* Rêveurs et mangeurs de papier *

* Rêveurs et mangeurs de papier *

Dernières chroniques


La fille de l'océan de Alexis Aubenque

 

 

 

 

 

Romance - Suspense

355 pages

Parution : le 6 juin 2019

Editions HUGO ROMAN

 

 

 

Deux destins croisés, un terrible secret...

 

 

 

 

Synopsis :

 

Au début de l'été, Jason Zimmer, enseigne de vaisseau des gardes-côtes du district de Santa Barbara, sauve in extremis de l'océan déchaîné une jeune femme. Vicky Lance, une chanteuse célèbre, connue pour ses frasques et sa vie dissolue. Mais Jason est persuadé que derrière cette image, se cache une personnalité bien plus complexe et touchante. Quels terribles secrets peut-elle bien cacher ?
De son côté, Keith Morrison, journaliste au Santa Barbara News, écrit des articles où il dresse le portrait de citoyens ordinaires. Il vient de porter son choix sur une mère de famille, danseuse dans un club privé. Le parcours exemplaire d'une femme modèle, farouchement déterminée à s'en sortir. Mais est-elle vraiment prête à tout ?
Enfin, un cadavre a été retrouvé dans la campagne environnante. Sandy Dawson, sergent au commissariat de la ville, est appelée sur place. La piste criminelle est aussitôt envisagée.

Qui est innocent, qui est coupable ?
Méfiez-vous des apparences...

 

 

 

 

L'avis de *Sandra* 26 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

L’auteur nous plonge huit ans après les évènements qui se sont déroulés dans le roman La fille de la plage. Sachez que ce nouveau roman peut très bien se lire indépendamment du premier. Nous retrouvons à Santa Barbara des amis d’enfance, dans leur vie respective. Jason est garde côte, Sandy est flic, Keith est journaliste et Nathan est avocat et tout juste papa pour la seconde fois. Si c’est un plaisir de les retrouver, l’auteur ne tarde pas à proposer plusieurs intrigues. Une jeune femme est sauvée d’un naufrage. Un cadavre est retrouvé près d’un lac. Une nouvelle histoire peut commencer...

 

Nous suivons en particulier Jason, Keith et Sandy, cette bande d’amis toujours aussi soudée. Nos personnages sont plus matures et on prend plaisir à découvrir ce qu’ils sont devenus, leur état d’esprit aussi. Mais voilà que leur vie est sur le point d’être bouleversée, par des rencontres, par des secrets. 

 

Chacun de nos héros tente de reconstituer une histoire, aux côtés de nouveaux protagonistes. L’une est gogo danseuse et maman de jumeaux, l’autre est une chanteuse célèbre qui nous semble bien fragile, et le dernier... est mort. On se demande aussitôt si ces histoires ont un lien et les premiers doutes s’installent.

 

On se met à la place de ces gens qui veulent simplement comprendre. Les histoires se mêlent alors pour notre plus grand plaisir et cela devient intenable. Jusqu’à ce que la vérité éclate. L’auteur nous offre un récit prenant dans lequel il mêle romance et suspense. Si la lecture se veut surtout légère, l’ambiance ne manque pas d’être oppressante par moments. Tous comme nos héros, on veut connaître la vérité et les pages filent. Et cela a été une bonne lecture.

 

 

 

 

 

 

 

 

« Cette fille était vraiment incroyable. Elle avait une telle énergie et recelait pourtant une terrible part d’ombre. Peut-être était-ce là le secret du bonheur ? Être dans l’extrême en permanence. Dans la joie comme dans la douleur. Profiter de tout pleinement. Oublier la modération. Vivre à fond, quitte à prendre tous les risques. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Quand j’avais douze ans, j’ai fait un pacte avec mes trois meilleurs amis. On s’est juré de ne jamais se laisser tomber, d’être toujours là les uns pour les autres. En seize ans, on ne s’est jamais trahis. Alors oui, tu peux me faire confiance. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 


14/07/2019
0 Poster un commentaire

L’Estrange Malaventure de Mirella de Flore Vesco


 

 

 

 

Conte - Aventure

215 pages

Parution : le 17 avril 2019
Editions ECOLE DES LOISIRS

Collection MEDIUM +

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Moyen Age. Les rats ont envahi la paisible bourgade d'Hamelin. Vous croyez connaître cette histoire par coeur ? Vous savez qu'un joueur de flûte va arriver, noyer les rats en musique, puis les enfants d'Hamelin ? Oubliez ces sornettes : la véritable histoire est bien pire, et c'est grâce à Mirella, une jeune fille de 15 ans, qu'on l'a enfin compris. Jusqu'ici, elle passait inaperçue en ville qui s'intéresserait à une porteuse d'eau, à une crève-la-faim, une enfant trouvée ? Seulement voilà, Mirella a un don ignoré de tous : elle voit ce que personne d'autre ne voit. Par exemple, elle a bien repéré ce beau jeune homme en noir, qui murmure à l'oreille de ceux qui vont mourir de la peste... Et ça lui donne une sacrée longueur d'avance. Y compris sur le plus célèbre dératiseur de tous les temps.

 

 

 

 

 

L'avis de *S* 28 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Voilà une mésaventure superbement contée! L’Estrange Malaventure de Mirella est une réécriture du Joueur de flûte de Hamelin, la courte fable que nous connaissons tous. Première particularité de ce roman : Flore Vesco utilise un langage étoffé tout au long de son récit, des mots désuets qui apportent beaucoup de caractère à la lecture. En vérité, je ne pensais pas qu’elle serait aussi fluide et j’ai été agréablement surprise par cette plume aussi chantante que percutante. C’est plutôt audacieux, mais clairement bien joué de la part de l’auteure qui a un vrai talent de conteuse.

