village avait changé. Une odeur de brûlé et de métal incandescent avait commencé à tout imprégner : vêtements, peau, cheveux, pain. Les gens se couchaient dans leurs lits qui sentaient le brûlé et se serraient les uns contre les autres en murmurant des prières pour que les harpons du matin trouvent leur cible... "
 
 
 
 
"... Il n'y a pas à croire en la magie davantage qu'il faudrait croire au temps qu'il fait ! Si les tornades et les tempêtes de sable sont rares, elles existent néanmoins. Et de la même façon que ces phénomènes échappent à notre contrôle, la magie nous dépasse... "
 
 
 
 
" Nous, les gardes, on y arrive tous quand vient not'tour de prendre les rames. Par tous les dieux, elles sont lourdes au début ! Mais l'fleuve, y te causera quand y sera prêt, y te chuchotera des secrets à l'oreille et y te donnera de la force, et quand le temps y sera venu, tu le sentiras et tu sauras que c'est ton tour... "
 
 
 
 
"... Mais la vie est une chose étrange. Elle se tortille, comme une anguille ! A l'instant où on croit savoir exactement où on en est, elle nous file entre les doigts et devient insaisissable. Mais, comme une anguille, elle peut être absolument délicieuse... Il faut juste être prudent... "
 
 
 
 
 
 
Disponible en librairie, sur AMAZON et FNAC.

 

03/04/2018
5 Poster un commentaire