 

On se laisse transporter en un clin d'œil au Moyen-Âge, dans la misérable ville d'Hamelin, tout à fait respectable pour l'époque et le Saint Empire Germanique. L'auteure nous offre une vision fidèle de la vie moyenâgeuse mais aussi quelques petites anecdotes et informations sur ce XXIIIème siècle gris et odorant. Conditions rudes, superstitions, famine, maladies... Le décor est planté et j'ai aimé cette immersion.

 

Mirella, notre héroïne, est une porteuse d'eau, discrète et obéissante. Souvent malmenée, elle est habituée aux mains baladeuses et au dur labeur. Pour le lecteur, cette jeune fille aux cheveux roux est bien plus qu'une misérable qui survit tant bien que mal. Mirella a un cœur doux et généreux et on s'y attache aussitôt. Puis au fil des pages, la voilà qui s'affirme, qui relève le menton, résolue. Mirella semble capable de grandes choses et on a hâte de voir où elles vont la mener.

 

L'intrigue  quant à elle, se met en place lentement, autour d'une terrible invasion de rats. Les bêtes ont pris place, elles sont partout et les habitants sont fort tourmentés. Mais je ne vous apprend rien puisque sur ce point on reste proche du conte original. Puis nous voilà intrigués par l'homme en noir qui apporte le malheur, ou encore par l'arrivée d'un étranger. Serait-ce notre joueur de flûte, venu débarrasser Hamelin de ses rats? Rien n'est moins sûr. Quoi qu'il en soit, j'ai adoré cette lecture, j'ai adoré cette version, si bien écrite, si envoûtante.

 

 

 

 

 

 

 

 

" L'air était bondissant et guilleret comme une comptine à sauter les marelles. Dans cette ville où les morts tombaient comme des mouches, où la peur avait fermé les auvents et paralysé les habitants, la chanson de Mirella souleva une petite bise follette et libératrice... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 

 


12/07/2019
0 Poster un commentaire

Comment mon été est parti en fumée de Jennifer Salvato Doktorski

 

 

 

 

 Road Trip

309 pages

Parution : le 9 mai 2019

Editions HUGO ROMAN

COLLECTION NEW WAY

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Rosie a toujours été impulsive. Mais sûrement pas au point de mettre le feu à la voiture de Joey, son ex qu'elle a surpris en train de la tromper. Ça non, jamais ! Ni d'appeler ce traître toutes les dix minutes pour lui expliquer ce qu'elle pense de lui...

En tout cas, la voilà qui écope d'une ordonnance restrictive qui l'empêche d'approcher Joey à moins de cinquante mètres. Alors, quand son ami Matty annonce à ses parents qu'il part pour l'été en road-trip avec deux copains, ils ont la bonne idée de l'incruster dans l'aventure, histoire de l'éloigner un peu.

L'enfer ! Au début, Rosie n'a qu'une idée en tête : s'enfuir illico, faire du stop et rentrer scruter le moindre des mouvements de Joey. Mais l'air de la route, les expériences inédites et les nouveaux amis lui font vite voir la vie sous d'autres horizons...

 

 

 

 

L'avis de *Sissi* 23 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

Rosie ne s’est pas fâchée à moitié quand son ex a débarqué à une soirée avec sa nouvelle petite amie. Elle est si impulsive qu’elle en a brûlé sa voiture. Résultat, la jeune fille a gagné une ordonnance restrictive. Pour lui sauver la mise, Matty, son voisin et meilleur ami, lui propose de partir en voyage en Arizona. Histoire de s’éloigner quelques temps, en attendant l’audience... 

 

Je me suis réservée cette petite lecture pour cet été et j'ai vraiment bien fait. C'est exactement ce que j'ai envie de lire en ce moment et je ne pouvais que passer un agréable  moment en compagnie de Rosie et des trois garçons qui font partie du voyage. Le synopsis annonce un road trip, susceptible d'aider notre héroïne à oublier son ex petit ami. On sait donc à quoi s'attendre et pourtant, je me suis laissée surprendre par la direction que prenait peu à peu le roman.

 

La lecture est rythmée par la traversée des Etats, par quelques visites et quelques rencontres. Rosie a quitté sans réel entrain le New Jersey qu'elle adore et se laisse entraîner par les garçons. Si son manque d'enthousiasme est flagrant au début du roman puisqu'elle est obnubilée par sa rupture, on apprend à aimer cette Rosie impulsive et imparfaite. Elle est loin d'être mauvaise et on s'attache peu à peu à elle. On sent qu'elle a clairement besoin de se recentrer sur elle-même, de prendre du recul sur sa situation, de tourner la page. On l'accompagne volontiers.

 

L'amitié est aussi à l'honneur dans ce roman. Nous voilà en compagnie de trois charmants garçons, dont deux que Rosie ne connaît absolument pas. Il y a quelques disputes, quelques taquineries, un peu de flirt aussi. En somme, tout ce qu'il fallait pour changer l'état d'esprit de notre héroïne. J'ai beaucoup aimé ce que ces trois garçons dégagent individuellement. Dommage qu'on ne passe pas davantage de temps à leurs côtés...

 

C'est une lecture estivale, idéale pour s'évader quelques heures. C'est simple et léger, c'est dépaysant aussi, et les pages se tournent sans difficultés.  Si je m'attendais à une romance à proprement dit, j'y ai découvert autre chose et c'est une belle surprise. Inconsciemment, Rosie se nourrit de son aventure et de ses rencontres. J'ai adoré la Rosie de la fin, positive et posée. 

 

 

 

 

 

" ... Une odeur fleurie règne sur le paysage et il n'y a pas un nuage dans le ciel. Je sors la tête par la fenêtre, regarde mon visage dans le rétroviseur tout en écoutant cette chanson qui parle d'amour, de feu et de désir... "

 

 

 

 

 

 

 

" ... j'ai l'impression que la brume qui m'envahissait la cervelle commence à se lever un peu... "

 

 

 

 

 

 

 

"... Les voyages me donnent faim. Les virées me donnent faim. Les ordonnances restrictives et les ex me donnent faim. Je crois que Logan a raison au sujet des boulimies émotionnelles... "

 

 

 

 

 

 

 

 

"... J'aurais bien aimé que quelqu'un nous prenne en photo à ce moment-là. Blottis l'un contre l'autre, dans ce sac de couchage, à regarder l'univers. Encore que je n'ai pas besoin de photo. Je sais, quelque part, que jusqu'à la fin de mes jours, où que j'aille, avec qui que ce soit, je n'oublierai jamais ce moment... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


10/07/2019
0 Poster un commentaire

Ctrl + Alt + Suppr de Bertrand Puard

 

 

 

 

 

 

Science Fiction - Espionnage

258 pages

Parution : le 19 juin 2019

Editions CASTERMAN

 

 

 

 

 

 

 

Ce n’est pas à eux de rebooter le système.
C’est à nous.

 

 

 

 

Description :

 

Un empire technologique plus puissant que Google, qui contrôle le monde entier.
Une entreprise secrète qui lutte contre l'influence de l'argent et des fake news.
Un adolescent solitaire avide de sensations fortes.
La fille d'un ministre un peu trop scrupuleux.

 

Ce livre est le résultat d'une expérience inédite de lecture et d'échanges connectés.
*8 épisodes déjà parus sur Internet
*8 interactions qui ont façonné l'intrigue

L'histoire est désormais complète.
Vous pouvez la découvrir ou la redécouvrir... avec son dénouement.
 
 
 
 
L'avis de *Jim* 21 ans, rêveur et mangeur de papier

 

 

Zéphyr vient de perdre sa grand mère dont il était très proche. Le jour de sa mort, le garçon, âgé de seize ans, devient propriétaire de son entreprise, dont il n’a jamais entendu parler et qui est en apparence spécialisée dans la maroquinerie. La vérité est toute autre mais c’est un héritage que Zéphyr, qui a toujours eu confiance en sa grand-mère, ne peut refuser. Ce même jour, le ministre de l’urgence écologique se fait assassiner en pleine conférence...

 

Ce roman a été fabriqué dans des conditions toutes particulières puisque des lecteurs ont participé à l’écriture sur les réseaux, en influençant la suite des événements lors des huit premiers chapitres. Pour avoir déjà lu du Bertrand Puard, j’étais déjà plutôt confiant mais accepter l’intervention des lecteurs pendant l’écriture d’un roman c’est assez inédit. J’étais vraiment très curieux de découvrir le résultat.

 

Quelques pages suffisent pour nous plonger dans une ambiance mystérieuse et à la fois dans un récit qui file à toute vitesse. Les événements s’enchaînent vite et les premières questions se soulèvent. On veut évidemment en connaître les réponses et on est pris au piège. Qu’y a t-il derrière l’entreprise Arsène? Quel était le rôle de sa grand-mère? C’est une histoire dingue pour Zéphyr, qui est contraint de prendre la relève, mais c’est bien réel. Contre toute attente, notre héros accepte de relever le défi sans broncher et il y trouve sa place.

 

Manipulations, contrôle du net, quête de pouvoir... L’intrigue se complexifie au fil des pages sans nous laisser le temps de reprendre notre souffle. C’est un aspect du récit que j’ai adoré, même si parfois j’avais un peu peur de perdre le fil. Le sujet est on ne peut plus moderne puisqu’on parle de technologie, du net, et plus précisément de la propagation de fake news à travers le monde. 

 

L’auteur met en lumière l’emprise dangereuse d’une organisation presque invisible, à travers l’aventure de Zéphyr, Lisa et Selma. Au final, c’est un petit roman à suspense efficace. Même si j’ai eu un peu de mal à m’attacher aux différents personnages, à accrocher aux autres points de vue que celui de Zephyr, le récit est très prenant et l’action au rendez-vous. À suivre...

 

 

 

Note : 7/10

 

 

 

 

 

 
Découvrez les << premières pages >>
 
 
 
 
 
 
 

« Zéphyr ne perdait pas seulement une grand-mère, ce soir. Il lui avait avoué un jour qu’elle était son journal intime ; son esprit, les pages d’un carnet fermé par un petit cadenas dont lui seul avait la clef. Pour Zéphyr, qui n’aimait ni lire ni écrire, Evy était un refuge. »

 

 

 

 

 

 

 

 

« Voler un voleur, c’est éthiquement viable, n’est-ce pas ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Et Zéphyr s’envola, libre de tout autre bagage que celui laissé par Evy, sa grand-mère adorée. Cet héritage qui, au fond, lui correspondait tout à fait. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le créateur parviendra-t-il à vaincre sa création ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


07/07/2019
1 Poster un commentaire

Magic Charly de Audrey Alwett

 

 

 

 

A partir de 12 ans

Fantastique

416 pages

Parution : le 6 juin 2019

Editions GALLIMARD JEUNESSE

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

On peut avoir un chat doué de capacités hors du commun et tout ignorer de l'existence des magiciers. C'est le cas de Charly Vernier, jusqu'à ce qu'il découvre que sa grand-mère pourrait être un membre éminent de cette société. Mais elle court un grave danger. S'il veut la sauver -et se sauver lui-même- Charly n'a pas le choix, il lui faut devenir apprenti magicier.

 

 

 

 

L'avis de *S* 28 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Après une absence inexpliquée qui a duré cinq ans, la grand-mère  de Charly est de retour dans sa vie. Le garçon est très inquiet, tant la vieille dame est différente et affaiblie. Ses souvenirs et sa lucidité semblent l'avoir quittée. Cependant, sa grand-mère lui a laissé quelque chose. Un message dans un miroir. Un message complètement fou et décousu, dans lequel elle lui confie qu'il est un magicien, ou plutôt un Magicier...

 

J'ai entendu beaucoup de bien de ce premier tome et j'avais hâte de me faire mon propre avis. D'autant plus que c'est avec ce roman que j'ai découvert la plume et l'imagination de l'auteure Audrey Alwett. Quelques chapitres ont suffi à me convaincre et j'ai passé un moment magique. Ce livre m’a rappelé mes toutes premières lectures des Harry Potter mais aussi la saga plus fantaisiste de la Boutique Vif Argent de Pierdomenico Baccalario. Ce doux mélange ne pouvait que me plaire.

 

On découvre la magie de ce monde au même rythme que Charly, un adolescent qui ignore encore tout. Charly est ce garçon noir, d'une carure plutôt imposante, qui a appris à contrôler ses émotions ou plutôt à les étouffer. En partie à cause de l'image qu'il renvoie, de ce qu'il pourrait inspirer aux autres. Je n'ai eu aucun mal à m'attacher à ce garçon profondément gentil, qui n'a finalement qu'un souhait, celui de rendre la mémoire à sa grand-mère. La découverte de cet univers qui se révèle être amusant et étoffé, se fait aussi aux côtés d'autres personnages aux caractères plus marqués et qui sont tout aussi attachants. June, la grande bavarde...  Sapotille, la mystérieuse...

 

On met les pieds à L’école des Allumettes Hurluberlu, dans le salon de thé de maître Lin, dans une librairie toute particulière, mais également à Tadham. Et la magie est partout ! Tous ces lieux apportent beaucoup de charme à la lecture et dans un même temps, chacun d'entre eux est une étape. On s'enfonce toujours plus profondément dans ce monde magique. On découvre comment y fonctionne la magie, quelles y sont les règles, les différents grades des Magiciers aussi. On découvre un vocabulaire propre à l'univers, des objets ensorcelés qui nous font sourire, et on s'adapte au fil des pages. On se laisse ensuite entraîner et captiver par une aventure mouvementée, pleine de surprises. Comment ne pas vous recommander à mon tour cette lecture magique, qui nous dévoile peu à peu une bataille complexe? À suivre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 ✨Hello! Il y a quelques jours, je me suis plongée dans Magic Charly de Audrey Alwett dont j’ai entendu beaucoup de bien ✨C’est avec ce roman que j’ai découvert la plume de l’auteure et j’ai passé un super moment ! Ce roman m’a rappelé mes toutes premières lectures des Harry Potter mais aussi la saga plus fantaisiste de la Boutique Vif Argent de Pierdomenico Baccalario, que j’adore. Ce doux mélange m’a vite convaincue ✨Vous l’avez lu? Il vous tente? �

On découvre la magie de ce monde au même rythme que Charly, un garçon profondément gentil, qui ignore encore tout. La découverte de cet univers amusant et étoffé, se fait aussi aux côtés de personnages aux caractères plus marqués et qui sont tout aussi attachants. Je ne peux que vous recommander à mon tour cette lecture magique qui nous dévoile peu à peu une bataille complexe. À suivre... ✨

#pointlecture #magiccharly #audreyalwett #gallimardjeunesse #onlitplusfort #fantastique #romanjeunesse #bookstaleague

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez les << les premières pages >>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Ma parole, tu es vraiment une bleusaille ! Les quiétons ne voient pas la magie. Ils peuvent en subir les effets, mais leur cerveau cherche une explication rationnelle et gomme tout ce qui leur paraît bizarre. »

 

 

 

 

 

 

 

 

« Ils s’installèrent près du feu, dans deux fauteuils confortables, quoique en partie couverts de lierre. Sur une petite table, une théière et deux tasses les attendaient.

– Elle va te servir toute seule, lui dit Maître Lin. C’est une théière perpétuelle. Elle produit un thé différent à chaque tasse, qu’elle sélectionne en fonction de ton humeur.

Charly n’était pas un buveur de thé, mais il fut fasciné de voir la théière s’avancer sur ses petits pieds de porcelaine et le servir délicatement... »

 

 

 

 

 

 

« Il lui semblait que de très vieux souvenirs chassés depuis longtemps revenaient frapper à la porte de sa mémoire. Ils étaient faibles et flous comme des fantômes, mais ils revenaient. Le grimoire caressa son visage en faisant défiler ses vieilles pages parcheminées. Et Charly en eut les larmes aux yeux »

 

 

 

 

 

 

« Les sorts de base ne sont pas très compliqués, mais plus tu progresses, plus cela exige du doigté. Et de l’élégance aussi. Un sort élégant est mieux réussi. La magie est une chose vivante qui réagit différemment en fonction de la personnalité de chacun. Nous ne faisons que l’interpréter… »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.


05/07/2019
0 Poster un commentaire

Malenfer de Cassandra O'Donnell (tome 6)

 

 

 

 

A partir de 10 ans

Fantasy - Jeunesse

252 pages

Parution : le 26 juin 2019

Editions FLAMMARION JEUNESSE

 

 

Un roman à dévorer ... avant que Malenfer ne vous dévore !

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Poursuivant sa formation avec la vieille diseuse Haya, Zoé va faire la rencontre d'une étrange amie, une araignée géante du nom d'Arachnia, qui vit dans la cité des arachnides. Gabriel, de son côté, doit faire face à de nouveaux pouvoirs qui l'effraient…

 

 

 

L'avis de *Andy* 16 ans, rêveur et mangeur de papier

 

Zoé et Gabriel poursuivent leur aventure séparément dans les Terres de Magie. Si Zoé apprend à contrôler son pouvoir grandissant auprès de la dernière diseuse encore en vie, Gabriel semble se laisser submerger par ses émotions et son pouvoir se révèle être destructeur. Tous deux sont inquiets l'un pour l'autre, mais chacun se doit de rester concentrés pour préserver sa magie ...

 

Je suis toujours très impatient de me plonger dans la suite de cette série  mais la fin de ce second cycle m'inquiétait un peu. Les deux enfants ont bien changés et les responsabilités qui pèsent sur leurs épaules sont de plus en plus imposantes. C'est sans compter ce mystère autour de leurs pouvoirs et la perte éventuelle de contrôle.  Mais Zoé et Gabriel sont tous deux déterminés à assurer leur rôle, malgré les épreuves, et je me suis laissé embarquer dans l'aventure sans aucun mal.

 

Zoé semble plus affirmée et se laisse guider par son instinct. Peu importe si ça ne plaît pas toujours à la vieille diseuse. Elle tente de prendre les décisions les plus justes possibles et elle nous surprend sans cesse. Elle est aussi cette jeune héroïne qui prend des risques pour sauver ceux qu'elle aime et qui se trouve toujours des alliés inattendus. (J'aimerais tellement vous parler d'Arachnia mais je vous laisse découvrir tout ça.) Quoi qu'il en soit, Zoé et Gabriel restent ces deux héros marquants et nuancés, aux côtés desquels on a envie de se battre.

 

Dans ce sixième tome, on peut encore trouver un bel équilibre au niveau des personnages, aussi nombreux soit-ils. Cassandra O'donnell ne laisse d'ailleurs aucun personnage secondaire de côté et c'est un vrai plaisir de tous les retrouver. Certains sont toujours en train de se chamailler et ça a le mérite d'alléger l'atmosphère. D'autres sont plus grognons et discrets, mais leur présence est essentielle. D'autres encore soutiennent nos héros tout au long de l'aventure et on peut réellement compter sur eux. Ces personnages nous accompagnent quasiment tous depuis le tout premier tome et ils nous sont désormais indispensables. 

  

Vous savez combien j'aime ces romans d'aventures. Zoé et Gabriel sont plus courageux que jamais. Ils n'ont pas totalement confiance en leurs capacités et c'est une aventure parfois difficile, mais on ne les imagine nul part ailleurs. Ils sont à leur place, ils poursuivent leur destin. J'adore cette série jeunesse qui nous offre un monde à explorer et qui s'assombrit toujours un peu plus au fil des tomes. Il ne reste plus qu'une question en suspens : Zoé et Gabriel sont-ils prêts au combat qui les attend? Je ne sais pas si un autre tome ou un autre cycle est prévu, mais si c'est bien le cas, il s'annonce épique... 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_4124049_201409233958665.png

 

 

 

 

 

 

 

"... Parfois j'ai l'impression d'être quelqu'un d'autre. Quelqu'un de bien plus âgé qui sait plein de choses et puis d'autres fois, je suis juste moi, dit-elle en dévisageant Haya. "

 

 

 

 

 

 

" - Répète ça pour voir ! hurla le nain en bondissant sur l'elfe.

Elzmarh poussa un grognement dédaigneux tandis qu'ils commençaient à se battre, puis regarda Gabriel.

- Tu es sûr que je n'ai pas le droit de les manger?

Gabriel hocha doucement la tête.

- Sûr, oui.

Elzmarh poussa un grondement frustré.

- Dommage... "

 

 

 

 

 

 

"... Elle n'était plus une fillette.

Elle n'était plus Zoé.

Elle était esprit.

Pur esprit.

Un esprit prêt à s'envoler.

Un esprit qui hurlait : liberté. "

 

 

 

 

 

 

 


" Qui cherche le chaos, trouve le chaos. "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


01/07/2019
0 Poster un commentaire

Trinkets de Kirsten Smith

 

 

 

 

Young Adult

320 pages

Parution : le 13 juin 2019

Editions ROBERT LAFFONT

COLLECTION R

 

 

 

On peut tout voler... sauf l'amitié.

 

 

 

 

 

Synopsis :

 


Vous connaissiez les Alcooliques Anonymes, sachez que les Voleurs à l'étalage Anonymes existent aussi : c'est là que Moe, Elodie et Tabitha se sont rencontrées. Car elles ont beau aller au même lycée, ce n'est pas pour autant qu'elles se fréquentent.
Tabitha est la reine de sa promo, à la fois crainte et vénérée. Moe, quant à elle, traîne avec les fumeurs de joints, tandis qu'Elodie fait partie de ces invisibles qui n'appartiennent à aucun groupe.
Par-delà les préjugés et les apparences, le vol à l'étalage va les rapprocher et, qui sait, peut-être les faire changer ?

 

 

 

 

L'avis de *S* 28 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

Elodie, Tabitha et Moe n'ont pas grand chose en commun, si ce n'est le vol à l'étalage ! Alors qu'elles fréquentent le même lycée, toutes les trois se rencontrent lors d'une réunion de Voleurs Anonymes. Contre toute attente, elles se lient d'amitié et chacune d'entre elles se livrent peu à peu ...

 

Les chapitres sont assez courts et de ce fait, la lecture garde un très bon rythme du début à la fin. Mais ce que j'ai préféré, c'est l'alternance des points de vue. On fait peu à peu la connaissance des trois filles, on découvre entre autres leur situation familiale respective et leurs cercles d'amis. Nos trois voleuses sont très différentes les unes des autres et on s'attache à chacune d'entre elles pour des raisons bien distinctes. Moe reste toutefois mon personnage préféré. Cela a aussi été le cas lorsque j'ai visionné la série Netflix qui s'est inspirée de ce roman. D'ailleurs, même si on peut noter plusieurs changements dans le scénario, j'ai trouvé cette adaptation réussie, aboutie.

 

Elodie, la petite nouvelle, semble être la plus sage et la plus discrète. Elle s'efforce d'être comme les autres. Tabitha, quand à elle, ne passe pas inaperçue. C'est une jeune fille appréciée, riche, populaire. Avec ses sarcasmes, Moe pourrait bien être la rebelle du roman. Mais si vous pensez avoir déjà cerné ces trois jeunes filles, sachez que la réalité est un peu plus compliquée. A travers l'histoire de ses trois héroïnes, l'auteure rappelle que les apparences sont souvent trompeuses. Kirsten Smith nous invite à regarder plus loin que les étiquettes qu'on colle un peu partout, sur tout le monde. Je pense notamment à Tabitha, à ses parents qui ne sont pas aussi heureux qu'ils le prétendent, à son petit ami qui n'est pas aussi génial qu'il le laisse paraître. Je pense aussi à Patrick, qui ne cherche pas à entrer dans une case...

 

Le roman Trinkets nous parle d'une belle et précieuse histoire d'amitié, qui semble d'abord improbable. On ne s'attend pas à ce que les trois jeunes voleuses soient aussi soudées et pourtant Elodie, Tabitha et Moe réalisent qu'elles peuvent tout se confier, qu'elles peuvent se soutenir. C'est ce qui s'appelle trouver sa place, auprès des bonnes personnes. La lecture est agréable, rythmée et je ne pensais pas autant l'apprécier. L'auteure a une vision de l'amitié à laquelle j'adhère complètement. Plutôt que de se ressembler, les amis peuvent  aussi bien se compléter...

 

 

 

 

 

 

 ☀️« On peut tout voler sauf l’amitié... » ☀️Elodie, Tabitha et Moe n'ont pas grand chose en commun, si ce n'est le vol à l'étalage ! Alors qu'elles fréquentent le même lycée, toutes les trois se rencontrent lors d'une réunion de Voleurs Anonymes. Contre toute attente, elles se lient d'amitié et chacune d'entre elles se livrent peu à peu ... Le roman Trinkets nous parle d'une belle et précieuse histoire d'amitié, qui semble d'abord improbable. On ne s'attend pas à ce que les trois jeunes voleuses, si différentes, soient aussi soudées. Pourtant Elodie, Tabitha et Moe réalisent qu'elles peuvent tout se confier, qu'elles peuvent se soutenir. C'est ce qui s'appelle trouver sa place, auprès des bonnes personnes. La lecture est agréable, rythmée et je ne pensais pas autant l'apprécier. L'auteure a une vision de l'amitié à laquelle j'adhère complètement. Plutôt que de se ressembler, les amis peuvent  aussi bien se compléter. Elle nous invite aussi à voir plus loin que les étiquettes qu’on colle un peu partout, sur tout le monde... A lire cet été! Ou à découvrir sur Netflix! � (même avec les changements dans le scénario, je trouve l’adaptation vraiment réussie et aboutie ❤️) #updatelecture #trinkets #collectionr #kirstensmith #netflix #netflixfr #friendship #robertlaffont #bookaddict #youngadult #readingtime

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"... Sortir du magasin avec son butin, c'est à la fois le plus grisant et le plus flippant. De deux choses l'une, soit vous êtes sur le point de devenir une brillante arnaqueuse, soit vous allez venir gonfler les statistiques de délinquance juvénile ... "

 

 

 

 

 

 

 

"... La solitude d'une victoire peut vous submerger et peut-être que la seule chose qui fait que ça en vaut la peine, c'est de partager ce triomphe avec quelqu'un... "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


26/06/2019
1 Poster un commentaire

Et la lune, là haut de Muriel Zurcher

 

 

 

 

Roman contemporain

331 pages

Parution : 22 mai 2019

Editions THIERRY MAGNIER

 

 

 

 

Un roman d'apprentissage drôle et décalé qui nous encourage

à suivre nos rêves, même les plus fous.

 

 

 

 

Synopsis :

 

 

Alistair est un génie. Derrière son écran, il a appris les mathématiques, la planétologie, la science des matériaux et même à décrypter les émotions des gens. Mais à vingt et un ans, Alistair n'est jamais sorti de l'appartement où il vit seul avec sa mère. Son rêve : aller sur la Lune. Il est prêt. Et sa mère l'a promis : le jour où elle montera au ciel, il pourra faire ce qu'il voudra.

En voyant ce jeune type à l'air un peu paumé sortir de l'immeuble, Yaro, dix-huit ans, sans-papiers, pense avoir flairé la bonne affaire. Quand il comprend dans quelle galère il s'est fourré, il est déjà trop tard... Commence alors pour ce duo improbable et attachant une série d'aventures rocambolesques qui les aideront à se reconstruire et à se réconcilier avec la vie.

 

 

 

L'avis de *S* 28 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

Ce matin-là, Alistair sent qu’il y a quelque chose de différent. Il retrouve sa mère morte, là dans le canapé, devant la télévision. Sa première réaction est de faire une recherche Google. Ensuite, il installe sa mère dans une housse en plastique qu’il range à l’intérieur du canapé. Ce jour là, Alistair, âgé de vingt-deux ans, quitte l’appartement pour la première fois...

 

J’étais vraiment mal pour Alistair au début du roman. Livré à lui-même, et confronté à une situation qu'il est incapable de gérer normalement. Par ses réactions et ses angoisses, on comprend que le jeune homme est différent. On pourrait le qualifier d’inadapté, de personnage bizarre et il nous semble bien vulnérable. Mais Alistair n’est autre que ce garçon innocent et attachant, surprotégé toute sa vie par sa mère. Un véritable petit génie qui plus est, et la première belle rencontre de ce roman.

 

Dans un même temps, on fait la connaissance de Yaro. C’est un jeune sans papiers, qui monte des petites arnaques pour s’en sortir. Il voit en Alistair un pigeon à plumer, mais contre toute attente les deux garçons vont faire un bout de chemin ensemble. Yaro est loin d’être mauvais. Il est simplement à la rue. Si cette drôle d’amitié nous donne aussitôt le sourire, on sent qu'elle risque de bouleverser sa vie. 

 

Le roman est organisé en dix chapitres qui forme un décompte à partir du chiffre 10 et on y découvre deux points de vue tout à fait différents. Tour à tour, les garçons nous livrent peu à peu leur histoire. Ils ont une manière différente de s'exprimer mais aussi de voir le monde.  L'aventure de nos deux héros est entre temps guidée par le rêve d’Alistair : celui d’aller sur la Lune. Si ce rêve semble inatteignable, on se laisse entraîner et porter par les rencontres. Alistair nous bluffe, autant par sa persévérance que par son intelligence. Yaro, quant à lui, est un garçon courageux, mais surtout bienveillant. Ce n'est pas une qualité que tout le monde possède et c'est d'autant plus touchant ... 

 

Verdict : Ce roman nous conte une histoire quelque peu insolite. C'est l'histoire d'une rencontre hasardeuse et d'une amitié improbable. J'ai passé un moment de lecture unique. L’auteure nous offre un récit très humain, nous présente de merveilleux personnages et nous rappelle combien il est bon de poursuivre ses rêves. On accompagne nos deux héros dans une aventure un peu folle, tout en abordant subtilement des sujets délicats comme le deuil ou encore l'immigration. C'est une belle découverte.

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez un << extrait  >> 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 "... A chaque fois qu'il ouvre la bouche, Alistair prend Yaro au dépourvu. Si il y avait une classification des cerveaux, le sien serait dans la catégorie œuvre d'art. Des neurones qui buggent tandis que les autres carburent aux maths.

 

 

 

 

 

" - T'as l'air d'un sacré loustic, toi! Je suis curieuse de savoir comment vous vous êtes rencontrés !

- Grâce à un chien qui s'appelle Chipo. Alistair et moi, on est colocataires.

- Ca a l'air d'être une belle histoire !

- C'est pas non plus un conte de fées, répond Yaro.

- Les contes de fées, réplique Sidonie, c'est de la foutaise, mais je veux quand même bien jouer le rôle de la bonne fée. Alors, faut qu'on s'occupe du problème d'Alistair.

 

 

 

 

 

 

 

" C'est bizarre, dit-il, je me demande ce que je fais là avec toi, et en même temps je sais que je suis à ma place. T'es quand même un drôle de gars. "

 

 

 

 

 

 

 

" Dans les livres, l'amitié se conjugue à la vie et à la mort. Je croyais que c'était pareil dans la réalité. "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 

 


26/06/2019
1 Poster un commentaire

Les MacCoy de Alexiane Thill (tome 1)

Résultat de recherche d'images pour "alexiane thill les maccoy"

 

 

 

 

 

Romance

615 pages

Parution : le 13 juin 2019

Editions HUGO ROMAN

Collection HUGO POCHE

 

 

 

Riamh, m'eudail
À jamais, mon amour...

 

 

 

 

 

 

Synopsis :

 

Et si les clans d'Écosse n'avaient jamais disparu ? Et s'ils continuaient à diriger les Highlands à l'insu du reste du monde ? Quand Phèdre arrive à Édimbourg pour respecter les dernières volontés de son père, elle se retrouve malgré elle entraînée dans ce monde de clans et de querelles sanglantes qui lui est inconnu. Recueillie par le fougueux et irascible Caleb, chef du clan MacCoy, elle se révèle bientôt être une pièce maîtresse sur l'échiquier du pouvoir...

 

 

 

L'avis de *Sandra* 26 ans, rêveuse et mangeuse de papier

 

 

 

Phèdre débute un séjour linguistique dans le pays natal de son père. C’était sa dernière volonté. Une autre raison semble toutefois se cacher derrière ce voyage. La jeune femme est en fuite et ne souhaite pas se faire remarquer. Installée chez les Bain, Phèdre se fait discrète et ne s’attache pas. Le soir, elle part travailler dans le bar l’Unicorn. Si elle voulait se fondre dans la masse, Phèdre est rapidement impliquée dans les conflits entre grandes familles écossaises, entre Clans...

 

Nous sommes bien au XXI siècle et pourtant les Clans sont toujours debout. Phèdre est perdue et dépassée par les événements. Elle ne comprend pas les règles de ce monde, qui semblent archaïques. Il est question d’honneur, de possession, de protection, de promesse, d’alliance mais aussi de violence. Ça paraît dingue à notre époque, mais l’auteure réussit un véritable coup de maître. Ce roman a tout d’une romance historique mais dans un contexte tout à fait moderne et c’est très fort. Les Clans et leur chefs trouvent si facilement leur place dans notre monde actuel que c’en est déroutant.

 

Au début de ma lecture, ma crainte était de suivre une héroïne qui subit les événements, qui reste spectatrice. Phèdre me semblait angoissée, terrifiée et j’avais un peu peur qu’elle ne soit pas à la hauteur de mes attentes. Je me suis complètement trompée. J’ai aimé son tempérament et la façon dont son personnage évolue. Si les événements font remonter de terribles souvenirs à la surface, Phèdre tient bon. Elle ne veut pas être un objet qu’on s’approprie et elle s’affirme au fil des pages. 

 

Phèdre est une femme en danger mais on ne réalise pas immédiatement l’ampleur de la menace. La situation s’aggrave au fil des chapitres et c’est intenable. Le récit est rythmé par ce danger constant, toujours plus d’interrogations, quelques révélations savamment placées et une histoire d’amour complexe qui ne nous laisse pas indifférent. Désormais Pupille du Clan MacCoy, Phèdre est sous la protection de Caleb, un homme charismatique, fier et orgueilleux, qui respecte les traditions de son pays et le protocole. À leurs côtés, la lecture se veut intense, passionnante et passionnée, et la plongée dans les Highlands est époustouflante. Je n’ai plus qu’une chose à dire : à suivre...

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

« Je ne suis pas son chien ni un objet. Je suis une femme, un être humain.

S’il croit que je vais me laisser faire, il se trompe.

Je ne suis pas Phèdre MacCoy.

Je suis Phèdre Duval. »

 

 

 

 

 

 

 

« C’est en prenant la retraite d’une bataille perdue d’avance que l’on gagne la guerre. »

 

 

 

 

 

 

 

 

« Une princesse captive d’un Ogre dans un sordide donjon, sur une île battue par les vents. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible en librairie.

 


17/06/2019
0 Poster un commentaire

Evill de Taï-Marc le Thanh

 

 

 

 

A partir de 12 ans

Fantastique

323 pages

Parution : le 5 juin 2019

Editions DIDIER JEUNESSE

 

 




Synopsis :

 

Évill, 14 ans, meurt dans une explosion. Il est immédiatement recueilli par Sidérius, un dieu chargé de l’amener, comme tous les défunts, sur la merveilleuse planète Ésiris. Mais au moment de franchir cette frontière, Évill fait soudainement marche arrière, saisi d’un sentiment instinctif de fuite. Il rejoint alors les «  Proscrits  », condamnés à survivre sur Terre à l’état de spectre. Le jeune garçon apprend qu’Ésiris n’a rien d’un paradis, mais tout d’une prison dorée gouvernée par des dieux tout-puissants qui veulent anéantir la Terre pour se nourrir de sa force. Forgés de courage et déterminés par une soif de liberté, les Proscrits vont tout faire pour contrer cette menace. Très vite, tous comprennent qu’Évill est l’Élu, et sans doute leur seule chance de sauver le monde du chaos.

 

 

 

 

L'avis d'Alex* 20 ans, rêveur et mangeur de papier

 

Evill est un jeune garçon de quatorze ans qui est mort dans une explosion. Le voilà désormais fantôme, sans aucun souvenir de sa vie passée. Perdu, il ne peut que se laisser guider par le Dieu Sidérius jusqu'au Portail d'Esiris. Alors qu'on lui promet une mort sereine, dans un monde chatoyant, le garçon prend peur et refuse de passer le portail. Evill fuit et rejoint les Proscrits...

 

C'est un monde nouveau qui s'ouvre à Evill : celui des morts. Le lecteur plonge aussitôt dans l'inconnu. Qu'y a t-il après la mort? L'auteur a choisi un sujet aussi mystérieux que délicat et on tourne les pages plus intrigué que jamais. On apprend alors de quoi est fait ce monde en suivant l'apprentissage de notre jeune fantôme, recueilli par une bande de Proscrits. La première partie du roman est alors riche en informations. On parle du rôle des Dieux, de la magie des parfums d'Esiris, du Mojo, des âmes hurlantes...  Nous sommes en compagnie de Lafayette, Milford, Lotus, June qui ont bien des choses à nous raconter. Je pense qu'on ne pouvait rêver meilleurs guides et protecteurs. Ce sont des personnages honnêtes, drôles, très attachés à leur liberté mais aussi à leurs souvenirs liés à leur existence terrestre. Comme pour Evill, ils deviennent vite nos repères.

 

Si Evill est un peu dans le flou, il n'est plus seul et il apprend vite. Malheureusement, cela ne suffit pas pour espérer mener une vie paisible en tant que Proscrit. Evill est en danger. Evill est traqué. Evill doit se cacher des Dieux, fuir, mais aussi reconstituer son passé. On réalise bien vite que notre héros est plongé au cœur d'un combat dont on ne comprend pas immédiatement les enjeux. La lecture en ressort plus captivante que jamais. Les Dieux préparent quelque chose...

 

La quête d'Evill est plus difficile qu'on l'imagine et le récit toujours plus rythmé. On est ensuite confronté à des révélations terribles et inattendues, qui nous éclairent sur le rôle d'Evill. Peut-il s’opposer à la puissance des Dieux? Sera t-il à la hauteur de sa mission? Contre toute attente, le garçon prend peu à peu de l’assurance avant de nous offrir une fin aussi spectaculaire qu'émouvante.

 

Verdict : J'avais hâte de retrouver la plume très visuelle de Taï-Marc Le Thanh et je me suis encore laissé surprendre. L'aventure est intense, hors du commun. J'ai aimé découvrir le monde des morts aux côtés d'Evill et de ses compagnons. A quoi doit-on s'attendre après la mort? Le néant? La vie éternelle? Une vie de spectre? Le renouveau? L'auteur a imaginé un univers qui attire notre attention dès les premiers instants et il est difficile d'en décrocher avant la fin du combat.

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/04/771434/artfichier_771434_3906442_201407085355361.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez les << premières pages >>

 

 

 

 

 

 

 ï¿½ « Evill mourut le 4 avril 2019, à 11h59 minutes et 27 secondes précises. Il avait très exactement quatorze ans, six mois, douze jours, sept heures, treize minutes et vingt-cinq secondes. » � Taï-Marc Le Thanh est un auteur que j’aime lire et j’avais hâte de retrouver sa plume très visuelle dans son nouveau roman fantastique EVILL. Je me suis encore laissé surprendre. L'aventure est intense, hors du commun. J'ai aimé découvrir le monde des morts aux côtés d'Evill et de ses compagnons. L’auteur a choisi d’aborder un sujet aussi mystérieux que délicat. A quoi doit-on s'attendre après la mort? Le néant? La vie éternelle? Une vie de spectre? Le renouveau? Taï-Marc Le Thanh a imaginé un univers qui attire notre attention dès les premiers instants. Puis on réalise que notre jeune héros est plongé au cœur d'un combat dont on ne comprend pas immédiatement les enjeux. La lecture en ressort plus captivante que jamais... Comme d’habitude, vous trouverez un article plus détaillé sur le blog si vous souhaitez en savoir plus �

#bookstagram #evill #taimarclethanh #didierjeunesse #ledestindesproscrits #librairie #fantastique #timetoread #readingtime #bookblog #romanjeunesse

 

 

 

 

 

 

 

 

« Evill mourut le 4 avril 2019, à 11h59 minutes et 27 secondes précises. Il avait très exactement quatorze ans, six mois, douze jours, sept heures, treize minutes et vingt-cinq secondes. »

 

 

 

 

 

 

« Comme Evill allait le réaliser très vite, sa nouvelle vie serait en grande partie faite de fuite éperdue. Les verbes filer, bondir, accélérer, déraper et même choir s'inscriraient désormais dans son quotidien... »

 

 

 

 

 

 

 

 

«  Es-tu seulement prêt ? Tu as encore tellement de choses à apprendre.  »

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 Disponible en librairie.

 


16/06/2019
4 Poster un commentaire